LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Réseau Sociaux

Documents Gratuits : Réseau Sociaux. Recherche parmi 280 000+ dissertations

Par   •  17 Avril 2012  •  1 541 Mots (7 Pages)  •  1 544 Vues

Page 1 sur 7

De nos jours, les réseaux sociaux sont partout, sur les ordinateurs, sur les téléphones portables, en lien sur des sites et même présents sur touts types de publicités papiers avec comme exemple : « Rejoignez-nous sur Facebook ». Un réseau social est un ensemble d'identités sociales, telles que des individus ou encore des organisations, reliées entre elles par des liens créés lors d'interactions sociales. Certains « réseaux sociaux » sur Internet regroupent des amis de la vie réelle. D'autres aident à se créer un cercle d'amis, à trouver des partenaires commerciaux, un emploi ou autres. Ces réseaux sociaux sont aujourd’hui, un véritable lieu de communication, même commerciale. La publicité, dont le but est de fixer l'attention d’une cible visée pour l'inciter à adopter un comportement souhaité, s’y installe.

Comment la publicité s’immisce t-elle sur les réseaux sociaux pour faire des internautes de futurs consommateurs ?

Tout d’abord, nous analyserons les réseaux sociaux comme un marché lucratif, puis nous verrons les limites de cette nouvelle communication intrusive et commerciale.

Internet est un nouveau marché, un lieu où les entreprises recherchent des prospects, et cibler aux mieux ces derniers. D’après l’article « La publicité en ligne mise sur l’intime », les premières publicités ont fait leur apparition sur le Net de manière peu intrusives et assez discrètes sous forme de bannières, elles étaient tolérées de l’internaute et apparaissaient sur une page en relation avec les liens visités. Google a été comme le précurseur de ce nouveau marché, en popularisant le concept de « liens sponsorisés » c’est-à-dire en faisant payé des annonceurs pour leur faire de la publicité. Ainsi les marques pouvaient mesurer instantanément leur taux de retours sur investissement. Les internautes n’ont pas contesté cette intrusion, ils l’ont parfaitement adopté. Comme le cite l’article « L’exploitation des informations privées à des fins commerciales aiguise les appétits », la publicité comportementale, qui consiste à enregistrer les navigations de l’internautes pour mieux connaître ses goûts, ses habitudes et ses projets d’achat, a dépassé le milliard de dollars en 2010. Facebook, lui a lancé son offensive avec un autre système, celui des boutons « j’aime » qui permet à un internaute de sélectionner un produit, une vidéo ou marque et de faire connaître ses choix à sa liste d’amis. Cette méthode retire d’un premier temps de la publicité comportementale, elle recueille donc des informations sur le client actuel ou potentiel mais aussi cela permet au réseau social d’étendre son réseau à des sites partenaires mais également par le biais de la liste d’amis de se faire connaître et cibler plus d’une centaine de personnes en plus. Comme Google son modèle est purement publicitaire et basé sur l’accumulation de données.

Avec l’essor considérable de l’Internet, Facebook comme tout autre réseau social, sont partout, de l’ordinateur portable, au fixe, au tablette et sur les téléphone mobile. Ce dernier en plus de pouvoir accumuler les données précédentes (âge, sexe, goût, achat, comportement de l’utilisateur…) il peut savoir à tout moment où se trouve l’internaute grâce à la géolocalisation. Autant de données qui permettent aux marques d’envoyer leurs messages promotionnels aux cibles qui les intéressent Toutes ces traces laissées par les internautes valent de l’or. Elles permettent à ceux qui les utilisent de mieux cibler leur client futur ou actuel, soit de générer plus de chiffre. L’enjeu : transformer l’internaute en client, comme l’énonce L. Girard dans son article.

Jean-Marie Dru nomme cette méthode professionnelle le « média art », qui est au carrefour des arts appliqués, du commerce et du média. Tout ce qui les intéressent, tous les points de contact et de séduction entre une personne et une marque. Ce dernier regrette la multiplication des spams, des drapeaux, des panneaux sur Internet. Pour lui, cela n’apporte rien aux consommateurs, il n’y a pas de plus value symbolique du produit, une dimension festive et joyeuse. Non, ils ne font que de la propagande commerciale, cela n’a aucune efficacité. Toutefois, pour qu’une publicité soit plus pertinente et donc plus lucrative, il faut cerner au plus près le profil de l’internaute. Et pour cela quoi de mieux que les réseaux sociaux où l’on rentre toutes nos données pour s’inscrire, où l’on échange avec nos amis, où l’on laisse derrière nou,s un flot d’informations précieux pour les commerciaux, nos centres d’intérêt et notre parcours sur le Web est aussi enregistrer… Sur le Net pas de vie privée.

L’Internet devient un lieu commercial, d’entreprise à entreprise où l’offre devient les données personnelles des utilisateurs. C’est une manipulation, par le biais des réseaux sociaux et de la publicité, des internautes.

Cette nouvelle communication intrusive et commerciale connaît des limites,

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (107 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com