LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dans Les Textes Récits De Voyages De Cartier Et Dialogues De Monsieur Le Baron De Lahontan, Le « Sauvage » Est-il Présenté De La même Façon ?

Mémoires Gratuits : Dans Les Textes Récits De Voyages De Cartier Et Dialogues De Monsieur Le Baron De Lahontan, Le « Sauvage » Est-il Présenté De La même Façon ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  6 Mars 2014  •  904 Mots (4 Pages)  •  1 909 Vues

Page 1 sur 4

Étape 1 : Plan comparatif du développement

Point de vue : Oui, dans les textes de Cartier et de Lahontan, le «sauvage» est représenté de la même façon.

Argument principal 1

Dans les textes de Cartier et de Lahontan, les sauvages sont représentés comme des êtres qui n’ont pas de besoins matériels extravagants et ils se réjouissent de peu.

Sous-argument 1.1 Sous-argument 1.2

Dans le texte de Cartier, les sauvages se contentent d’échanges matériels simplistes pour accepter la plantation de la croix de Cartier sur leur terre. Dans le texte de Lahontan, le sauvage tente de convaincre l’Européen que son mode de vie plus simpliste et traditionnel est la voie vers le bonheur et la longue vie.

Illustration 1.1 Illustration 1.2

«Et puis leur montrâmes par signes, que ladite croix avait été plantée comme borne et balise pour entrer dans le havre ; et que nous y retournerions bientôt, et leur apporterions des articles de fer et autres choses;» (ligne 20 à 22) «Pourquoi ne vivrais-tu pas de bouillons, de toutes sortes de bonnes viandes ? Les perdrix, poulets d’Inde, lièvres, canards, chevreuils ne sont-ils pas bons, rôtis et bouillis ? À quoi servent le poivre, le sel et mille autres épiceries si ce n’est à ruiner la santé ?» (ligne 20 à 22)

Explication 1.1 Explication 1.2

Ainsi, on peut déduire, par l’absence de violence et d’opposition, que les Amérindiens acceptent le «marché» avec les Européens pour échanger l’installation de la croix et leur présences contre des objets européens. Dans cette énumération de questions, on comprend que le sauvage est très satisfait de son mode de vie beaucoup moins extravagant que celui du baron de Lahontan et que celui-ci ne comprend guère comment un être peut être heureux dans le monde sophistiqué et artificiel auquel appartient le baron.

Argument principal 2

Dans les textes de Cartier et de Lahontan, le «sauvage» est décrit comme un être fainéant qui ne fait que boire, manger et dormir.

Sous-argument 2.1 Sous-argument 2.2

Dans le texte de Cartier, les explorateurs «achètent» les sauvages en leur offrant à boire et à manger pour ainsi atténuer leurs revendications contre la présence des Européens.

Illustration 2.1 Illustration 2.2

«Et étant entrés ils furent assurés par le capitaine qu’ils n’auraient nul mal, en leur démontrant grands signes d’amour ; et on les fit boire et manger, et faire grande chère.» (ligne 18 à 20) «Crois-moi, mon cher frère, songe à te faire Huron pour vivre longtemps. Tu boiras, tu mangeras, tu dormiras et tu chasseras en repos;» (ligne 1-2)

Explication 2.1 Explication 2.2

Dans cet extrait, il est démontré que les sauvages, qui se présentaient aux navires européens dans le but de contester leur présence et celle de la croix, ont préférés profiter des avantages de la présence des explorateurs (boire et manger) plutôt que de défendre leur territoire. Ce passage explique très bien l’opinion des Européens quant au fait que les Hurons sont

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (87.1 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com