LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

DEVOIR 1 techniques de l'information et de la communication CNED

Fiche : DEVOIR 1 techniques de l'information et de la communication CNED. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  12 Décembre 2016  •  Fiche  •  693 Mots (3 Pages)  •  990 Vues

Page 1 sur 3

EXERCICE 1 :

Question 1 :

Les éléments qui peuvent freiner et limiter notre intention de « bien communiquer » sont :

-L'asymétrie des interlocuteurs. La communication (où il faut être deux un émetteur et un récepteur) est souvent à sens unique comme dans les médias (radio, télévision, presse), ou bien la communication politique. La circulation de l'information est que d'un sens, le récepteur ne peut pas y réponde.

-Les enjeux implicites de la communication. Les enjeux liés à l'identité de chacun (garder la face lors d'un débat par exemple), les enjeux territoriaux (maintenir une distance pour protéger son espace personnel), les enjeux relationnels (rapport hiérarchique), les enjeux d'influence (manipulation, persuasion). Tous ces enjeux cadrent la communication, qui n'est alors pas spontanée.

-Les messages ambigus. Difficulté à formuler un message clair et explicite, dû aux différents sens de certains termes. Le récepteur peut alors comprendre autrement l'information de base que l'émetteur voulait faire passer.

-Le récepteur n'est pas passif. L'attention du récepteur est toujours sélective, d'autant plus si l'émetteur et le récepteur ne partagent pas les mêmes centres d’intérêts et préoccupations.

-La forme de communication. Il faut savoir adapter sa communication (le support utilisé, la tonalité de la voix, les mimiques utilisées) suivant le récepteur et le lieu de la communication.

Question 2 :

Pour commencer, pour communiquer efficacement il faut se préparé, se poser les questions principales : quoi, qui, comment, pourquoi, quand, pour attirer l'attention, la prise de conscience, la connaissance et la compréhension du ou des récepteur(s) (c'est l'étape cognitive). Qui par la suite suscitera de la part du récepteur de l’intérêt, une opinion, une évaluation, une préférence, une conviction, c'est l'étape affective. Qui pour finir, déclenchera une intention, un comportement, une décision et une action chez le récepteur.

Question 3 :

Pour « bien communiquer » il faut qu'il y ai aussi un échange entre l’émetteur et le récepteur. Ce dernier peut poser des question à l'émetteur sur le message qu'il vient d'entendre. On appelle cela le feed-back et cela évite les mal entendus et assure que le message principal est bien passé correctement.

EXERCICE 2 :

Question 1 :

Les modèles de communications servent a représenter des situations de communication interpersonnelles.

Question 2.1 :

-Modèle de la théorie de l'information. Un émetteur, grâce à un codage (mise en forme de l’information) envoie un message à un récepteur qui effectue le décodage (processus pour comprendre l'information reçue il sera influencé par l'attention du récepteur, sa capacité d'écoute), dans un contexte

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (40.7 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com