LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM2006_TN3A

Dissertation : ADM2006_TN3A. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par Dominic Tremblay  •  28 Novembre 2016  •  Dissertation  •  1 331 Mots (6 Pages)  •  769 Vues

Page 1 sur 6

Feuille d’identité

  ADM-2006    Travail noté   3

   SÉRIE _A_

NOM     Giroux

PRÉNOM     Marie-Pier

NUMÉRO D’ÉTUDIANT     16133302

TRIMESTRE     Hiver 2016

ADRESSE     7451 rue des Alysses , Québec (Qc)

CODE POSTAL     G1G 5P7

TÉLÉPHONE DOMICILE     418-998-9855

TÉLÉPHONE TRAVAIL             418-998-9855                

CELLULAIRE     418-998-9855

NOM DE LA PERSONNE TUTRICE     Jean-Pierre Fortier______________________________________

DATE D’ENVOI    10-09-2016

Réservé à l’usage de la personne tutrice

DATE DE RÉCEPTION             

DATE DE RETOUR             

NOTE            

Conservez les questions et les titres des pages suivantes. Vous pouvez allonger les boîtes de réponses.


Question 1

Quelles notions de ce chapitre ce cas illustre-t-il ? (20 points) Répondez à l’aide de puces.

  • Les caractéristiques du commence électronique : l’ubiquité, la portée mondiale, les normes universelles, la richesse de l’information, l’interactivité, la densité de l’information, la personnalisation, la technologie sociale.
  • Les produits numériques, par exemple les applications payantes et non-payantes et pouvant vendre des produits reliés.
  • Le commerce électronique de détail (B2C) : les pages Facebook d’un fournisseur (par exemple Dessins Drummond) pour les consommateurs.
  • Le commence électronique interentreprises (B2B) : les pages Facebook de fournisseurs (par exemple Dessins Drummond) entre autres fournisseurs (par exemple Vitrerie Lévis).
  • Le commerce électronique interconsommateurs (C2C) : les pages Facebook entre consommateurs (par exemple Les puces Facebook).
  • Marketing interactif : Facebook est une source abondante d’information sur ses clients pour offrir des produits personnalisés aux consommateurs.
  • Service géolocalisés : Permet aux utilisateurs de repérer des endroits à proximité du lieu où ils se trouvent.

Question 2

Quel rôle jouent les technologies du commerce électronique et du Web 2.0 dans la popularité mondiale de Facebook ? (15 points) Répondez à l’aide de puces.

  • L’ubiquité : l’accessibilité à Facebook partout, et en tout temps, grâce à la connexion Internet sans-fil et aux appareils mobiles.
  • La portée mondiale : L’application est accessible partout dans le monde.
  • Le respect des normes universelles : Les normes technologiques permettent à l’application d’être accessible peu importe la technologie ou le logiciel utilisé.
  • La richesse de l’information : Facebook permet de transmettre des messages audio, vidéo ou texte. Il est même possible d’appeler quelqu’un via l’application grâce à un bouton qui apparaît en haut du profil d’un ami ou dans la fenêtre de discussion instantanée. Il n’est même plus nécessaire d’ouvrir un autre logiciel. De plus, en cas de non-réponse, il est possible de laisser un message vidéo.
  • L’interactivité : Le consommateur joue un rôle actif, il contrôle son flux d’information, peut diffuser de l’information et interagir avec ses amis en temps réel.
  • La densité de l’information : Facebook permet de diffuser énormément d’information, et ce à moindre coût. Les internautes peuvent partager et mettre en commun les informations de plusieurs autres sites.
  • La personnalisation : Facebook rend possible l’accès sur demande à du contenu personnalisé soit en direct, soit en différé. Il permet également de faire du marketing personnalisé plus rapidement.
  • La technologie sociale : Facebook permet au client d’intervenir avec d’autres utilisateurs et la diffusion de contenu.

Question 3 a)

Décrivez les faiblesses des politiques et des caractéristiques de Facebook quant à la confidentialité et au droit à la vie privée. (5 points) Répondez à l’aide de puces.

  • Ils ont lancé un programme publicitaire appelé Beacon, qui visait à informer les utilisateurs des achats et des activités de leurs amis en dehors de Facebook. Beacon diffusait de l’information que les utilisateurs n’avaient pas explicitement accepté de rendre publique. En fait, les utilisateurs devaient désactiver eux-mêmes cette fonction, sinon leurs renseignements personnels étaient diffusés sur la présomption que leur accord avait été obtenu. En plus, Beacon continuait d’envoyer de l’information même après la désactivation et la hors connexion à Facebook.
  • La mise en place et la gestion de la fonction d’alimentation en nouvelles afin de fournir aux amis des mises à jour des activités, de ce qui a été mis à jour sur le profil, etc. a constitué une illustration de plus de l’inaptitude de Facebook à prévoir l’attitude des utilisateurs au sujet de la confidentialité de l’information.
  • Facebook offrait aux utilisateurs la possibilité de se désactiver leur compte, mais les serveurs gardaient en mémoire son contenu. Les utilisateurs qui désiraient supprimer leur compte n’y arrivaient pas et devaient souvent faire appel à des groupes de surveillance.

Question 3 b)

Quels facteurs, sur le plan de la gestion, de l’organisation et de la technologie, ont contribué à ces faiblesses ? (30 points)

Gestion (10 points)

Facebook n’avait pas de vision en matière de sécurité de l’information. Elle n’avait pas conscience de l’ampleur que pouvait provoquer une telle faille dans son système de sécurité. Elle n’avait pas de stratégie, ni de plan d’action pour prévenir les incidents. Elle réagissait au cas par cas. Par exemple, le programme Beacon fut « boudé » par Coca-Cola et Overstock suite aux problèmes qu’il soulevait en matière de droit à la vie privée. L’entreprise a dû modifier le contrôle de la confidentialité afin d’être plus transparents. Également, Facebook a emboîté le pas à MySpace et d’autres sites de réseautage pour proposer une marche à suivre simple pour réorganiser les informations de mise à jour des activités et la suppression d’un compte et les renseignements qu’il contient.

Organisation (10 points)

Les décisions de l’organisation concernant la confidentialité et le droit à la vie privée sont douteuses. [a]Pour le programme Beacon, les utilisateurs devaient eux-mêmes faire une manipulation de désactivation,[b] sinon leurs renseignements personnels étaient diffusés. Ça porte à croire qu’ils ont décidé de « cacher » l’option de désactivation afin que les gens moins habiles avec la technologie ne puissent pas (ne trouvent pas) comment la désactiver. L’inverse aurait dû être envisageable. Également, la décision de continuer d’envoyer de l’information [c]même après la désactivation et la hors connexion à Facebook peut être perçue comme un viol à la vie privée des gens.

Technologie (10 points)

La conservation en mémoire du contenu des comptes désactivés par les utilisateurs. En fait, les utilisateurs qui tentaient de supprimer leur compte n’y arrivaient pas et continuait même de recevoir des mises à jour et des messages sur le site.

Un simple technicien Canadien a révélé une faille dans le système de sécurité de Facebook, celle-ci permettait à n’importe quel membre d’avoir accès aux photos réservés à certains membres/groupes (par exemple, Paris Hilton et Zuckerberg).

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (139.6 Kb)   docx (15.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com