LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

The international dimensions of authoritarian regime stability : Jordan in the post cold war era

Fiche de lecture : The international dimensions of authoritarian regime stability : Jordan in the post cold war era. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  3 Décembre 2021  •  Fiche de lecture  •  905 Mots (4 Pages)  •  357 Vues

Page 1 sur 4

THE INTERNATIONAL DIMENSIONS OF AUTHORITARIAN REGIME STABILITY: JORDAN IN THE POST-COLD WAR ERA

Auteurs : Sean L. Yom et Mohammad H. Al-Momani

Source : Arab Studies Quarterly , Winter 2008, Vol. 30, No. 1 (Winter 2008), pp. 39-60

Publié par : Pluto Journals

URL : https://www.jstor.org/stable/41859035

Résumé : Dans un contexte de démocratisation du régime jordanien, les aides internationales venant d’occident contribueraient à ralentir cette libéralisation pour maintenir la stabilité autoritaire. Le cas jordanien permet de souligner ce phénomène, ainsi que de tendre vers la compréhension de l’impact des influences externes sur la balance des pouvoirs internes. Celle-ci aurait pour origine l’intérêt des élites internes à se maintenir en place, coïncidant avec les intérêts externes souhaitant éviter l’émergence des mouvements islamistes profitant de la libéralisation politique pour prendre le pouvoir par les urnes.

Mots-clés : stabilité autoritaire, aides internationales, libéralisation politique, monde arabe post-Guerre froide, réformes démocratiques.

Présentation : Sean Yom, spécialiste de la gouvernance au Moyen-Orient, étudie les politiques autoritaires, les réformes démocratiques, la stabilité et le développement économique. Mohammad Al-Momani s’intéresse aux conditions nécessaires pour des négociations effectives lors de conflits en l'appliquant à l’étude du monde arabe. Le texte est un article s’inscrivant face à travaux étudiant l’autoritarisme arabe par rapport à l’histoire, en voulant amener la discussion sur le prisme de l’aide internationale. Il se place dans une suite de travaux étudiant la libéralisation politique de la Jordanie, et au début d'une série d’études abordant le rôle des aides externes dans la stabilité interne des régimes arabes.

Analyse : 

Les auteurs partent du postulat selon lequel la stabilité des régimes autoritaires dans le monde arabe post-Guerre froide n’est pas seulement due à des facteurs endogènes historiques, mais aussi exogènes, en étant liée aux intérêts stratégiques de l’occident qui fournit des aides économiques et militaires. Ils s’intéressent au cas de la Jordanie et tentent d’y montrer la corrélation entre l’état du processus de libéralisation politique et la quantité d’aide internationale reçue. Pour cela, ils donnent des preuves empiriques de participation états-unienne et de l’Europe dans cette stabilité autoritaire, et des liens entre leurs intérêts géopolitiques dans la région et cette volonté de promouvoir la durabilité du régime. Ils mettent en avant trois phases dans l’histoire récente de la Jordanie pour le montrer.

La première est de 1989 à 1993, le pays entre en crise économique et ne peut plus soutenir un gouvernement reposant sur ses ressources financières pour maintenir le budget et la loyauté des forces sécuritaires, d’autant plus que la politique d’austérité cause des troubles dans des régions normalement loyalistes. Débute alors un processus de libéralisation politique pour répondre aux demandes de la société civile. Durant cette période, les aides internationales sont minces et les conditions du FMI dures pour accepter les emprunts.

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (93.8 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com