LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Tous des oiseaux- Wajdi Mouawad-

Commentaire de texte : Tous des oiseaux- Wajdi Mouawad-. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Septembre 2022  •  Commentaire de texte  •  1 630 Mots (7 Pages)  •  25 Vues

Page 1 sur 7

Commentaire de texte 

-Tous des oiseaux- Wajdi Mouawad-

Introduction :

        Wajdi Mouawad, tel un Shakespeare des temps moderne retrace l’histoire de Roméo et Juliette à sa manière avec son œuvre, Tous des oiseaux  publié le 21 mars 2018. L’auteur a nommé cette pièce ainsi car chaque acte contient le mot oiseau dans son titre. La scène que nous allons étudier provient du premier acte intitulé oiseau de beauté qui fait référence à la beauté d’un personnage principale. Tous des oiseaux évoque un sujet toujours d’actualité, le conflit israélo-palestinien, les guerres de religions. Dans ce livre, l’histoire familiale des personnages est compliquée. En effet, Eitan, le jeune scientifique, chercheur en génétique, est d’origine palestinienne et il tombe amoureux d’une jeune arabe israélienne qui fait une thèse sur Hassan al Wazzân. Le père de Eitan, opposé à cette religion, n’est donc point d’accord. Cette scène est un souvenir de Wahida. Son amant est actuellement sur un lit d’hôpital car il a fait partie des victimes d’un attentat terroriste. Dans la scène suivante, Wahida, seule, entre dans un café et rencontre Eden, jeune soldate, qui l’interroge sur sa vie, sur ce qu’elle fait... Entre lyrique et comique, cet extrait de la scène 3 acte I nommé « quarante-six chromosomes » met en scène les deux protagonistes principaux, Eitan et Wahida. Ce passage est une scène de séduction étrange. Les deux personnages se questionnent alors sur leur identité entre raison et émotions. Comment deux êtres que tout oppose vont-ils néanmoins tomber amoureux ? Nous allons répondre à cette problématique en trois phases.  Tous d’abord nous allons analyser le langage ironique qu’ils utilisent pour se séduire puis par la suite, nous étudierons  cette scène de séduction inhabituelle et pour terminer nous  observerons comment Eitan séduit Wahida par son savoir scientifique.

 I-Langage ironique

        Dans cette scène, le tête à tête est simple, plein d’humour, de joie et de légèreté. Un langage atypique est perpétuellement utilisé dans ce dialogue par les deux protagonistes. Eitan et Wahida, en échange miroir, se manifestent une attirance croissante.

Wahida commence alors un éloge humoristique avec ironie concernant la signification du prénom Eitan «Vous êtes sur que Eitan ne signifie pas « le dragueur »» . Elle souhaite montrer à Eitan que quelque soit la signification de son prénom, elle l’aimera. Elle poursuit alors avec une antiphrase en guise de réponse pour Eitan « Sympas » pour lui montrer que malgré son mécontentement, elle le taquinerait et se moquerait toujours de lui. Elle termine  son éloge avec, encore une fois, ironie «J’adore votre manière de parler aux filles» en se moquant de nouveau de Eitan puisqu’il ramène tout  la biologie et que, selon Wahida, cette  manière de lui parler n’est pas conventionnelle.

        Le principe de l’échange en miroir est qu’une personne s’exprime sur un sujet et l’autre individu répond sur un sujet similaire. Eitan commence l’échange en miroir en répondant à l’interrogation de Wahida. Par une hyperbole mi-ironique, il répond à la taquinerie de sa belle et tente de se  venger gentiment en répliquant « Vous êtes sur que Wahida ne signifie pas monstruosité génétique ». Cela ne signifie pas pour Eitan que  Wahida est un monstre mais au contraire il pense que ce sont ses  gènes qui la rendent magnifique. Cela, il ne le comprend pas car pour lui grâce aux chromosomes les êtres humains sont tous égaux.  Encore une fois, le jeune homme met son côté scientifique en avant avec ironie plutôt que son côté «drageur» ce qui est moins personnel.

        Leur échange en miroir a alors permis, par de la taquinerie de Wahida envers Eitan et vis versa, de montrer l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre. Cette manière est peu commune et différente des déclarations d’amour habituelles. Par la suite, nous allons voir que malgré cette déclaration atypique, une scène de séduction est présente dans cet extait.

II-Scène de séduction inhabituelle

        Eitan, fou amoureux de Wahida, essaie de lui montrer qu’il est tombé sous son charme d’une manière plutôt étonnante tel un poète. Cette manière est contraire à ses habitudes, lui qui ramène toute chose de la vie à la génétique et aux chromosomes. On peut le voir par les oppositions qu’il fait entre Wahida et lui en répétant plusieurs fois le pronom « moi » pour insister sur ses sentiments personnels, pour lui prouver qu’il l’aime énormément et qu’il pense l’aimer plus que Wahida ne l’aime. Il rajoute une phrase sur le même thème. La paronomase du pronom moi et du nom choix qu’il dit à la suite «Mais moi en face de moi est ce que j’ai le choix ?». Dans cette phrase, il insiste encore une fois en se répétant que lui a plus de chance de tomber amoureux que Wahida car elle est très belle. De plus, il le montre de manière plus claire en opposant le mot moche pour se qualifier et le mot belle pour désigner Wahida par l’antithèse «Pourquoi êtes vous si belle quand je suis si moche» Il maintient ses dire tout le long de la pièce et insiste sur le fait que Wahida est magnifique. Une métaphore caractérise son sublime visage «Votre visage me donne envie de brûler la rue».

...

Télécharger au format  txt (9.6 Kb)   pdf (69.9 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com