LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Améliorer la prévention routière

Analyse sectorielle : Améliorer la prévention routière. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par   •  31 Janvier 2019  •  Analyse sectorielle  •  796 Mots (4 Pages)  •  55 Vues

Page 1 sur 4

PREVENTION ROUTIERE 3.0

Depuis 1985, l’évolution du nombre de morts sur les routes en France métropolitaine a été divisé par deux voire plus alors que la circulation a augmenté de près de 80%.

Cependant, le taux de mortalité reste encore trop élevé. En effet, les décès en 2016 sont estimés à 3 469, soit 8 de plus qu’en 2015.

Les accidents non mortels ont également connu une hausse de 2015 à 2016.

En 2014, 23% des victimes sont des jeunes entre 18 et 24 ans, dont 16% qui avaient moins de deux ans de permis.

QUELQUES STATISTIQUES :

1 tué sur deux l’est dans un accident sans tiers, 1⁄4 est mortellement touché dans une collision frontale et près d’un conducteur sur cinq est impliqué dans un accident mortel avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite légale.

En 2014, les personnes de 65 ans et plus représentent 18,2% de la population et 10,3% des victimes de la route.

Pour cette tranche d’âge, les déplacements en voiture représentent plus de la moitié des tués.

Les conducteurs de 75 ans et plus ont 1,6 fois plus de risques d’être tués sur la route que l’ensemble des conducteurs.

Les séniors de 75 ans et plus représentent 14,4% de l’ensemble des personnes tuées alors qu’ils constituent 9,2% de la population.

En 2014, les motocycles représentent 18% des tués sur la route.

Ces statistiques concernent majoritairement les véhicules de plus de 125cm3. Le pic d’accidentalité est enregistré entre 25 et 49 ans, mais va jusqu’à 70 ans.

ENONCE DE LA STRATEGIE

Ø 1ère action : Mise en place d’une simulation d’accident obligatoire lors du passage du permis

Ø 2ème action : Obligation d’un test de réflexes pour personnes âgées à partir de 60 ans

PLAN D’ACTION – PLAN DE COMMUNICATION

Le but est de réduire le taux d’accidents et de mortalité sur les routes et de mieux informer les usagers de la route sur les dangers qu’ils encourent.

Il s’agit également de limiter les accidents liés aux inaptitudes physiques et mentales dues à l’âge.

è La première partie de notre action de prévention consiste à mettre en place une simulation de collision frontale obligatoire lors de la formation du permis de conduire afin d’ouvrir les yeux aux futurs usagers sur le danger et le choc liés à un accident de la route.

Le but est de les choquer afin qu’ils soient plus attentifs et conscients de tout ce qu’implique le non- respect des règles et l’inattention sur la route.

Dans cette optique, il est nécessaire de mettre en place des partenariats avec les auto-écoles qui se verront obligées d’imposer cet atelier à tous leurs élèves (permis voiture et moto).

è La deuxième partie est axée sur la santé et les capacités des personnes âgées.

Le

...

Télécharger au format  txt (5.2 Kb)   pdf (36.5 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com