LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir 1 technique de l'information et de la communication pro sp3s cned

TD : Devoir 1 technique de l'information et de la communication pro sp3s cned. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  16 Février 2017  •  TD  •  1 073 Mots (5 Pages)  •  846 Vues

Page 1 sur 5

EXERCICE 1

1.1 LES ELEMENTS QUI PEUVENT FRAINER ET LIMITER NOTRE INTENTION DE BIEN COMMUNIQUER

  • L’ASYMETRIE DES INTERLOCUTEURS

Ne pas faire la différence entre la communication et l’information peut limiter la communication. La communication est entre deux personnes (un émetteur et un récepteur) alors que l’information est à sens unique.

L’asymétrie entre les interlocuteurs c’est quand nous pouvons pas, un emploie ne peut pas s’adresser comme il veut et quand il veut à son employeur, ils ne peuvent pas avoir un dialogue égalitaire.

  • LES ENJEUX IMPLICITES DE LA COMMUNICATION 

Les enjeux sociaux et humains ont le pouvoir de fariner la communication. Il y a les enjeux liés à l’identité de chacun, les enjeux territoriaux, les enjeux relationnels et les enjeux d’influence. Ces enjeux contribuent à structurer la relation.

  • LES MESSAGES SONT SOUVENT EMBIGUS

C’est très important de bien formuler les messages, les rendre claires et explicites pour que le message soit bien compris. Le vocabulaire employé et des propos qui ont plusieurs sens, ne sont pas compris de la même manière par toutes les personnes.

  • LE RECEPTEUR N’EST PAS PASSIF

Ce qui est dit par une personne peut être entendu différemment par l’autre, car chaque personne est différente et a des idées différentes. Les personnes sélectionnent l’information, décodent et interprète l’information reçue de manière différente.

  • LA FORME AQUI GIT SUR LE CONTENU

Le même message va être compris différemment des autres personnes. Une question va être compris autrement même si on essaye de dire ce qu’on veut que la personne comprenne.

1.2 DES ELEMENTS DE SOLUTION

  • LA CLARTE DU MESSAGE 

Le message adressé doit être claire, avec des phrases courtes pour qu’il soit plus accessible au différents publics.

Le message doit être claire, pour cela, la personne doit bien structurer ses propos. Pour bien communiquer tout compte : le ton de la voix, les silences, les gestes, les formules clés du discours, l’attitude

  • LA PRISE EN COMPTE DES INTERETS ET DES ATTITUDES DU RECEPTEUR 

Pour que la personne à laquelle on s’adresse (récepteur) comprend ce que nous voulons vraiment dire, nous devrons nous adapter à ses intérêts et à ses attitudes. Pour cela nous devrons connaître ses atteintes. Limiter nos propos, pour que le récepteur ne passe pas à côté de ce que nous avons voulu passer en premier.

  • LA QUALITE DE LA RELATION ETABLIE 

Pour savoir si l’interlocuteur a bien copris le message, l’émetteur peut utiliser la méthode de feed-back. Cette méthode aide à limiter les malentendus. C’est l’émetteur qui doit poser des questions au récepteur, 

EXERCICE 2

1 A QUOI SERVENT LES MODELES DE COMMUNICATION?

Les modèles de communication servent à nous aide à mieux planifier, aborder, analyser, à mieux communiquer. Les modelés de communication présentent la base de la communication présentée par des schémas. Celles-ci sont composées au moyen des signes, des formes géométriques ou graphiques et des mots en vue de rendre compte de la complexité des phénomènes observables.

2.1 PRESENTATION DES MEDELES DE COMMUNICATION

  • MODELE DE LA THEORIE DE L’INFORMATION

C’est aussi le modèle de Claude Shannon et Weaver. Il désigne un modèle linéaire simple de la communication : cette dernière y est réduite à sa plus simple expression, la transmission d'un message. On peut résumer ce modèle en :« Un émetteur, grâce à un codage, envoie un message à un récepteur qui effectue le décodage dans un contexte perturbé de bruit. »

...

Télécharger au format  txt (7.1 Kb)   pdf (52 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com