LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière

Rapport de stage : Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  3 Octobre 2016  •  Rapport de stage  •  1 678 Mots (7 Pages)  •  441 Vues

Page 1 sur 7

Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière

Présentation du service : pathologie  

J'effectue mon stage du semestre 3 en chirurgie à …pendant 10 semaines.

Les patients doivent se présenter dans le service la veille de leur opération (lobectomie, anévrisme de l'aorte abdominal, pontage fémoro-poplité, pneumothorax...)

Le service comprend 24 lits.

Il y a deux infirmiers en soins, une infirmière coordinatrice, la cadre de santé, deux aides-soignantes, une kinésithérapeute, un interne, une secrétaire, et d'autres professionnels de santé (ambulancier, brancardier, manipulateur radio, diététicienne...)

Description de la situation :

J’entame ma huitième semaine de stage dans le service.

La relève du matin avec les soignants se fait à 6h30 avec l'équipe de nuit.

Ma première tâche est de prendre connaissance des programmations d’opérations du matin même, des patients concernés et des prémédications à donner.

Dans un deuxième temps, avec l'infirmier nous vérifions les médicaments du matin de tous les patients, ensuite je prépare le chariot de soins de notre secteur avant de faire le tour (seringues, pansements, compresses, gants...).

Il est 7h30 quand commence le premier tour. De chambre en chambre, nous distribuons les médicaments, je fais les surveillances nécessaires de chaque patient selon leurs pathologies, leur opération.

Je prends l'initiative de m'avancer dans la chambre de Monsieur R. (Patient dans l'attente d'une opération dans la matinée), afin de lui prendre la température, la tension artérielle, et qu'il prenne sa douche à la Bétadine et enfin de m'assurer qu'il soit bien à jeun depuis minuit.

Mais Monsieur R n'était pas présent dans sa chambre.

Monsieur R est âgé de 36ans, il habite à Montpellier dans un appartement avec sa compagne. Le patient est entré la veille au soir pour une intervention prévue le lendemain matin pour une ablation du lobe supérieur droit du poumon. Monsieur R est schizophrène et a une addiction au tabac.

Je suis descendue à l’accueil juste après pour récupérer des étiquettes d'identification d'un patient et devant l’hôpital j'ai pu voir Monsieur R avec une cigarette et un verre à la main. De ce fait, je suis remontée dans mon service afin d'en informer l'infirmier.

Peu de temps après, le patient est remonté dans sa chambre. Nous nous sommes dirigés dans la chambre afin d'avoir une discussion avec lui. Il nia au début le fait d'avoir fumé et bu (sa femme confirmant derrière). Après lui avoir expliqué les risques de son comportement, il finit par avouer qu'effectivement il n'était pas à jeun.

L'infirmier a donc appelé l’anesthésiste pour le tenir informé de la situation. En conséquence, celui-ci  a décidé de reporter l'intervention en fin d’après-midi.

Suite à cette décision, l'anesthésiste s'est entretenu avec le patient.

De retour dans la chambre de Monsieur R, je lui explique que l'intervention a pu être déplacée et qu'il ne doit plus ni manger, ni fumer à partir de cet instant.

Pris de panique en vue des complications que pouvait engendrer une anesthésie quand le jeûne n'est pas respecté, le patient commença à s'angoisser, à s’excuser sur le fait d'avoir bu et fumé mais qu'il ne se souvenait pas qu'on lui est dit de rester à jeun. Puis d’un coup, en pleine crise d’anxiété, l refusa donc l’opération catégoriquement.

Sentant son angoisse montée, je me suis assise sur la chaise en face de lui,  afin de lui expliquer que si l’anesthésiste avait accepté de déplacer l'opération, il n'y aurait plus aucun problème.

Mais Monsieur R ne m'écoutait pas, il était resté bloqué sur les mots prononcés par l'infirmier concernant les risques. Sa femme tout aussi angoissée allait dans le même sens, en accentuant ce sentiment d'anxiété et de peur chez son mari.

Constatant que mes paroles n'avait aucune répercussion, et voyant le stress, la peur dans les yeux de Monsieur R s’accentuer chaque seconde, je pris la décision  d'en informer l'infirmier.

Un peu plus tard dans la matinée, en me rendant, dans la chambre de Monsieur R, je constatais que celle-ci était vide. Il était partit de l’hôpital sans prévenir.

Comme les infirmiers font les pansements à ce moment de la matinée et les aides-soignants les toilettes, personne n'avait vu le patient partir du service.

Problématique :

Comment trouver l’attitude adapter face à une personne en refus de soins ?

Analyse de la situation :

Dans cette situation plusieurs concepts sont présents :

La collaboration :

La collaboration est l'action de collaborer, de coopérer, de travailler avec une ou plusieurs autres personnes.

Dans cette situation il y a collaboration entre l'infirmier et l'anesthésiste afin de rassurer le patient pour qu'il accepte l'intervention chirurgicale. Tous les professionnels de santé travaillent autour du patient dans une étroite collaboration.

La négociation :

- Analyse visant à dénouer une relation complexe comportant des enjeux entre les individus

- La négociation comme mode de résolution des conflits, alternative possible à l’usage de la force, comme la médiation ou de l’arbitrage.

- Les acteurs sont en interaction, confrontent leurs divergences et interdépendances et décident  de rechercher, ou non, une solution, un accord mutuellement acceptable.

- Il y a trois approches de négociation: gagnant/perdant (vous gagnez la négociation et l'autre a perdu) – perdant/perdant (la négociation est dans l'impasse, les objectifs ne seront pas atteints) – gagnant/gagnant  (chacun obtient à peu près ce qu'il souhaite, les deux parties sont satisfaites du résultat des négociations)

Dans la situation décrite, il y a négociation entre le patient et le personnel de santé. Le patient refuse l’intervention car il n'est plus à jeun et qu'il est angoissé en vue des complications que peut engendrer une anesthésie. Une discussion est mise en place afin que la patient accepte l'opération dans les meilleures conditions possible.

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (89 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com