LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ces textes sur la guerre, dont l’un date de 1759 et et l’autre de 1955, sont de genre et de situation d’énonciation différents.

Chronologie : Ces textes sur la guerre, dont l’un date de 1759 et et l’autre de 1955, sont de genre et de situation d’énonciation différents.. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  27 Janvier 2016  •  Chronologie  •  1 204 Mots (5 Pages)  •  420 Vues

Page 1 sur 5

Devoir 2

Question sur le corpus :

1. Ces textes sur la guerre, dont l’un date de 1759 et et l’autre de 1955, sont de genre et de situation d’énonciation différents.

L’extrait de Candide écrit par Voltaire est un conte philosophique. En effet, le texte à la forme d’un conte, car l’histoire n’est pas réelle, mais elle a une portée philosophique, car l’auteur cherche à nous apprendre quelque chose. L’énonciateur est Voltaire, qui raconte l’histoire de Candide au destinataire, le lecteur. L’histoire se déroule aux alentours de 1759, d’abord sur un champ de bataille, puis dans un village abare et un village bulgare, et se finit en Hollande. Le conte parle de la guerre entre les bulgares et les abares, et des conséquences qu’elle apporte et de la souffrance qu’elle sème. Le but de l’énoncé est de faire réaliser au lecteur les horreurs que propage la guerre. De plus, l’énoncé est un énoncé coupé.

La lettre ouverte de Boris Vian date de 1955. Une lettre ouverte est une lettre qui est adressé au destinataire indiqué, mais aussi au grand public, car elle est distribuée dans un journal. Dans ce texte, l’énonciateur est Boris Vian et le destinataire est le conseiller municipal Paul Faber, ainsi que le grand public. La lettre a été écrite en 1955, mais on ne sait pas d’où. Le texte parle du refus de l’auteur à participer à la guerre d’Indochine. Le texte cherche à démontrer l’incompréhension de l’auteur sur l’utilité de la guerre d’Indochine.

Pour conclure, on peut donc affirmer que l’extrait de Candide est un conte philosophique et que la le texte de Boris Vian est une lettre ouverte. Les deux textes sont tous deux destiné à un public et dénonce tous deux ouvertement la guerre.

2. Ces textes du corpus dénoncent plusieurs aspects de la guerre, dont certains diffèrent et d’autres sont identiques, malgré la différence d’époque.

Même si les deux textes sont marqués par plusieurs aspects de la guerre, ont peu quand même définir une vue principale qui est définit pour chacun des deux textes. Dans l’extrait de Candide, Voltaire donne un aspect principal d’une guerre qui est une gigantesque boucherie humaine. En effet, dans la description du village abare par exemple, il emploie des termes comme « des tas de morts », « des vieillards criblés de coups », « leur femmes égorgées », « des filles éventrées », « d’autres a demi brûlées » et « des cervelles étaient répandues par terre à côté de bras et de jambes coupés » montre l’idée de boucherie humaine que Voltaire a voulu démontrer dans cet extrait de Candide.

La lettre ouverte de Boris Vian dénonce principalement l’aspect d’une guerre inutile. Effectivement, il souhaite montrer que la guerre d’Indochine n’a d’autre sens pour lui qu’un intérêt politique, et qu’elle est donc superflue. Les phrases « se battre sans savoir pourquoi l’on se bat est le fait d’un imbécile et non celui d’un héros », « le déserteur de ma chanson n’est qu’un homme qui ne sait pas » et «  s’il s’agit de tomber au combat au hasard d’un combat ignoble sous la gelée de napalm, pion obscur dans une mêlée guidée par des intérêts politiques, je refuse et je prends le maquis », renforce cette idée directrice.

Hormis ces deux aspects principaux que dénonce les auteurs, on peut trouver un aspect de de répulsion de la guerre. Ainsi, ils en montrent out les deux un aspect violent, brutal, immoral qui défie leur compréhension.

On peut donc dire que les deux textes du corpus dénonce principalement, pour Candide, la boucherie humaine provoquée par là guerre, et pour la lettre de Boris Vian, l’inutilité de la guerre d’Indochine. On perçoit donc l’envie des deux auteurs de dégouter de la réalité de la guerre.

3. Les deux auteurs utilisent des registres satirique et polémique pour convaincre et persuader les lecteurs de l’inutilité de la guerre.

Registre ironique :

Voltaire dans cet extrait de Candide utilise notamment la satire pour convaincre de l’absurdité de la guerre. En effet, Voltaire était un fervent opposant à l’optimisme,

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (97.2 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com