LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Pérouse, Les Faux Monnayeurs, André Gide

Dissertation : La Pérouse, Les Faux Monnayeurs, André Gide. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  2 Octobre 2017  •  Dissertation  •  694 Mots (3 Pages)  •  2 075 Vues

Page 1 sur 3

Les Faux Monnayeurs est un roman d’André Gide publié en 1925. Dans Les Faux Monnayeurs, les intrigues et les personnages sont multiples et s’enchevêtrent entre eux. Ainsi, Gide se détache de la tradition littéraire du roman linéaire. Ce roman, précurseur de mouvements littéraires comme le Nouveau Roman, est l’un des plus significatifs du XXème siècle. En parallèle à son roman, André Gide tient un journal, le Journal des Faux Monnayeurs, qui fait office de journal intime pour l’écriture de son roman. Il y décrit les difficultés qu’il rencontre, ses réflexions sur le caractère et l’évolution des personnages et il y montre aussi ses correspondances. Quelles sont les fonctions du personnage de monsieur de La Pérouse dans le Journal des Faux Monnayeurs et dans Les Faux Monnayeurs ? Nous pouvons nous demander comment André Gide a créé le personnage de monsieur de La Pérouse dans Les Faux Monnayeurs ? Nous allons montrer que Gide s’inspire de la réalité pour son personnage en faisant le parallèle avec des personnes ayant réellement vécu, puis nous allons explorer les difficultés qu’a rencontrées l’auteur par la création du personnage.

Nous pouvons remarquer qu’il y a un rapport entre le personnage de monsieur de La Pérouse d’André Gide et un homme qui a réellement vécu, un navigateur qui porte aussi le nom de La Pérouse. En dehors de leur nom de famille, nous constatons que les deux hommes ont sombré, le personnage de Gide dans le désespoir et le navigateur dans la mer. Nous pouvons également voir la décadence de ces deux personnages : le personnage de Gide est professeur de piano, il a donc un certain savoir artistique et est donc cultivé, il possède également un nom composé qui suppose une appartenance à une classe sociale élevée, tout comme le navigateur qui a fréquenté la cour du roi Louis XVI. Au fur et à mesure du roman, on peut voir monsieur de La Pérouse plonger dans le désespoir et quand on lit la biographie de Jean François de La Pérouse, le navigateur, on peut voir qu’il a disparu après un long voyage, ce qui rappelle ce qu’endure monsieur de La Pérouse dans le roman. André Gide intensifie le rapprochement entre son personnage et le navigateur en utilisant un vocabulaire symbolique de la navigation. André Gide s’est également inspiré de son professeur de piano de Lanux avec qui il prenait des cours étant plus jeunes lorsqu’il fréquentait la pension Keller qui, dans le livre, est représentée par la pension Azaïs.

La Pérouse apparaît plus souvent dans le roman, Édouard va le voir à cinq reprises et d'autres personnages le mentionnent. Il cherche à réparer ses fautes passées. Toutefois, il a sacrifié son enfant Boris et ne parvient pas à le sauver ensuite. De même, il sacrifie sa femme. C'est un homme égoïste. Ces personnages représentent pour Gide le naufrage de la vieillesse. Il échoue dans sa tentative pour remplacer le père. La Pérouse est moqué par les élèves qui le surnomment "père Lapère" : il est coupé de la jeunesse et de la réalité, dépassé par la nouvelle génération. C’est pour cela que Gide a eu des difficultés à créer son personnage puisque son roman parle principalement de la jeune génération et de son développement. Il a également eu du mal à s’éloigner de ses modèles de départ, c'est-à-dire Jean François

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (59.3 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com