LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Droit & religion

Dissertation : Droit & religion. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  8 Octobre 2021  •  Dissertation  •  1 108 Mots (5 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 5

Brouillon

Droit et religion

Ainsi comme la dit le célèbre philosophe Jean Jaurès, philosophe et homme politique du XXème siècle :

« La République c'est le droit de tout homme, quel que soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de souveraineté. ». À travers cette citation Jean Jaurès prône la liberté de religion de chaque individu. La liberté religieuse est un droit et non pas une condition nécessaire à la vie politique.

Le droit dont parle Jean Jaurès pourrais se traduire comme étant un ensemble de règles visant à organiser la conduite de l’homme en société. La croyance religieuse ou encore la religion peut se définir comme un système de pratiques et de croyances en usage dans un groupe ou une communauté. À une certaine époque la religion catholique et l’État était uni, aujourd’hui ce n’est plus le cas depuis le 9 décembre 1905 car il y’a eu une séparation de l’Église et de l’état. Cependant à l’échelle internationale nous pouvons voir certains pays qui allient l’État à une religion. Par exemple l’Arabie Saoudite a une religion d’état qui est l’islam.

L’enjeu serais alors de savoir si le lien entre le droit et la religion est-il toujours en vigueur ?

De ce fait , dans une première partie il convient d’étudier l’influence du droit sur la religion puis une distinction indispensable entre le droit et la religion

I- L’influence du droit et de la religion

En réalité le droit et la religion sont deux notions qui ont une nature commune (A). Nous pouvons ainsi voir que les règles de droit se fonde sur les règles religieuses (B).

A) Une nature commune entre la notion de droit et religion

Ainsi annoncer plus tôt dans l’introduction l’État et la religion n’en faisait qu’un. Cette décision est issue du concordat de Bologne en 1516, il permet de fixer les relations entre la religion catholique et de l’État. La religion et le Droit ont une nature qui est commune, dans les écritures bibliques il est écrit « tu ne tueras point ». Au niveau du droit dans le code pénal à l’article 221-1 « Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle ». Dans le droit et dans la religion il est interdit de tuer. Il y’a aussi dans les écritures bibliques « tu ne témoigneras pas faussement contre ton prochain ». Dans le droit il est inscrit dans le code pénal à l’article 434-13 « Le témoignage mensonger fait sous serment devant toute juridiction ou devant un officier de police judiciaire agissant en exécution d'une commission rogatoire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d’amende ». Les deux notions ont une nature commune sur plusieurs points. Ils visent tout deux Ils visent tous deux à organiser la vie collective et tentent de gérer les comportements humains en fixant des règles.

B) La Fondation des règles de Droit sur les règles de la Religion

En effet la règle de droit est souvent fondée sur les règles religieuses. Comme l’exemple utilisé un peu plus haut, dans les textes bibliques il est interdit de tuer un individu, la règle de droit

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (42.5 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com