LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

TPE SVT H/G Comment Isoler Sa Maison De Manière écologique Et économique ?

Mémoires Gratuits : TPE SVT H/G Comment Isoler Sa Maison De Manière écologique Et économique ?. Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  17 Juin 2012  •  4 476 Mots (18 Pages)  •  1 008 Vues

Page 1 sur 18

T.P.E.:

Travaux Personnels Encadrés

Année 2007/2008

Problématique :

Comment isoler sa maison de manière écologique et économique ?

Sommaire :

Intro

I)

a)

b)

c)

d)

II)

Introduction :

La France compte environ 30,2 millions de logements, 19,1 millions ont été construits avant 1975, ce qui représente 63% du parc existant. Les logements construits avant 1975 sont relativement peu voire pas du tout isolés, ce qui signifie que les bâtiments ont de fortes déperditions thermiques et de fait consomment beaucoup plus d’énergie. De plus, ceux-ci sont chauffés grâce à des énergies fossiles, donc fortement pourvoyeurs de gaz à effet de serre responsable en partie des changements climatiques.

Sur la durée de vie d’un bâtiment, l’énergie produit 70 à 80% des impacts environnementaux. Donc ce secteur contribue grandement aux émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et aux conséquences induites.

Les responsables politiques ont pris conscience de l’impérieuse nécessité de se préoccuper des consommations d’énergie dans les bâtiments.

Le Grenelle de l’environnement a souligné la nécessité de s’attaquer à ce secteur à l’origine de 46 % de la consommation d’énergie fossile et de 25 % des rejets de CO2 dans l’atmosphère.

L’efficacité énergétique des bâtiments a certes progressé ces dernières années, mais beaucoup reste à faire si nous voulons atteindre les objectifs de Kyoto, c'est-à-dire diviser par 4 la quantité d’émission de gaz à effet de serre en France d’ici 2050. Il nous faudra par exemple envisager de rénover les anciens bâtiments (près de 450 000 par an d'ici 2050) pour y parvenir.

I) Comment isoler ?

a) Pertes de chaleur, isoler en conséquence

L'isolation consiste à doubler les parois d'un local afin d'améliorer la résistance qu'elles opposent au passage de la chaleur (les plafonds et planchers sont également considérés comme des parois) ; et à contrôler le passage des masses d'air en le réduisant autant que possible sans gêner le confort des occupants ni mettre en danger la construction. L'isolation apporte de sensibles économies de chauffage, une valorisation certaine (ainsi qu'une protection efficace) du logement en supprimant les risques de condensation et en améliorant ses qualités thermiques. Également, un confort accru en éliminant les courants d'air parasites et l'effet de "paroi froide" sur les murs donnant à l'extérieur.

Le meilleur isolant thermique est incontestablement l'air sec et immobile. Les matériaux comportent donc une infinité de cellules emplies d'air ou de gaz statique. Ces poches sont emprisonnées soit dans un réseau de fibres serrées (laines minérales), soit dans des bulles de plastique (polystyrène et isolants synthétiques en général).

Selon les régions et leurs contraintes, la France a été divisée en 3 zones climatiques, chacune exigeant une isolation particulière. En fonction de la localisation géographique et du mode de chauffage, l'épaisseur de l'isolant (ici laine de verre) est à étudier avec précision.

Source (A.F.M.E.)

Dans le passé, selon leurs positions géographiques, les régions disposaient de différents isolants. Par exemple, les régions proches des montagnes, disposaient de beaucoup de bois, donc les habitants construisaient leurs maisons en bois. Le bois est un excellent isolant thermique ; il conserve aussi bien la chaleur que la fraîcheur. Associé à d’autres isolants thermiques, il présente des qualités d’isolation thermique exceptionnelles et contribue à une économie des énergies utilisées pour le chauffage. Le bois est également un bon isolant phonique.

En Afrique, comme les gens ne disposent que de peu de ressources, ils faisaient des briques en boue qu’ils laissaient sécher jusqu’à ce qu’elles deviennent dures.

Dans notre belle région qu’est l’Alsace, nos ancêtres construisaient des maisons en torchis, un isolant naturel composé de sable, de chaux, de paille, d’argile et d’eau.

b) Fenêtre et toit

La bonne isolation d’une maison ne se fait pas que par les murs, ils ne sont pas la seule source d’échappement de la chaleur :

Pour isoler des parois vitrées, l'isolation est faite par des doubles vitrages et des cadres de fenêtres plus efficaces.

> Une fenêtre bien isolée peut être 4 fois plus isolante !

> Les sources d’évasion de chaleur sont les suivantes :

- le toit 30%

- les fenêtres et portes extérieures 13%

- les murs extérieurs 16%

- les systèmes de renouvellement d’air 20%

- le plancher 16%

- les ponts thermiques 5%

Nous pouvons schématiser une maison bien isolée par ce dessin :

c)

...

Télécharger au format  txt (31.3 Kb)   pdf (310.9 Kb)   docx (24.7 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com