LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sur le lien entre morale et politique

Commentaire de texte : Sur le lien entre morale et politique. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  12 Décembre 2016  •  Commentaire de texte  •  798 Mots (4 Pages)  •  695 Vues

Page 1 sur 4

COMMENTAIRE DE TEXTE

SUR LE LIEN ENTRE MORALE ET POLITIQUE

Texte 7 p17

Durant le siècle des Lumières, la majeure partie des auteurs s’appuient sur les écrits de l’Antiquité.

Mably (1709-1785) : C’est un abbé et philosophe français. Issu d’une famille de noblesse parlementaire. Frère du philosophe Condillac. Il est historien, moraliste et économiste.

  • Pensée proche de celle de Rousseau.
  • Adversaire des physiocrates.
  • Dénonce la propriété privée comme une cause de désordre et d'injustice.
  • Critique souvent le systême politique anglais, dénonce le « despotisme légal ». [1]

Dans cet extrait du texte Mably nous fait part d’un dialogue entre Phocion ( homme politique à Athènes en 400 environ) et Aristias qui traite de la politique et du bonheur des hommes.

Mably publie ce texte en 1763 :

  • siècle des Lumières
  • Louis XV sur le trône
  • il est secrétaire du cardinal de Tencin, ministre des Affaires étrangères 

En quoi ce texte ancien est-il un miroir de la situation politique du XVIIIeme siecle et une aide pour celle-ci ?

I. Une situation similaire

        a) La loi du plus fort

- Parallèle dans le texte : quand la Grèce est gouvernée par des empereurs, elle n’est pas prospère et ses citoyens ne sont pas heureux, ils servent leur propres intêrets et non celui du peuple.

- Politique en France au XVIIIeme : monarchie absolue, règne de Louis XV.

- Ordres sociaux très inégalitaire : les riches ont le pouvoir ( ligne 47), les pauvres subissent.

        b) Un peuple malheureux et non libre

- Une société régie par l’argent. «  les riches à voler le peuple » (ligne 56)

- «Les hommes ont consenti à renoncer à leur indépendance » (ligne 39)

- Besoin d’égalité, de vivre simplement.

- Les Lumières rêvent d’une socièté aux mœurs apaisés

II . Apprendre du passé

        a) Un engouement pour les auteurs et la philosophie de l’Antiquité

- Pour faire avancer la socièté les Lumières s’appuient sur les acquis de l’Antiquité.

- XVIII : les auteurs de l’Antiquité sont redécouvert. Les philosiophes s’en inspire beaucoup ( Aristote…)

        Ex : ligne 3 «  un des plus grands hommes de la Grèce  […] fixa toute mon attention »

-   La philosophie de l’Antiquité est perçu comme une grande sagesse ( ex : ligne 15)

        b) Profiter de leur expérience

- « Que l’ « expérience éclaire », « profiter de ses leçons »

- «l’histoire des siècles passés instruit le nôtre de cette véritéI » =  les Athèniens se sont inspirés du passé pour construire leur présent, il faut en faire de même : apprendre des erreurs et réussites de nos ancêtres.

- Exemple de Lycurgue qui met fin à la tyrannie et l’anarchie en établissant des lois justes, c’est un modèle à suivre.

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (299.9 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com