LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Peut on se connaitre soi meme

Dissertation : Peut on se connaitre soi meme. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  31 Mars 2016  •  Dissertation  •  2 760 Mots (12 Pages)  •  4 901 Vues

Page 1 sur 12

PEUT-ON SE CONNAITRE SOI MEME ?    pantins d'un seul cerveau; l'humanité

        "Se connaître soi-même" est le précepte de l'Oracle de Delphes reprit par Socrate en "Connais-toi toi même" énoncé à son tour par Plutarque. Se connaitre soi même revient au fait de pouvoir se définir sans aucune autre aide extérieur apparente. De nos jours, l'individualisme est dévenu le fer de lance de notre civilisation, cependant, avons-nous toujours besoin des autres pour nous définir ? Qui sommes-nous réelement sans le regard des personnes qui nous entourent ?

        Le philosophe Français Sartre disait que l' "autrui c'est l'autre, c'est-à-dire le moi qui n'est pas moi". Selon cette affirmation, "soi même" n'est rien d'autre que la somme des individus me contoyant ou m'ayant déjà côtoyé ou m'étant même inconnu, mais possiblement rattachée par l'intermédiaire de mes connaissances.

        De plus, cette citation inclu aussi le fait que nous ne sommes pas nous même, dans la mesure ou nous sommes le "moi qui n'est pas moi". Se connaitre soi même s'avérererait donc impossible, à condition d'avoir peut être conscience de notre "moi qui n'est pas moi".

        Ainsi, peut-on se connaitre soi même ? Autrement dit, est-il possible de se connaitre et de se définir sans autrui, ou l'autre est-il indispensable à notre connaissance de nous même ?

Certes dans un premier temps nous verrons que sans le regard des autres on ne peut exister et on ne peut pas être définit, donc on ne peut pas se connaitre. Mais dans un second temps nous montrerons que nous sommes en même temps le reflet des autres sans vraiment l'être, ce qui pourrait se révéler être un élément décisif à la connaissance de soi. Pour finir nous étudierons le fait que pour se connaitre soi-même, il faudrait avoir conscience de notre "moi qui n'est pas moi".

PREMIERE PARTIE

                Se connaitre soi même est impossible dans la mesure ou nous existons et sommes reconnu par le regard des autres. Cela inclu donc le fait que pour pouvoir se connaitre soi même, il faut d'abord exister, et pour pouvoir exister, nous avons besoin d'autrui. Mais pas seulement car il faut aussi avoir conscience de soi même pour exister, et que les personnes nous entourants aient conscience de nous pour notre pleine existence.

                Ainsi notre ère est assez contradictoire puisque nous défendons notre liberté singulière, notre individualité et nos intérêts propres, alors que nous devons notre propre existence aux être humains qui nous entourrent. Si bien qu'on pourrait avancer l'idée qu'un homme vivant seul peut exister. Cependant, il n'est pas accepté et reconnu de tous par la société et n'en fait ni parti. Or pour pouvoir se connaitre, il faudrait pouvoir se regarder dans un miroir pour en premier lieu, exister pour soi. Selon Lacan dans Le stade du miroir, on nous dit que la reconnaissance de son image par l'enfant, est la forme inaugurale de la prise de conscience de soi. De ce fait, nous pouvons dire qu'un individu peut exister seul, mais qu'il ne peut pas vraiment évoluer dans sa recherche de lui même car il n'a que sa reconnaissance à lui et son unique jugement. Ainsi il ne peut donc pas se connaitre lui même car un homme étant seul n'a personne à qui s'identifier ou se comparer. Il n'aura pas la notion de beauté, d'amour, de compassion en étant seul, il ne pourra donc pas s'adjéctiviser, donc se définir objectivement puisqu'il n'y a que lui pour attester de son existence et peut donc se remettre directement en cause et ainsi de suite.

                Nous pouvons nous connaitre nous même par le biais d'expériences, testant nos limites par exemple. Cependant, pour s'étonner de nos limites, il faut vivre des expériences seul, mais dans la plupart des cas, avec autrui. Ainsi, l'autre pourra nous identifier comme telle personne étant courageuse ou non. En étant seul, notre vision des choses n'évoluera pas, ne sera pas confronté à une nouvelle vision, et donc sera forcément biaisé par notre vision de départ. L'homme n'a pas évolué seul, mais grâce à sa tribu. C'est l'expérience de chacun transmis à la génération future qui a permi l'évolution de l'homme. Le fait d'écrire est l'un des éléments les plus décisifs dans cette quête de connaissance de soi même. La pratique même d'écrire résulte de nombreuses et différentes expériences d'être humains, approprié par un ou plusieurs individus, qui ont avec leur pensée propre et celles des anciens, crée ce savoir faire. Ainsi, nous pouvons dire que l'être humain est l'utilisateur d'une connaissance immense qu'il s'approprie et qu'il déforme ou non pour enrichir cette connaissance qui est dans chachun de nous. Nous pouvons résumer la situation grossièrement en comparant chaque être humain comme étant un pantin rataché à un seul cerveau, l'humanité.

                Le film de Truffaut "Victor l'enfant sauvage", nous montre comment la société humaine influe grandement sur le développement de l’homme. En effet, l’enfant avait été isolé de la civilisation depuis sa plus jeune enfance et vivait seul dans la forêt. Ainsi, sans éducation et sans expériences d'anciens transmis ( les parents), son comportement était totalement égal à celui d’un animal comme on le définit : incapable de parler, de se comporter comme un homme "civilisé", n’ayant pas de liens affectifs avec d’autres êtres vivants, pas de compassion… De la même manière, Lévi Strauss disait, en tant qu’homme civilisé, des sauvages indiens qu’ils avaient "une naïve et charmante satisfaction animale". Ainsi, un homme ne pourrait pas se connaitre lui même car il n'aurait pas conscience de lui seul à l'état naturel. Il faut donc prendre en compte l'influence de la société, des parents et des expériences d'un individu au sein d'un groupe composé de personne "civilisé" et "socialisé" pour pouvoir après tant d'années, possiblement essayer de se connaitre seul. Se connaitre soi-même fait appel à notre conscience d'exister qui elle est possible grâce à autrui qui nous éduque, comme nos parents ou des institutions qui représentent l'influence de la société sur nous ou qui nous reconnait réel. Sans le regard d'autrui nous ne pouvons pas évoluer et donc ne pas pouvoir créer notre propre penser qui est indispensable à la connaissance de soi-même par soi-même. Nous ne pouvons pas exister sans le regard d'autrui seulement, cela s'applique qu'au début de notre vie.

DEUXIEME PARTIE

                Ainsi, notre héritage culturel nous permet de nous construire et seulement après cela nous pouvons essayer de nous connaitre seul par des expériences personnelles ou des choix. Ceux-là sont possible grâce à notre éducation ou notre façon de pensée résultant de nos expériences avec autrui. Ainsi, nous sommes le reflet d'autruis jusqu'à un certain temps ou nous nous démarquons des autres par nos choix et nos experiences, qui nous permettent alors donc de nous connaitre nous-même.

...

Télécharger au format  txt (16.4 Kb)   pdf (189.3 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com