LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Synthèse CGE BTS

Synthèse : Synthèse CGE BTS. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  28 Juin 2020  •  Synthèse  •  1 031 Mots (5 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 5

CGE – Synthèse

La révolution industrielle est l’ensemble des phénomènes du XIXe siècle qui fait basculer une société à dominante agraire et artisanale vers une société commerciale et industrielle. Ce corpus de document composé de trois textes et une image invite le lecteur à réfléchir à cette révolution. Le premier document, illustration d’un poème de Victor Hugo représente le travail des enfants à l’usine. Le deuxième, extrait du roman Voyage au bout de la nuit a été écrit par L.F. Céline en 1932 et évoque du travail à la chaîne dans une usine. Les deux derniers sont des articles de magazine, ils ont été écrits respectivement par A. Rapin s’entretenant avec E. Morin et J. Marseille et ont été publié dans Magazine d’information en 1997 et L’Histoire en 2000.

Cette synthèse de document soulèvera la question des changements apportés par la révolution industrielle, en voyant tout d’abord quels sont les espoirs et les revers de l’industrialisation puis les conséquences de celle-ci sur l’Homme et enfin sur la société.

        Dans un premier temps, certains documents de ce corpus abordent les différentes avancées historiques de l’industrialisation mais aussi ces échecs.

D’abord la révolution industrielle a été source de promesses et d’espoir. Elle a été un des principaux facteurs de croissance économique, comme J. Marseille le rapporte dans son article, Les ratés de l’âge industriel. Elle a permis à l’homme grâce aux progrès techniques liés à la mécanisation, de se libérer du temps et de satisfaire des besoins plus personnels ; l’individualisme était une des « grande conquête » de cette période, c’est une idée que l’on retrouve dans l’entretien avec E. Morin. Un mythe du progrès qui dit que « demain sera meilleur qu’aujourd’hui » est apparu.

Néanmoins cette révolution a connu beaucoup de revers. Selon les deux articles du corpus, le mythe du progrès s’est effondré et l’industrialisation n’est plus synonyme de prospérité. En effet la croissance économique est quasiment imperceptible. Selon les propos recueillis par A. Rapin l’industrialisation crée autant de problème qu’elle n’en résout avec notamment les dangers sur la biosphère liés à la pollution.

D’ailleurs tous les documents de ce corpus, montre l’industrialisation comme quelque chose de négatif. Sur l’image, la machine sur laquelle travail les enfants est représenté comme un monstre, avec l’impression qu’elle engloutit les jeunes travailleurs. Pour E. Morin, le revers de la révolution industrielle est de plus en plus sombre.

Dans les différents documents abordés, l’industrialisation est vue comme une source de promesses, mais ne semble pas les avoir atteints. Elle est même vu comme néfaste.

Dans un second temps, les documents abordent les conséquences de la révolution industrielle sur les hommes.

La mécanisation a rendu plus facile le travail mais cela a aussi engendré l’asservissement de l’homme par la machine, c’est un propos que l’on retrouve dans les trois textes mais aussi sur l’illustration. En effet, les enfants sont à genoux devant la machine, ils s’adaptent à elles plutôt que la machine soit adaptée à eux. Pour L-F Céline l’homme est contrôlé par la machine qui lui impose des rythmes, il ne peut plus s’arrêter même pour réfléchir.

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (49.7 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com