LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

APP Psychiatrie

Rapport de stage : APP Psychiatrie. Recherche parmi 232 000+ dissertations

Par Miyutaly  •  5 Mars 2018  •  Rapport de stage  •  914 Mots (4 Pages)  •  253 Vues

Page 1 sur 4

Analyse de Pratique Professionnelle

[pic 1]

Elise De Oliveira

Promotion 2015-2018


Présentation :

Lors de ma deuxième semaine de stage à la Passerelle, j’ai eu l’occasion de prendre en charge Mme J, admise en SDT à Passerelle pour délires de persécution. Depuis son arrivée, la patiente refuse de prendre des traitements per os car est anosognosique et donc n’a pas besoin de traitements. Pour pallier à cela il a donc été décidé de passer le traitement sous injections intra-musculaire. Comme la patiente refuse également ce traitement, il a fallu que je fasse appel à des collègues pour l’amener en salle de soin et la maintenir pendant que je réalisais le soin.

        Ressenti : très perturbée, impressionnée par la contention, dépassée, frustrée du refus

Suite à cette situation j’ai pu me rendre compte à quel point l’attitude du soignant peut être déterminante face à un refus de soin. Le soignant est également confronté entre son devoir et le respect des choix du patient.

Par ailleurs, la question que je me suis posée suite à cela est : En quoi une hospitalisation sous contrainte peut ébranler mes valeurs de soignante ?

Analyse :

Le devoir du soignant / Les droits du patient :

Art.1111-4 du CSP : « toute personne a droit de refuser ou de ne pas recevoir de TTT »

Art.36 du code de déontologie médicale, codifié à l’art. R 4127-36 du CSP « respecter la volonté de la personne après l’avoir informée dans conséquences de ses choix et de leur gravité »

Pour le soignant il existe deux obligations contradictoires : celle de recueillir le consentement du patient et de respecter sa volonté mais aussi porter assistance et soins (à la personne). Il s’agit là de faire appel une certaine balance décisionnelle, afin de mesurer les risques encourus pour prendre une décision la plus profitable à la patiente.

Ici, Mme est sous hospitalisation sous contrainte -SDT soins psychiatriques à la demande d’un tiers-, la loi ne s’applique donc pas, puisque la patiente est considérée comme inapte à prendre des décisions relatives aux thérapeutiques, elle ne reconnait pas son état pathologique. Mme J a donc une obligation de soins en ce qui concerne les traitements psychiatriques, mais non somatique. En cas de refus, les soins libres deviendront donc contraints.

Mon devoir içi était donc de rechercher avant tout le consentement de Mme J pour sa prise de traitement, voire d’entamer une négociation. Puis, suite à son refus, de rechercher son consentement afin de réaliser l’injection intramusculaire.

Pour respecter la volonté de la patiente, je n’ai donc pas réalisé le soin dans un premier temps, mais ai cherché à établir une discussion afin de connaitre la raison de son refus. En effet, cela permet également de donner des explications supplémentaires concernant la prise des traitements, afin de l’amener à adhérer à ce soin.

La négociation :

Comme le disait Christian Thuderoz dans « Négociations » (2000), « Le concept de négociation possède deux acceptions complémentaires […]. Il désigne soit l’activité sociale consistant à échanger des objets, de manière à résoudre un litige, ou à échanger des biens ou des services […] ». Autrement dit, il s’agit d’une technique de régulation. Donc définir la négociation comme un processus permet de l’analyser comme succession d’événements, de faits et de stratégies mises en place (le choix d’une stratégie dépend de la réussite de la négociation).

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (128.2 Kb)   docx (74.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com