LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM1002 TN1.

Étude de cas : ADM1002 TN1.. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  9 Mai 2016  •  Étude de cas  •  2 333 Mots (10 Pages)  •  279 Vues

Page 1 sur 10

Question 1 (5 points)

En quoi l’entreprise Assurances Sécuriplus correspond aux principes de la division du travail et de l’organisation scientifique du travail? Illustrez votre réponse à l’aide d’extraits tirés du cas* et démontrez clairement la correspondance de ces extraits avec les principes de division du travail et d’organisation scientifique du travail.

[pic 1]

La méthode de gestion des assurances Sécuriplus correspond aux principes de la division du travail établis par Adam Smith et de l’organisation scientifique du travail démontré par Taylor. Afin de pouvoir démontrer cela, je vais tenter de faire la liaison entre les principes de ces pensées et le fonctionnement et la gestion de l’entreprise présentée dans l’étude de cas.

La division du travail :

Traitant en premier lieu la division du travail qui selon Smith, découle de la dynamique de l’échange. Elle permet l’accélération de la production, l’augmentation des habiletés et l’accroissement de la capacité de chacun à innover et à améliorer son poste de travail (BÉDARD, Michel G., EBRAHIMI, Mehran et SAIVES Anne-Laure (2011). Management à l’ère de la société du savoir).

La première règle de division de travail et qui est respectée par l’entreprise Assurances Sécuriplus, est celle de la séparation des tâches. Comme nous pouvons le voir dans le cas, la société était séparée en trois divisions :La division vie, la division industrielle et la division médicale. Aussi, chaque division est complètement séparée des autres, de sorte qu’elles étaient gérées comme des entités indépendantes. Chacune des division avait sa propre direction, son équipe de vente, ses services administratifs et son personnel de bureau. Ce qui créait une certaine rupture entre les divisions et les produits; par exemple, un vendeur de la division vie ne peut pas intervenir dans un dossier de la division médicale et ne peux négocier un autre produit autre que celui qui lui est approprié. on se retrouve ici devant l’observation de Smith, suite à l’exemple de la manufacture d’épingles 1, qui confirme que la division et la spécialisation des tâches ont pour effet d’accroitre le rythme de fabrication, de rendre les ouvriers plus habiles à la réalisation d’une tâche donnée et de leur permettre d’inventer de nouvelles façons de travailler.

L’entreprise Assurances Sécuriplus ne s’est pas arrêté juste en séparant les divisions, elle a même divisé les tâches au sein de chaque division et aussi de chaque service. Par exemple, dans le service du courrier de la division médicale, nous pouvons voir qu’il existe une tâches précise pour chaque poste de travail (Les assurances Sécuriplus, Figure 2)  : Réception du courrier, Ouverture du courrier, Tri du courrier et classement des réclamations. Nous pouvons constater que le travail de chaque employé est très routinier et monotone.

L’organisation scientifique du travail :

L’organisation scientifique du travail (OST) vise la production dans les ateliers, c'est-à-dire tout ce qui touche l’analyse, le chronométrage, les exécuteurs ainsi que la spécialisation des tâches et des individus. Taylor, le fondateur de ce mouvement, préfère une démarche micro-scientifique de l’administration du travail plutôt que de nouvelles formes de structures ou de nouvelles approches pour intéresser les travailleurs 1. Il a établit cinq propositions pour organiser le travail, que l’entreprise Assurance Sécuriplus à appliquée en partie et non en totalité.

Dans le cas que nous avons à étudier, et afin de chercher des solutions pour les problèmes de rendement et des délais de traitement et aussi dans le but de déceler les erreurs fréquentes, le service des réclamations des médicaments à effectué une étude basée sur les types de réclamations (simple, complexe et incomplète) qu’il recevait. Cette étude  à tendances scientifique, répond aux principes de l’organisation scientifique du travail.

Parmi les proposition que Taylor a définit, nous trouvons aussi la formation, le suivi et le contrôle permanent du personnel. Pour ce qui est de la formation, M. Blanchette confirme que «  les employés ont tous eu 10 heures de formation intensive lorsque le nouveau système informatique dernier cri a été installé2 ». pour le suivi, il confirme aussi qu’il a perdu le compte du nombre de mémos qu’il a envoyés à tous les commis pour leur souligner qu’il ne font pas du bon travail. En plus, nous somme ici devant un contrôle permanents du personnel, dans la mesure que M. Blanchette veut tout le temps être au courant des avancements du personnel, chaque semaine il contacte les commis pour leur montrer qu’ils ne sont pas à la hauteur des tâches qui leurs ont été demandées. Par-dessus tous, M. Blanchette montre une supériorité inégalée envers le personnel, il est un directeur qui fait son travail de gestionnaire (selon lui) en séparant totalement les tâches entre lui en tant que concepteurs et les autres en tant qu’exécuteurs, et en limitant le travail des commis à répondre aux ordres sans avoir à penser ni exprimer leurs idées, puisqu’ils ne sont pas là pour ça.

 

Question 2 (5 points)

En quoi l’entreprise Assurances Sécuriplus correspond ou ne correspond pas aux principes administratifs tels que définis par Henri Fayol? Illustrez votre réponse à l’aide d’extraits tirés du cas* et démontrez clairement la correspondance de ces extraits avec les principes administratifs d’Henri Fayol.

[pic 2]

Fayrol, Fondateur de la pensée de l’administration classique et gestionnaire apprécié, a mis son expérience à l’examen dans le but de nous aider à mieux comprendre le travail d’un gestionnaire et aussi, pour mieux former des bons dirigeants.

Dans le cas des assurances Sécuriplus, nous allons voir que la direction à respecter certains principes définit par Fayrol, tandis que d’autres ont été complètement mis à l’écart.

Durant son expérience, Fayrol à mis en place une liste des principes généraux d’organisation. Étant une liste souple, ces principes font appel à l’intelligence, l’expérience ainsi qu’à la capacité de décision. Nous trouvons parmi ces principes la division du travail qui, comme nous l’avons démontré dans la réponse à la question1, est bien respectée par l’entreprise en ayant trois divisions (Vie, Industrielle et médicale) et aussi quatre directions (Administrative, vente, réclamations des médicaments et réclamations des soins dentaires) avec des employés bien spécialisés.

...

Télécharger au format  txt (15.2 Kb)   pdf (154.2 Kb)   docx (30.4 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com