LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Critique du personnage Kaworu Nagisa, Evangelion

Résumé : Critique du personnage Kaworu Nagisa, Evangelion. Recherche parmi 260 000+ dissertations

Par   •  25 Mai 2021  •  Résumé  •  1 091 Mots (5 Pages)  •  50 Vues

Page 1 sur 5

Kaworu Nagisa, un monstre venu des cieux

  [pic 1]   

[pic 2]


Film : Neon Genesis Evangelion : Death and Rebirth, 1997, de Hideaki Anno et Masayuki

  Ce film se déroule en 2015, au Japon. Quinze ans après une catastrophe planétaire nommée le Second Impact, les humains y ayant survécu vivent dans une ville-forteresse, Tokyo-3, qui possède un système de repli. En effet, la ville est, depuis peu, souvent attaquée par des entités géantes et monstrueuses, des anges. Contre cela, une société secrète, la NERV, possède des robots géants, appelés Evangelion, capables de les combattre, dont le protagoniste, Shinji Ikari, est un des pilotes.

   C’est un film possédant de nombreuses références bibliques, et qui soulève de nombreuses thématiques, ainsi que des questions philosophiques et psychologiques, à travers le large développement des personnages et leurs introspections. De plus, c’est un film avec une bonne animation et des couleurs sublimes, qui ont marqué le public ; de quoi ravir les fans de film d’animation japonaise, tout en apportant une intéressante dimension psychologique.

   Les anges sont les sujets principaux de l'œuvre. Ils sont censés être des messagers de Dieu, alors pourquoi viennent-ils détruire la Terre et pourquoi sont-ils aussi monstrueux ? C’est une question que les personnages eux-mêmes se posent. Ils sont décrits comme les quinze fils d’Adam, ce dernier étant “le premier ange” dont le corps est gardé secrètement par la NERV. On comprend au cours du film que le but des anges est d’entrer en contact avec Adam pour déclencher “le troisième impact”, qui anéantirait l’humanité. Présentés tout d’abord comme les “méchants”, notamment à cause de leur physionomie et de leur tendance destructrice, on en vient finalement à se demander -surtout au vue de la nature de certains “gentils”- s’ils sont réellement si vils que ça. Les hommes ont construit des machines, capables d’égaler les dieux, les Evangelions (celle que pilote le protagoniste est même considérée comme un dieu en elle-même), alors l’arrivée des anges pourrait être une métaphore du ciel qui tente de punir l’Homme qui tente d’y parvenir.

   Le dernier de ces monstres, Kaworu, est le plus intéressant et celui s’étant le plus rapproché de son but initial. Il se présente, contrairement à tous les autres anges, sous une forme humaine : Kaworu Nagisa, adolescent de 15 ans. Il est en réalité l’ange Tabris (son nom d’ange réfère au libre-arbitre dans les traditions occultes et apparaît aussi dans la kabbale où il aurait été créé lors de la chute de Satan à partir d'une de ses plumes). Utilisant cette forme pour s’approcher plus facilement d’Adam, il finit par se lier à Shinji, grâce à qui il comprend ce qu’est l’âme et les sentiments. Il fait alors face à un dilemme : maintenant doué de raison, doit-il encore détruire l’humanité ? Représentant le libre-arbitre, doit-il vraiment respecter son devoir ?

    La scène la plus marquante est celle où il se dévoile vraiment. Il montre au monde qu’il est un monstre, le “méchant”. Il détruit alors le QG de la NERV et tente de retrouver Adam. Cette scène est intéressante sur le plan audiovisuel : on y entend la 9ème symphonie (l’Ode à la Joie) de Beethoven. Outre le côté divin et angélique qu’elle procure, elle est surtout la marque d’une symbolique paradoxale. Cette musique est censée représenter l’idéal de la fraternité pour la race humaine, tandis que Kaworu tente d’anéantir l’humanité. La vraie signification est de montrer que, malheureusement, la seule chose qui peut unir les hommes est la haine envers un ennemi commun, sans que cela ait du sens.

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (169.6 Kb)   docx (120.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com