LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM 1002 - Initiation à la gestion - Série B

Dissertation : ADM 1002 - Initiation à la gestion - Série B. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  31 Décembre 2015  •  Dissertation  •  1 705 Mots (7 Pages)  •  723 Vues

Page 1 sur 7

1. Faites une liste de 20 activités concrètes de John R. Porter en tant que directeur général du Musée du Québec (7 points)

a. D’entrée de jeu, John R. Porter communique sa conception du Musée et de sa direction prochaine à l’ensemble du personnel en place; (Vision)

2.a. John R. Porter joue un rôle de leader en mobilisant les employés et en communiquant ce que doit être la vision du Musée.

b. Il profite des semaines suivantes pour se familiariser avec le Musée, son personnel, ses structures et ses pratiques;

2.b. Il joue ici un rôle d’observateur actif qui l’amène à examiner attentivement toutes sortes de renseignements susceptibles d’avoir de l’importance pour la restructuration logique du Musée tout en respectant les grands objectifs que lui a fixés le Conseil d’administration.

c. Il formalise donc cette vision à l’intérieur d’un plan triennal qu’il soumet au conseil d’administration du Musée dont les principaux objectifs visent à accroître la fréquentation du Musée, à en renouveler la programmation, à en assurer un plus grand rayonnement, à développer les collections et à diffuser les activités de conservation.

2.c. Ici, il joue un rôle de diffuseur en transmettant au Conseil d’administration du Musée un plan triennal dont les principaux objectifs visent à accroître la fréquentation du Musée, à en renouveler la programmation, à en assurer un plus grand rayonnement, à développer les collections et à diffuser les activités de conservation.

d. Création d’un slogan permettant d’orchestrer les actions du Musée : « Le Musée : au carrefour de l’art et de la vie ».

2.d. Le directeur en créant un slogan joue un rôle d’entrepreneur. Ce slogan devient ainsi son credo.

e. Renouveler presque complètement l’équipe de direction du Musée;

2.e. Il joue ici un rôle d’entrepreneur en renouvelant presque complètement l’équipe de direction du Musée en s’entourant de gens en qui il a confiance. Il s’entoure donc de gens qui tiennent à leurs idées, qui sont prêts à dire le contraire de ce qu’il pense et qui vont aider à parvenir à l’idée géniale que l’équipe fera sienne.

f. Apporter quelques changements à la structure de l’organisation;

2.f. Dans ce cas si, il joue toujours un rôle d’entrepreneur en restructurant l’organisation qui était par le passé conçue dans une perspective d’autonomie institutionnelle.

g. Changer le poste de secrétaire général en celui d’un directeur du développement ayant le mandat d’accroître les revenus autonomes du Musée;

2.g. En changeant le titre et la nature du poste de secrétaire général en celui d’un directeur du développement, il joue un rôle d’entrepreneur.

h. Mettre en valeur les lieux, avec l’intégration de l’ancienne prison de Québec, qui jouissent d’une architecture déjà fort remarquable

2.h. John R. Porter a démontré qu’on pouvait oser, être créatifs et changer de vieilles façons de faire en créant un jardin de sculpture autour du Musée, en installant une œuvre dans la cour intérieure du Musée et intégrer à part entière l’ancienne prison de Québec en installant un monument de deux tonnes. Le rôle qu’il a joué est celui d’entrepreneur.

i. Coiffer le dessus de l’entrée principale du Musée du nom de l’établissement; réviser la signalisation interne et externe; installe un éclairage nocturne mettant en valeur les qualités architecturales du Musée

2.i. Rôle d’entrepreneur;

j. Changement de la programmation, on misera sur une programmation à trois temps :

i. Une (ou deux) exposition(s) populaire(s) et accessible(s) destinée(s) aux vacanciers du Québec ou d’ailleurs au cours des mois d’été;

ii. Fort dès la mi-septembre pour contrebalancer le creux cyclique de la grande période des Fêtes;

iii. Et au cours de la difficile période du 1er février au 15 mai, une palette d’expositions variées destinées notamment aux groupes scolaires de tous niveaux et correspondant à une séquence d’événements qui assureront régulièrement une présence du Musée dans les médias.

2.j. Ici, en changeant la programmation, John R. Porter joue un rôle d’entrepreneur;

k. Revoir l’inventaire des collections du Musée;

2.k. Rôle d’observateur;

l. Réviser la vocation de l’ensemble des salles d’exposition;

i. La salle Art et Histoire permet dorénavant d’apprécier les œuvres illustrant l’histoire du Québec alors que deux salles, intitulées Passions pour l’art du Québec, sont consacrées à un survol de l’art du Québec, des origines à nos jours, suivant un concept réunissant – contrairement à la pratique traditionnelle – différents médiums et invitant au renouvellement périodique du contenu des salles.

2. l. Ici, en révisant la vocation de l’ensemble des salles d’exposition, John R. Porter joue le rôle de répartiteur des ressources.

m. Réévalue les programmes de la Direction de l’éducation, ce qui conduit à la création d’une salle dédiée à la très jeune clientèle;

2.m. En jouant ici un rôle d’observateur, il réévalue les programmes de la Direction de l’éducation. Par la suite, John R. Porter jouera un rôle d’entrepreneur en créant une salle dédiée à la très jeune clientèle

n. Fusionne les directions de la conservation et de l’éducation afin de colorer de façon particulière les expositions;

2.n. Ici, le rôle joué par M. Porter est celui d’entrepreneur.

o. Il entreprend une tournée de sensibilisation auprès d’une vingtaine de

...

Télécharger au format  txt (11.7 Kb)   pdf (128.4 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com