LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire de texte première partie, « Soleils couchants » Victor Hugo.

Commentaire de texte : Commentaire de texte première partie, « Soleils couchants » Victor Hugo.. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  26 Novembre 2016  •  Commentaire de texte  •  272 Mots (2 Pages)  •  1 036 Vues

Page 1 sur 2

Clotilde Ambrosio

2G01

Correction

Commentaire de Texte

« Soleils couchants » Victor Hugo

I-Une vision particulière de la nature

Introduction : 1er paragraphe

Victor Hugo nous offre dans ce poème une vision particulière de la nature.

2ème paragraphe : Une vision complète

Tout d’abord, il y a une vision complète de la nature en effet il y a un champ lexical de la nature important : « Le soleil c’est couché ce soir dans les nuées », la nature est donc omniprésente et données à voir dans sa totalité.

3ème paragraphe : Une nature harmonieuse

De plus on remarque qu’il y a plusieurs allitérations en « m » (« mers », « monts »…) en « f » (« fleuves », « foret »…) Cette mélodie sonore rend compte d’une nature harmonieuse.

4ème paragraphe : Une idéalisation de la nature

        Entre autre le poète a une vision positive de la nature. En effet la métaphore « fleuves d’argents » met en évidence l’eau qui scintille sous le soleil et la préciosité de fleuve. Par conséquent cette vision de la nature est idéalisée.


5ème paragraphe : Une nature éternelle / Une vision d’éternité

        Enfin, la nature est vivante avec l’anaphore « Sur la face des mers » lui offre un visage pour pouvoir la comparer à l’homme, en effet les expression « vieillit » et « rajeunissant » nous montrent que contrairement à l’homme elle est éternelles

Conclusion :

Ainsi donc la vision de la nature est complète possitive et harmonieuse idéalisé et vivante

le thème de la nature est liée au thème du temps puissque la nature est éternelle

k

...

Télécharger au format  txt (1.7 Kb)   pdf (42.6 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com