LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

TD MTU

Cours : TD MTU. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  27 Novembre 2022  •  Cours  •  3 569 Mots (15 Pages)  •  47 Vues

Page 1 sur 15

chap 7

C. Les transformations contemporaines de la compétitions électorale

La logique de fond réside dans la place que vont prendre les entreprises politiques que sont les partis politiques dans les compétitions électorales. Cette place croissante des partis politiques conduit à une nationalisation de l’arène électorale qui est nationalisée, c’est-à-dire qu’on retrouve toujours les mêmes partis politiques, les mêmes alliances, les mêmes configurations entre le pouvoir local et national. L’unification de l'arène électorale est de plus en plus la même peu importe le niveau d’élections.

(ex : pour les municipales, on va voter sur le même plan que pour les nationales)

Le renforcement de la compétition électorale, son intensification, sa professionnalisation,ce qui se perçoit car le nombre de candidats augmentent à chaque élection, ainsi il est de plus en plus en difficile d'être élu dès le premier tour, de plus, la victoire étant de moins en moins facile, il est de plus en plus difficile de se faire réélire comme l’ont été pendant très longtemps les notables locaux.

Cette complexification va avoir pour conséquence de modifier la façon dont les acteurs politiques vont aborder ces campagnes, puisqu’elles sont plus difficiles, on les aborde différemment , donc modifie nécessairement les façons de faire campagnes

(ex : augmentations du recours au sondage, c’est une façon d’essayer de capter le plus vite possible, l'état de l’opinion public avant ou pendant la campagne politique)

Ce sont des mécanismes ayant pour but de permettre la mobilisation électorale, c’est un terme important qu' on peut définir avec les travaux de Michel Offerlé qui dit que la mobilisation électorale est “l’ensemble des incitations par lesquels les entrepreneurs politiques travaillent à créer l'accoutumance au vote”.

Ces incitations sont tous les éléments qui pendant les campagnes incitent au vote donc et à créer ce que cet auteur appelle accoutumance au vote.

(ex : les affiches, les tracts)

Cette accoutumance au vote est le fait de voter régulièrement voir à chaque élection et si possible, de voter dans le même camp. Chaque acteur politique va essayer de déclencher cette logique mécanique au vote, donc le fait qu’on aille voter mécaniquement pour le parti politique.

La tendance récente souligne que les partis et acteurs politiques ont de plus en plus délégué cette fonction la à des entreprises spécialisées, c’est-à-dire des entreprises de communication, dont le but est de créer toutes ses incitations qui vont permettre de créer une accoutumance au vote. Ça passe par des choses aussi simples que le fait d’avoir un compte TikTok pour le parti politique. Sauf que les partis politiques ne sont pas les plus à l’aise la dedans, il y à tout un business là dessus, des entreprises se sont spécialisées à ce sujet, ils viennent en aide aux partis politiques. Tous ces éléments vont modifier fondamentalement la logique des campagnes et notamment du point de vue de leur coût,ce que cela coûte. Les campagnes coûtent de plus en plus chères en raison de cette complexification des campagnes. Plus la campagne est difficile, rude plus elle va nécessiter de moyen important pour essayer de convaincre, de toucher les électeurs.

(ex : Pays comme USA ou la publicité électorale est autorisée. c’est une source de dépense extrêmement importante)

Les campagnes tournent de plus en plus autour des figures donc on à des campagnes de plus en plus personnelles qui s'accompagnent d’une logique de spectacularisation. Les logiques de complexifications des campagnes, de renforcement de la logique de personnalisation, tout cela n’à pas fait disparaître les partis politiques, les partis restent les organes de sélections politiques mais aussi de financement des campagnes politiques.

(ex : Anne Hidalgo à pu faire la campagne qu’elle à fait d’un point de vu financier que parce que son parti avait des réserves financières importante, les partis comptent encore dans le jeu, la compétition politique)

Donc la compétition électorale est en évolution, elle bouge du fait des changements sociologiques c’est-à-dire l'évolution de la société mais elle bouge aussi du fait des changements institutionnels et constitutionnelles c’est-à-dire l'élection du Président de la République au suffrage universel.

2. La socialisation politique : devenir citoyen ?

Il faut comprendre comment les citoyens se comportent dans cet espace politique. Pour cela, il faut comprendre leur rapport personnel à cet espace politique, donc la manière dont ils s’y situent et s’y représentent. Cet espace, même autonome, à toujours besoin des électeurs pour exister. Le soutien des électeurs n'est pas toujours évident. Il faut comprendre ce rapport changeant.

Pour cela on à recours à la notion de politisation ou de socialisation politique qui veut dire “les processus par lesquels les environnements dans lesquels les individus évoluent - familiaux, scolaires, amicaux, professionnels, associatifs - transmettent certaines connaissances, valeurs ou jugements, et favorisent certaines attitudes politiques.”

Par la socialisation, on étudie toutes les logiques qui sont susceptibles de déterminer les comportements politiques des individus.

Qu'est ce qui, dans notre environnement sociologique, va impacter notre rapport au monde politique?

Pour comprendre ces rapports, il faut comprendre comment les individus acquièrent des positions politiques.

Pour évaluer le rapport aux politiques à partir de :

Critères techniques, liés à la capacité des citoyens à comprendre le jeu politique plus précisément à chercher à comprendre dont les citoyens un vocabulaire politique, chercher à comprendre ce que les citoyens recherchent du monde politique, qu'est ce qu'ils comprennent. En l'occurrence, le travail de Philippe Converse, dans les années 1960 il va conduire une étude ou en 4 ans il va interroger des individus pour comprendre ce qu’ils perçoivent du jeu politique. Une grande partie ne maîtrise pas le clivage qui structure la société américaine. La majorité de ces individus ne perçoit pas le clivage de la vie américaine, la société américaine est partagée entre les libéraux et les conservateurs.

...

Télécharger au format  txt (22.5 Kb)   pdf (63.5 Kb)   docx (17.4 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com