LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire britannicus

Dissertation : Commentaire britannicus. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  3 Février 2020  •  Dissertation  •  809 Mots (4 Pages)  •  41 Vues

Page 1 sur 4

Britannicus est une tragédie de Racine. Néron, empereur de Rome, vient de faire enlever Junie, l'amour de Britannicus, écarté du trône par sa mère.

Dans cette scène Néron déclare à Narcisse son amour pour Junie.

dans un premier temps nous verrons que cet extrait est une rencontre ambigue, dans un deuxième temps nous étudierons que ce recit est un fantasme pour finir nous montrerons au travers de ce récit un amour malsain.

Tout d’abord dans ce récit il n’y a pas de contact direct entre junie et Néron il a seulement un jeu de regard a sens unique puisque Junie ne porte aucune attention a neron. (Mes yeux je croyais lui parler) ligne 20 ce vers renforce le fait que C’est un recit de vision, dans laquelle les yeux et le regard sont privilégiés., le champ lexical du regard est omnipresent ("ravie d'une si belle vue"...)ligne 14 .De plus, on retrouve une polysémique a travers le terme « ravi » dans le vers ligne 14. ce terme peut être compris de deux manières : il peut d’une part avoir le sens de « charmer » ; dans ce cas, le terme signifie simplement l’admiration que peut avoir Néron pour Junie. D’autre part, le terme peut avoir le sens d’enlèvement de force. Et dans ce cas, le vers se double d’un sens beaucoup plus profond : Néron est véritablement enlevé, pris, par la beauté de Junie.

Ensuite, néron se nourrit d’un certain fantasme pour junie. En effet, ce fantasme est du principalement a une image qu’il a de junie. Il l’idole comme il est dit dans le vers ligne 384 « j’idolâtre » ; de par son charme. Il est fait de l’incarnation de l’innocence de junie,car il est dit dans le vers ligne 8 « sans ornement, dans son simple appareil ce qui fait référence a son habillement léger. Néron est ébahi par la beauté de Junie. Sa douceur et sa beauté sont mis en valeur par les champs lexicaux suivants : « belle » (vers 10 et 16) « d'une beauté » (vers 11), « timides douceurs » (vers 15).

Il dresse un portrait physique très élogieux de Junie. Ce portrait contraste avec l'ambiance de terreur ressentie lors de son arrivée. Racine joue d'ailleurs avec les mots et les rimes pour marquer cette opposition : « larmes/armes » « ravisseurs/douceurs ». Il n’aime en junie non pas la personne qu’elle est mais ce qu’elle représente. De plus, dans le vers ligne 20 il est dit « trop presente » ce qui renforce le coté insistance et l’obsession qu’il a pour junie. Ensuite il y a une certaine absence de control de sois de la part de neron. En effet, Néron est totalement tétanisé, paralysé, hypnotisé par Junie comme en témoignent les termes « Immobile, saisi d'un long étonnement » (vers 18). Cette rencontre est marquée par l'aphasie car on constate un décalage entre ce que veut faire Néron « j'ai voulu lui parler » (vers 17) et ce qu'il fait vraiment « ma voix s'est perdue ...

Pour finir, on decouvre que neron a une part de sadomasochistes en lui. En effet neron est charmer par junie certe par sa beauter mais principalement par la peur et la souffrance qu’elle degage lors de l’enlevement. Néron prend un plaisir évident à voir pleurer Junie, pleurs dans lesquels il voit une raison supplémentaire de l’aimer. C’est donc une relation sadomasochiste dans laquelle l’amour de Néron est tel qu’il n’est même

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (35.7 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com