LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Point de vue : Dans les textes de Cartier et de Lahontan, les Français ne sont pas présentés de la même façon.

Analyse sectorielle : Point de vue : Dans les textes de Cartier et de Lahontan, les Français ne sont pas présentés de la même façon.. Recherche parmi 255 000+ dissertations

Par   •  3 Janvier 2017  •  Analyse sectorielle  •  1 087 Mots (5 Pages)  •  1 502 Vues

Page 1 sur 5

Étape 1 : Plan comparatif du développement

Point de vue : Dans les textes de Cartier et de Lahontan, les Français ne sont pas présentés de la même façon.

Argument principal 1

     Premièrement, dans les textes de Cartier et Lahontan on peut voir que la façon de percevoir les Amérindiens diffère.

Sous-argument 1.1

Sous-argument 1.2

     En premier lieu ,il est montré que dans le texte de Cartier les Amérindiens utilisent les langages des signes pour tenter de se faire comprendre lors de leurs discussions concernant la croix.

     Ensuite, contrairement au texte de Cartier ,lors d’une discussion dans le texte de Lahontan , l’amérindien discute avec le personnage principal et celui-ci démontre même une grande culture.

Illustration 1.1

Illustration 1.2

       « Faisant le signe de la croix avec deux doigts ; et puis il nous montrait la terre, tout à l’entour de nous, comme s’il eût voulu dire, que toute la terre était à lui, que nous ne devions pas planter ladite croix sans sa permission.. » (L.13-14-15)

     ? Hé ! Combien y en a-t-il parmi vous, qui couchent sur la paille, sous des toits ou des greniers que la pluie traverse de toutes parts, et qui ont de la peine à trouver du pain et de l’eau ? J’ai été en France, j’en parle pour l’avoir vu […].(L 11,12,13)

Explication 1.1

Explication 1.2

      En 1534 Jacques Cartier découvre le territoire le plus au nord des Amériques à la recherche de richesse, mais ce qu’il découvre n’est pas ce qu’il attendait donc il prit le temps de s’intéresser à la nouvelle France et les Amérindiens. Cependant, selon Cartier la seule façon de communiquer avec eux c’était le langage des signes.

      Cette énumération nous démontre que l’amérindien avec lequel Lahontan discute est vif d’esprit, il connait la culture française et il se fait très bien comprendre contrairement au texte de Cartier.

Argument principal 2

     Dans les deux textes, les Français ne sont pas montrés dans la même position de supériorité.

Sous-argument 2.1

Sous-argument 2.2

     D’abord , dans le texte de Cartier ,suite au refus d’installer ladite croix, les Français utilisent leurs biens pour acheter les Amérindiens , pour que ceux-ci les laissent installer leur croix. Les Amérindiens se trouvent donc en position de supériorité face aux Français, car ils ont la décision finale quant à l’installation de la croix.

      Ensuite, dans le texte de Lahontan , lors d’une conversation avec Adario ,celui-ci se vante des avoirs des Français. Il se vente également de vivre une meilleure vie que les amérindiens, il  démontre de cette façon la supériorité  des Français face à eux.

Illustration 2.1

Illustration 2.2

       « Et leur apporta du poisson. Et nous firent signe qu’ils n’abattraient par ladite croix » (l28)

       « Ils ont de beaux carrosses, de belles maisons ornées de tapisseries et de tableaux magnifiques ; de beaux jardins où se cueillent toutes sortes de fruits, des parcs où se trouvent toutes sortes d’animaux.» (L19-20)

Explication 2.1

Explication 2.2

       Après tous les biens fournis aux Amérindiens, ceux-ci ont permis que la croix reste ou les Français l’ont installée.

      Cette énumération des biens que possèdent les Français démontre qu’ils ont des avoirs plus luxueux que les  Amérindiens. Ceux-ci vivent de la terre  et possèdent peu d’avoirs. Lahontan démontre la supériorité des Français de cette façon.

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (330.8 Kb)   docx (758.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com