LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture de Philosophie: la Conscience de Victor Hugo dans La Legendre des siècles

Fiche de lecture : Fiche de lecture de Philosophie: la Conscience de Victor Hugo dans La Legendre des siècles. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  20 Janvier 2020  •  Fiche de lecture  •  528 Mots (3 Pages)  •  78 Vues

Page 1 sur 3

Fiche de lecture de philo

La Légende Des Siècles

La Conscience

Handson PORTIA

Novembre 2019

L’ Auteur :

Victor Hugo (1802-1885) est un écrivain, poète et dramaturge. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des hommes de lettres les plus importants de la littérature française. Il fut aussi un homme politique influent de son époque qui a défendu avec hargne la paix et la liberté. Il a même lutté contre la peine de mort et le rabaissement des femmes. Tout au long de sa carrière, il n’a cessé de produire des nombreux oeuvres littéraire de qualité. Ses oeuvres sont nombreux et variés dans le style et la forme. Il a donc écrit des romans (Les Misérables), des pièces de théâtres (Ruy Blas) ou encore des recueils de poèmes tel que La légende des siècle.

L’Oeuvre :

“La conscience” est un court récit poétique tiré du recueil “La légende des siècles Volume 1” écrite par V.Hugo entre 1859 et 1877. Dans ce recueil, on retrouve plus d’une cinquantaine de poèmes. Ces poèmes traitent le profil de l’homme à travers les Ages; c’est a dire de la Genèse à la Révolution. Ainsi on peut voir, au fur et à mesure l’évolution de l’humanité. La conscience en est le premier et traite le thème biblique de Caïn et Abel ainsi que de la conscience de l’homme. La conscience, dans un sens psychologique, est notre capacité de nous représenter nous même et le monde extérieur qui nous entoure.

Résumé :

Caïn, après avoir tué son frère Abel, décide de s’enfuir devant la présence divine. Malgré le fait qu’il soit loin; il voit un oeil qui pose sur lui un regard jugeur. Il va alors chercher à se débarrasser de ce regard pesant et permanent en se cachant. Pour se cacher il a utiliser des abris de plus en plus sophistiqués. Il commence par une tente et finit par une tombe enfouie sous la terre en passant par un mur et une ville fortifiée. Toute ces protections n’ont pas réussi à le cacher de l’oeil.

Interprétation 1:

Le poème symbolise le réveil de la conscience chez l’homme. La capacité de l’homme à se représenter lui même et le monde qui l’entoure va réveiller son sens moral. Ce qui signifie que l’homme a conscience de ses actions. Caïn vient donc de réveiller son sens moral avec l'apparition de l’oeil. Autrement dit il distingue clairement le bien du mal et la justice de l’injustice. L’oeil est donc l’allégorie du sentiment de culpabilité qu’il éprouve après ait tué son frère Abel. Les échecs visant à se débarrasser de la présence de cette culpabilité montre bien l’impossibilité d’y échapper jusqu'à la mort: “L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.”

Interprétation 2:

On remarque dans le texte une évolution de l’homme à travers les ges. Les abris qui ont été construits dans la frénésie de Caïn à fuir la culpabilité ont des caractéristiques précis. Par exemple le mur de bronze représente l’âge de bronze tandis que la forteresse annonce la fin de l’Antiquité ainsi que

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (36.3 Kb)   docx (8.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com