LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

TPE hypersexualisation

Étude de cas : TPE hypersexualisation. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  7 Octobre 2017  •  Étude de cas  •  1 618 Mots (7 Pages)  •  784 Vues

Page 1 sur 7

L’hypersexualisation des jeunes filles dans notre société[pic 1][pic 2][pic 3]

 

Plan :

Intro-Qu’ est-ce que l’hypersexualisation ?

I-L’hypersexualisation un phénomène de société

II-quelles sont les causes de l’hypersexualisation ?

III- quelles en sont les conséquences ?

IV- Comment lutter contre l’hypersexualisation ?

Intro :L’hypersexualisation est un phénomène inquiétant de société récent qui consiste  à  donner  un  caractère sexuel à un comportement ou à un produit qui n'en a pas en soi. C'est un phénomène  de  société   selon   lequel   des   jeunes   adolescents   adoptent   des   attitudes   et   des  comportements sexuels jugés trop précoces. Elle se caractérise par un usage excessif de stratégies axées sur le corps dans le but de séduire, diffusé par les industries à travers les médias, qui s'inspirent des  stéréotypes  véhiculés  par  la : homme  dominateur,  femme objet séductrice et soumise. Ce phénomène de société est une question préoccupante pour les sociologues qui mérite une grand attention pour résoudre se problème de jeunesse voler et pour trouver des solutions adéquates. Ce phénomène devient d’autant plus important car il influe de plus en plus sur notre société que soit le sexe masculin ou féminin. « on ne nait pas femme, on le devient » simone de beauvoir

I- L’hypersexualisation un phénomène de société

L’hypersexualisation  est un phénomène de société récent qui concerne plus  particulièrement  les adolescents et aussi les tweens .Le mot tween est la contraction de « teen » et « in between » ils représentent les personne qui sont plus tout à fait des enfants mais pas tout à fait des ados  , le concept est de mettre en avant un brouillage des âges, il montre des qualité , des spécificités de l’âge d’adolescent que pourraient déjà avoir des jeunes filles qui ne sont pas encore rentrer dans l’adolescence , l’enfant deviens un tween lorsqu’il commence à révéler son indépendance de pensée concernant ses besoins , désir , et ses rêves .Dès leur plus jeune âge les jeunes enfant ont appris à adopter des comportements spécifique selon le genre de l’enfant lors de la socialisation différentielle qui consiste à les élevés de manière différence en respectant les stéréotypes que notre société véhicule. Ces différences de traitements entre les genres se fait de manière inconsciente par les parents qui eux même reproduisent les modèles qu’ils eux même intégrés. Notre société pousse donc les individu à se comporter d’une certaine manière mais cela n’est pas sans conséquence pour  nos enfants.Les jeunes fille prennent exemple sur leur maman a 45% et a 55% sur les célébrités. Les jouets pour enfants sont remplis de stéréotypes comme

Les petites filles : une cible qui génère des millions de dollars  

la sexualisation des enfants est un marche puissant Il faut dire que le marché des "enfants-femmes" représente un marché financier colossale ce qui attire de plus en plus les marques. Les accessoires , vêtements  … dédiés au tweens ont génére ainsi pas moins de 24 millions de dollars chaque année aux Etats-Unis.

Parler socialisation puis éco

les jeux qui ont pour cibles les petites filles, sont remplis de stéréotypes. L’exemple de la barbie, poupée incontournable pour les petites filles, cette poupée véhicule tous les stéréotypes féminins qui entoure la femme :cheveux blonds ; sa maigreur ; maquillage. Mais aussi avec les vetements quelles porte qui sont vus comme étant de véritable vetements féminins avec des robes de soirées, jupes courtes et autres. C’est comme cela que passent les stéréotypes féminins physique dans kles esprits des plus jeunes lors de leur socialisation primaire.

« Une maman a décidé de libérer les poupées de l'hypersexualisation auxquelles elles sont soumises ! Découvrez comment elle s'y prend… »

Une maman s’est décidée à donner une belle leçon de vie aux fabricants de jouets en donnant un nouveau visage aux poupées.

Il est plus la le temps ou nos poupées avaient des visages innocents et enfantins à l’image des petites filles. Si on regarde bien, nombreuses sont les poupées qui montrent aux petites filles une image de la femme très sexualisée. Ultra maquillées , lèvres pulpeuses et facon de s’habiller très vulgaire, ces poupées n’ont rien de naturel .

[pic 4]

http://hypersexualisationdesfillettes.blogspot.fr/

les jeux qui ont pour cibles les petites filles, sont remplis de stéréotypes. L’exemple de la barbie, poupée incontournable pour les petites filles, cette poupée véhicule tous les stéréotypes féminins qui entoure la femme :cheveux blonds ; sa maigreur ; maquillage. Mais aussi avec les vetements quelles porte qui sont vus comme étant de véritable vetements féminins avec des robes de soirées, jupes courtes et autres. C’est comme cela que passent les stéréotypes féminins physique dans kles esprits des plus jeunes lors de leur socialisation primaire.


 "les poupées Monster High qui ont pris la place des Barbies"

II- quelles sont les causes des l’hypersexualisation ?

III- quelles en sont les conséquences ?

Il y a beaucoup de conséquences causé par l’hypersualisation ; "Les conséquences sur le plan psychique sont lourdes et longues".

En plus d’affaiblir l’estime personnelle, l’hypersexualisation se confond certainement avec un paquets de problèmes, liées au monde des adultes plus particulièrement les femmes.

L’augmentation du taux de la violence physique, psychologique et sexuelle commise envers ces femmes peut etre expliqué par l’image de femmes-objets suggérée un peu partout.

Qui dit hypersexualisation dit aussi régimes d’amaigrissements , usage de la chirurgie esthétique, anxièter, consommation, des relations sexuelles sans lendemain et plus jeunes …

4 ans, c’est l’age à partir duquel les magains proposent des soutients gorges. Derrière cette exemple se cache un constat bien réel : 84% des mamans estiment que l’image des petites filles va en se dégradant.

"Quand à 8-12 ans, vous n'avez pas la maturité psychique pour supporter le regard désirant d'un homme, il y a un trouble, un effroi. Et plus tard, à 18-20 ans, cela revient comme une forme d'inhibition", confie la psychothérapeute Nicole Prieur

...

Télécharger au format  txt (11.4 Kb)   pdf (309.5 Kb)   docx (144 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com