LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sphère Terrestre Sphère Céleste

Thèse : Sphère Terrestre Sphère Céleste. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  6 Janvier 2019  •  Thèse  •  830 Mots (4 Pages)  •  807 Vues

Page 1 sur 4

SPHERE TERRESTRE ET SPHERE CELESTE

Vénérable Maître et vous tous mes frères en vos grades et qualités.

Introduction

Sur le chemin de la FM, grâce à vos enseignements et encouragements, je suis aujourd’hui devant vous pour une élévation. Je vais essayer de tenter de m’élever mais une élévation c’est un cheminement ambitieux. Il s’agit, d’une ascension de l’esprit vers des sphères supérieures et pures. ST et SC, toutes deux placées à l’Orient, sur le plateau du VM, ST et SC ne sont présentes qu’à la fin du 3ième voyage.

Définition

Tout d’abord la définition de la sphère nous indique que c’est un terme de géométrie et d’astronomie. Tous les points de la sphère sont situés à une même distance d’un point appelé centre. C’est une représentation de la perfection seule figure sans angle.

Le compas trace 1 cercle : notre outil. Là on parle d’une sphère, soit une multitude de cercles ayant un seul centre. Cela veut dire que notre travail de compagnon est de se servir de notre compas pour tracer, visualiser, projeter notre vie en 3 dimensions. C’est aussi un éternel recommencement, un mouvement perpétuel comme l’horloge de notre vie, la montre qui égrène les heures.

La sphère est sans angles. Elle est harmonieuse elle tend vers la perfection. C’est un symbole fort : l’auréole des sains dans la religion chrétienne. Mais aussi l’élégante spirale dessinée par la coquille de certains mollusques, l’agencement des graines de tournesols formant la fleur : des phénomènes natures que l’on explique par la forme « nombre d’or » ou par la « divine proportion » (un nombre connu depuis l’antiquité et remarqué dans les représentations artistiques et naturelles).

La ST est notre encrage ici est maintenant (hic et nunc en latin). C’est tout ce qui nous constitue.

Au commencement de notre voie maçonnique dans le parcours initiatique du nouvel apprenti La sphère terrestre c’est la représentation de notre planète mère, la Gaïa de la mythologie grecque. Notre cycle de vie s’articule autour de la terre « Né de la poussière, tu redeviendras poussière » dit l’évangile. L’apprenti a les pieds rivés au sol. Dès son initiation, le passage dans le cabinet de réflexion l’invite à visiter l’intérieur de la terre de rectifier la pierre brute et de découvrir la pierre cachée. Son apprentissage va consister à tailler cette pierre brute avec l’aide du ciseau et du maillet. Il doit dégrossir sa pierre brute. C’est un travail « égocentré ». Ce travail fastidieux est sans fin, incite l’apprenti à se considérer comme un microcosme (petit univers).

Puis il est invité à découvrir l’axe vertical dénommé axe du monde représenté en loge par le fil de plomb. Plus facile à dire, qu’à faire : il n’a qu’à suivre le fil de plomb qui lui indique la direction à suivre. On lui ouvre ainsi le monde du divin !

Comme indiqué dans le rituel du Grade compagnon « vous êtes invité à lire, comme le rappelle la Table d’Emeraude, dans le monde d’en bas le reflet du monde d’en haut ». Œuvrons donc à dissiper les tumultes du monde profane, abandonnons nos métaux et notre richesse illusoire et élevons-nous. De la recherche sur la connaissance de soi, nous accédons à la recherche de la connaissance universelle. Du savoir être au savoir-faire. Notre travail de compagnon est de polir les angles grâce à nos outils pour tendre vers une bienveillance et de compassion vis à vis de notre prochain et de nous-même, de respecter les différences, à faire fi de l’ego pour accéder à la libération intérieure.

...

Télécharger au format  txt (5.2 Kb)   pdf (42.1 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com