LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Présentation des lettres persanes

Fiche de lecture : Présentation des lettres persanes. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  19 Janvier 2020  •  Fiche de lecture  •  375 Mots (2 Pages)  •  26 Vues

Page 1 sur 2

Présentation des Lettres persanes, Montesquieu

Les Lettres persanes sont un roman épistolaire, écrites en 1721 par Montesquieu. Elles ont été publiées anonymement à Amsterdam, en raison des nombreuses critiques qu’elles contiennent sur la société française et l’Eglise. Les Lettres persanes dévoilent les correspondances d’Usbek et Rica avec leurs amis en Perse.

Les deux protagonistes du roman ont quitté la Perse pour aller découvrir le monde alentour et font état au lecteur français des défauts de la société au XVIIIe siècle. Ces critiques sont faites à partir du point de vue éloigné des deux Persans ce qui permet de comparer les sociétés française et persane. Les deux protagonistes possèdent le travers de nombreux touristes, incapable de se détacher de leur pays d’origine. Ils comparent la société qui les entoure avec la leur.

Aussi, l’un des grands thèmes de l’oeuvre, est le pouvoir. Usbek et Rica, porte-paroles de Montesquieu, dénonce donc les personnes les plus puissantes de l’époque à commencer par le roi. En effet, ce-dernier subit de nombreuses critiques (lettres 24, 37, ou encore 99) où son pouvoir abusif et démesuré est remis en question. De surcroît, la critique du pouvoir est de nouveau présente vers la fin du roman, où Usbek craint que son sérail lui échappe ainsi que son rôle dominant auprès de ses épouses. Aussi, la condamnation du Pape par Usbek et Rica peut se ranger dans deux des grands thèmes du roman : le Pape est bien sur la figure la plus importante de l'Église, mais est également doté d’un pouvoir incroyable. En effet, le catholicisme était la religion la plus répandu en Europe, le Pape avait une emprise partout : il exerçait son pouvoir sur l’esprit de tous les chrétiens catholiques de l’époque. Tout comme le roi, il est qualifié de “magicien” (à la lettre 24), n’étant pas moins “maître de [l’] esprit” du peuple que le roi. Mais en tant que dirigeant de l'Église catholique, le Pape subit toutes les accusations de l'Église. Elle est accusé d'inciter à l’intolérance et au fanatisme, incarné par la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV et à l’expulsion des protestants de France, l'Église est aussi accusé d’imposer des interdits à la société et de posséder trop de richesse et de biens par exemple.

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (33.2 Kb)   docx (7.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com