LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Britannicus, Racine, 1669. Introduction de commentaire.

Commentaire de texte : Britannicus, Racine, 1669. Introduction de commentaire.. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  16 Novembre 2016  •  Commentaire de texte  •  381 Mots (2 Pages)  •  3 153 Vues

Page 1 sur 2

C'est en 1669 que Racine écrit Britannicus. Comme dans beaucoup de tragédies du XVII° siècle, le sujet est emprunté à l'histoire romaine. Le thème de prédilection des tragédies raciniennes est la description des ravages de la passion amoureuse mais, dans Britannicus, il a voulu écrire aussi une pièce à sujet politique : l’évocation des luttes pour le pouvoir à la cour de Néron. La scène I de l'acte I dont nous allons étudier le début, est un dialogue entre la mère de Néron, Agrippine, et Albine, sa confidente. Elle correspond en tous points à ce que les classiques appelaient une scène d'exposition, c'est à dire une scène qui se donne pour objectif d’informer rapidement le spectateur, de la manière la plus naturelle possible. Dans un premier axe, nous verrons que le spectateur reçoit ici, en très peu de temps, une information très dense. Mais le souci de Racine est aussi d’éliminer dans la mesure du possible les aspects artificiels de cette information à rythme accéléré. C'est pourquoi dans une seconde partie de notre commentaire, nous analyserons les moyens utilisés par l’auteur pour apporter à la scène d’exposition vraisemblance et efficacité dramatique.C'est en 1669 que Racine écrit Britannicus. Comme dans beaucoup de tragédies du XVII° siècle, le sujet est emprunté à l'histoire romaine. Le thème de prédilection des tragédies raciniennes est la description des ravages de la passion amoureuse mais, dans Britannicus, il a voulu écrire aussi une pièce à sujet politique : l’évocation des luttes pour le pouvoir à la cour de Néron. La scène I de l'acte I dont nous allons étudier le début, est un dialogue entre la mère de Néron, Agrippine, et Albine, sa confidente. Elle correspond en tous points à ce que les classiques appelaient une scène d'exposition, c'est à dire une scène qui se donne pour objectif d’informer rapidement le spectateur, de la manière la plus naturelle possible. Dans un premier axe, nous verrons que le spectateur reçoit ici, en très peu de temps, une information très dense. Mais le souci de Racine est aussi d’éliminer dans la mesure du possible les aspects artificiels de cette information à rythme accéléré. C'est pourquoi dans une seconde partie de notre commentaire, nous analyserons les moyens utilisés par l’auteur pour apporter à la scène d’exposition vraisemblance et efficacité dramatique.

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (35.7 Kb)   docx (8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com