LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM4025 - TRAVAIL NOTÉ

Dissertation : ADM4025 - TRAVAIL NOTÉ. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  27 Novembre 2017  •  Dissertation  •  2 977 Mots (12 Pages)  •  840 Vues

Page 1 sur 12

INTRODUCTION

En tant que consultante en ressources humaines on m’a confié le mandat d’élaborer un plan stratégique de développement en matière de gestion des ressources humaines. L’entreprise est consciente que le monde du travail est présentement en période de transition.

Le contexte démographique et économique est en pleine évolution. Donc, les gestionnaires auront de nombreux défis pour garder ses employés compétents. À votre demande, voici une liste de recommandations qui vous permettra d’attirer et de retenir votre main-d’œuvre qualifiée et expérimentée au cours des années à venir. D’avoir des outils pour vous permettre d’effectuer des actions concrètes en matière de gestion des ressources humaines. Tout cela pour garder les grands talents de l’entreprise et de lui permettre d’être toujours performante.

Ce rapport explique les enjeux qui bouleversent présentement le monde du travail et inclure des recommandations à l’entreprise en matière de gestion de la main-d’œuvre vieillissante. Elle permet de voir les conditions de succès d’une bonne stratégie efficace si celle-ci est mise en application dans l’entreprise. Tout cela grâce à des recherches sur la matière ainsi qu’au lecture effectué dans le cadre de mon cours.

TABLES DES MATIÈRES

ÉTAT DE LA SITUATION

Nous sommes à l’ère ou nous discutons beaucoup de la main-d’œuvre vieillissante surtout de l’âge de la retraite. La population du Québec vieillit et c’est un phénomène que l’on voit un peu partout dans les pays industrialisés. Mais, le Québec accuse un certain retard au point de vue de la stratégie d’adaptation au vieillisement de la population.

Le droit de partir à la retraite qui est considéré comme l’âge légale de la retraite est de 65 ans. L’âge légale ne veut pas dire que le salarié est dans l’obligation de prendre sa retraite, c’est un droit pas une obligation. Au Canada, une personne peut débuter sa pension de vieillesse à partir de 60 ans et continuer à travailler par la même occasion.

Recruter et maintenir en poste la main-d’œuvre qualifiée va donner beaucoup de fil à retordre à nos dirigeants d’entreprise. Une fois la main-d’œuvre en place, il faut garder leurs intérêts ainsi que leur énergie à la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Au Québec la population active vieillit et le taux de natalité demeure faible. Alors, le marché du travail s’apprête à vivre une profonde mutation. Ces bouleversements se produiront lorsque nous mettons les employés de 45 ans et plus au chômage et que les employés pensent prendre leur retraite beaucoup plus tôt que prévus.

LES ENJEUX ACTUELS DANS LE MONDE DU TRAVAIL

Le vieillissement de la main-d’œuvre exige une remise en question des pratiques qui ont eu cours jusqu’à maintenant et un changement des mentalités. Les entreprises québécoises ont pu constater l’ampleur du défi à réaliser. Dans certains secteurs, la crise d’emploi ont été créée par les phénomènes de la retraite anticipée, de la rationalisation des effectifs, de la restructuration des organisations. Le meilleur exemple que nous avons rencontré est dans le réseau de la santé avec le cas des infirmiers et infirmières.

Bientôt, ce ne sera plus les employeurs qui vont choisir leurs employés mais les employés qui vont choisir l’entreprise où ils veulent aller travailler. Voilà l’importance de mettre de bon processus en place pour garder et recruter du personnel compétent. Cela va motiver les entreprise à adopter de bonnes pratiques en gestion des ressources humaines. Cette stratégie deviendra un avantage concurrentiel important.

La mise en place efficace de bonne gestion en ressources humaines va apporter à court et moyen terme un retour sur investissement très intéressant tel que : baisse du taux de roulement de main-d’oeuvre, baisse des coûts reliés à la perte de productivité, augmentation de la main-d’œuvre pour répondre au demande de productivité de l’entreprise, augmentation du taux de satisfaction des employés, meilleur contrôle des imprévus, etc.

Le vieillissement de la main-d’œuvre amène de nouveaux défis pour les milieux de travail Québécois. Pour cela, il faut faire place à la créativité. Les défis ne seront pas seulement en matière de conservation de la main-d’œuvre, mais aussi : la planification des départs, le recrutement, la relève, le transfert d’expertise, le développement des compétences, le temps de travail, l’organisation du travail, les régimes de retraite ainsi que les comportements et attitudes à l’égard de la main-d’œuvre vieillissante.

De plus, il est important de s’assurer de l’engagement organisationnel de l’employé.

LE PORTRAIT DU TRAVAILLEURS ÂGÉS QUÉBÉCOIS (MYTHES OU RÉALITÉS)

Selon le dictionnaire français nous pouvons donner deux sens au mot mythe << une représentation amplifié, déformée par l’imaginaire collectif >> et << croyance répandue mais infondée, légende urbaine >>. La société en général dépeint un tableau bien sombre du vieillissement mais certains aînés nous démontent une toute autre facette du vieillissement. Cela n’est pas vrai que tous les aînés voyage, danse, joue au golf, vont souvent au restaurant, etc. car plusieurs d’entre eux n’ont pas la santé et les moyens financiers de faire tout cela.

Par ailleurs, nous entendons souvent les gens dire que les aînés sont un poids pour notre société. Cela engendre une sorte de racisme du vieillissement << l’âgisme >>. Cela empêche les aînés d’être traité avec dignité et justice, de participer à la vie de la société. C’est pourquoi nous devons démontrer que ceci est faux et que les aînés ont leur place dans la société. Le mythe n’a rien à voir avec la réalité mais c’est plutôt une perception venant souvent de l’ignorance des gens. La plupart des jeunes de notre société ne côtoie pas souvent les aînés car nous sommes une société qui place leurs parents dans des centres pour personnes âgées. Difficile de ce faire une idée d’eux dans ce genre de situation.

Dans le monde du travail, le mythe au sujet du déclin de la productivité et du manque de souplesse associés à l’âge est faux. Les

...

Télécharger au format  txt (19.9 Kb)   pdf (126 Kb)   docx (18.9 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com