LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Nouveaux Moyens De Communication Nous Permettent Il De Favoriser L'échange Avec Autrui

Dissertation : Les Nouveaux Moyens De Communication Nous Permettent Il De Favoriser L'échange Avec Autrui. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  13 Février 2014  •  1 438 Mots (6 Pages)  •  4 090 Vues

Page 1 sur 6

Selon vous, le développement des nouveaux moyens de communication fait il progresser notre dialogue avec les autres ?

La période que nous vivons est celle de la révolution des moyens de communication.

Les techniques nouvelles prolifèrent et se sophistiquent pour relier les hommes entre

eux. Mais dans une société qui prend quelquefois un régime de marche excessif, voire

dangereux. On peut s'interroger pour savoir si la nature même de ce développement des nouveaux moyens de communication rapproche notre dialogue avec les autres ou si paradoxalement il les isole ?

Si ces nouveaux moyens de communication ouvrent l'homme à l'universel, ils contribuent

À faire de lui, un être avide de vitesse, de savoir, contraint de s'adapter constamment

Pour communiquer toujours plus, toujours plus loin mais aussi toujours

moins bien. Les abréviations hermétiques font perdre au langage ses vertus et aux

mots leur richesse. Le futile supplante l'utile et le comportement mécanique de la pensée

relègue les sentiments et la chaleur humaine au rang de l'accessoire. Paradoxalement,

échanger avec un plus grand nombre contribue à mettre à mal les relations

humaines. Les moyens de communication moderne rapprochent et isolent à la fois.

Annonce du plan Le contact physique ne s'impose plus pour conserver ou pour accéder à l'immense

livre de la connaissance des civilisations. Aussi, la communication, les relations humaines, sociales

paient-elles au prix fort cette nouvelle manière de communiquer qui caractérise l'époque

où nous vivons ?

PARTIE I

Développement

Nul ne peut contester que les satellites et les réseaux mondiaux de communication ont

gommé les distances qui séparaient les hommes, en ce sens qu'ils autorisent l'échange

de paroles, d'images et d'informations sans qu'il soit nécessaire, ni même utile, de se

déplacer. La contrepartie de ce rapprochement intellectuel est la disparition progressive

et irréversible du contact physique.

La tradition orale a longtemps été la règle, puis sont apparus l'écrit, la radio, le téléphone

et la télévision qui a étendu le champ de la communication entre les hommes.

Les progrès technologiques comme la miniaturisation des composants, la numérisation

des données, l'informatique et les nanotechnologies révolutionnent les outils qui

permettent de relier les hommes entre eux.

Dans l'absolu, chaque citoyen du monde peut dialoguer avec ses semblables où qu'ils

soient sur la planète dont on dit souvent qu'elle est devenue un grand village. Et dans

un village chacun est à la portée de l'autre. Est-ce à dire que pour autant il y a rapprochement

entre les hommes ? Oui, puisque l'éloignement géographique n'est plus un

obstacle à la rencontre des civilisations ; non, si l'on considère que ce qui découle de

ces possibilités nouvelles, comme les visioconférences ou le travail à distance, tuent

le contact direct entre les individus.

Bien qu'en évolution constante, ces réseaux d'informations laissent des zones d'ombre

dans lesquelles les habitants sont contraints et subissent un véritable isolement considéré

à juste titre comme un handicap intolérable au XXIe siècle.

Par ailleurs l'ouverture au monde est une remarquable évolution en soi mais les caprices,

les défaillances techniques, voire la destruction de ces moyens hautement complexes,

paralysent totalement ceux qui brusquement, s'en trouvent privés.

La performance des moyens modernes de communication offre de nouvelles occasions

de communiquer à distance mais a pour principale conséquence de limiter les rencontres

entre les hommes. Il en est de même avec l'accès à la culture universelle qui

laisse bon nombre d'individus au bord du chemin.

PARTIE II

ID2 L'informatique, le numérique et les supports de transmission en permettant la mise à

disposition universelle du savoir, offrent à chacun la possibilité de découvrir d'autres

civilisations que la sienne ou d'effectuer une multitude de formalités automatiquement.

Mais cette possibilité suppose des prédispositions intellectuelles et financières

que tout le monde n'a pas, d'où un risque croissant de marginalisation des plus démunis.

Toutes les connaissances de toutes les disciplines sont numérisées, stockées dans de

multiples banques de données mises à la disposition de tous ceux qui ont un terminal

adapté. Il suffit de se connecter, d'interroger et les systèmes déversent un flot d'informations

en réponse à la question posée. Des moteurs de recherche, des traducteurs en

ligne sont là pour guider, assister les opérateurs que la plupart de nous sommes devenus.

On

...

Télécharger au format  txt (10 Kb)   pdf (107.9 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com