LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Juste la fin du monde,/ jean-luc lagarce

Dissertation : Juste la fin du monde,/ jean-luc lagarce. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  11 Décembre 2021  •  Dissertation  •  1 652 Mots (7 Pages)  •  1 295 Vues

Page 1 sur 7

La pièce de Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde, met en scène des crises personnelles autant que familiales. Mais ne pensez-vous pas que ces moments de conflits dramatiques dépassent le seul cercle de la famille et revêtent une dimension plus littéraire ?

Jean-Luc Lagarce est un auteur classique contemporain, dramaturge et metteur en scène reconnu du 20e S. Il est né en 1957, issu d'une famille ouvrière protestante et est mort du sida en 1995. Sa carrière de metteur en scène se lance au début des années 1980. Ses œuvres reflètent une partie de son expérience sur Terre notamment face au sida. C'est la cas dans "Juste la fin du monde" qu'il a publié en 1990. Dans cette pièce l'auteur met en scène Louis, qui retourne après de longues années d'absence annoncer sa mort à sa famille sans pour autant y parvenir. "Juste la fin du monde" est une pièce de théâtre qui regorge de multiples crises autant familiales que personnelles.

La « crise » est un sujet particulièrement intéressant au théâtre, car elle a une importante influence dramaturgique, autant tragique que comique.

En quoi la dimension littéraire des scènes de conflit au théâtre permet-elle d’éclairer la condition de l’Homme ? Dans un premier temps je présenterai le théâtre comme lieu de la crise, ensuite je montrerai l'intérêt littéraire de ces crises. Pour finir j'expliquerai de quelle façon les crises permettent de réfléchir sur la condition humaine.

Tout d'abord, la "crise" est le nœud de l'action dramatique, elle se caractérise par un conflit intense qui doit conduire au dénouement. La crise est une situation de trouble à laquelle les personnages sont confrontés et le théâtre est le lieu même de la crise notamment au sein de la famille. Cette dernière contribue au bon équilibre d'une personne, elle permet la construction de l'identité. Cependant de nombreux récits issus de la mythologie antique mettent en scène des familles, dont les liens de parenté complexes sont souvent à l’origine de guerres et de crimes. Ces mythes ont inspiré l’intrigue de nombreuses pièces de théâtre, dans lesquelles les relations familiales entrent en conflit avec des enjeux passionnels et moraux, comme dans Médée de Sénèque, Phèdre de Racine ou encore avec Antigone de Jean Anouilh. Jean-Luc Lagarce s'est beaucoup inspiré de mythes tout comme Wajdi Mouawad dans" Incendies". En effet, on constate de nombreuses similitudes avec le mythe d'Œdipe, dans les deux histoires, un bébé est abandonné par ses parents et ce bébé va avoir des relations sexuelles avec sa mère sans que les deux personnages ne sachent qui ils sont. La différence entre les deux histoires est que dans le mythe d'Œdipe, les relations sont consenties alors qu'il s'agit de viols dans "Incendies".

De nombreuses pièces de théâtre sont des pièces faites de crises, de conflits, notamment au sein de la famille. Celle-ci est un élément central au théâtre.

Chaque famille traverse des crises et comme il s'agit d'un endroit clos, cela permet au théâtre d’amplifier les passions vécues par les personnages. Dans "Juste la fin du monde", Lagarce fait avouer à Louis dès le prologue que ce dernier va mourir annonçant directement la crise personnelle qu'il traverse. Pourtant ce dernier fait preuve de beaucoup de calme et de sang-froid ce qui interroge sur cette acceptation face à sa future mort. Même sa Mère se moque de « cette façon si habile et détestable d’être paisible en toutes circonstances ». Mais face à sa famille perturbé de sa venue, la crise personnelle devient familiale, chaque dialogue est source de querelles ou de non-dits glacials. La famille permet également d’observer les différentes relations entre ses membres que le théâtre exploite, dans "Juste la fin du monde", c'est principalement le rapport de force, parents/enfant et les rivalités au sein d'un même fratrie qui sont mis en avant. Le cadre familial permet de mettre en évidence la complexité des personnages à travers l'attitude des différents membres de la famille entre eux.

Les conflits familiaux peuvent également avoir un certain enjeu au niveau littéraire. Ils peuvent s'avérer révélateurs sur la personnalité des personnages.

En effet, ce sont des moments d’intensité dramatique, faisant ressortir les tensions mises en scène. La crise familiale présente dans "Juste la fin du monde" est assez complexe car les personnages sont tous bouleversés et émus, chacun à leur manière. Cependant cette crise a une certaine limite temporelle, elle ne dura qu'un jour ou un an. Elle est d'autant plus complexe qu'elle va provoquer une crise personnelle chez chaque membre de la famille. En effet, Suzanne ne sait plus qu'elle attitude adoptée. Parfois mélancolique, parfois agressive, elle explique à Louis que son retour à causer un énorme vide en elle qu'elle n'a su combler. La mère qui se réfugie souvent dans la nostalgie en évoquant les souvenirs passés comme avec les dimanches. Elle est très présente auprès des personnages et en devient presque étouffante mais essaie aussi de calmer les tensions au sein de la famille en conseillant Louis sans toutefois réussir a y parvenir. Antoine est le

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (49.4 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com