LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Un héros de roman doit-il posséder des qualités extraordinaires ?

Dissertation : Un héros de roman doit-il posséder des qualités extraordinaires ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  7 Janvier 2018  •  Dissertation  •  1 168 Mots (5 Pages)  •  1 074 Vues

Page 1 sur 5

Roumagère                         Dissertation                                1ère S 5

Collin

Un héros de roman doit-il posséder des qualités extraordinaires ?

Dans la vie courante, l’expression « C’est du roman ! » signifie que quelque chose n’a rien de réel et celui dont on dit « C’est un vrai personnage de roman » est un être à part, original voir hors du commun que l’on ne rencontre pas dans la vie de tous les jours. Mais dans l’œuvre Pierre et Jean, Maupassant distingue plusieurs sortes de romanciers : certains modifient la vérité pour en tirer une aventure exceptionnelle et mettent en scène des héros extraordinaires tandis que d’autres font de leurs créations des êtres du quotidien et évitent tout l’enchaînement des évènements qui paraîtrait exceptionnel.

Nous verrons donc si le héros de roman est toujours un être exceptionnel.

Dans un premier temps nous verrons qu’un héros aux qualités extraordinaires suscite plus d’intérêt chez le lecteur puis dans un second temps nous nous rendrons compte que, pour un romancier, peindre des personnages issus du quotidien le plus banal présente aussi un intérêt.

Souvent, les romans présentent des univers différents du nôtre. Par exemple, l’œuvre de Rabelais, Gargantua, où l’intrigue se déroule dans un monde de géants ou bien même une des œuvres les plus anciennes : L’Odyssée de Homère dans laquelle Ulysse s’aventure dans un univers rempli de dieux et de créatures divines. Ces immersions dans des univers inhabituels donnent lieu à des héros aux qualités particulières suivant le contexte ce qui rend l’intrigue intéressante.

Par conséquent, certains personnages sortent de l’ordinaire à cause de plusieurs facteurs. Certains personnages romanesques se démarquent de l’Homme standard par leurs particularités physiques et morales. Ainsi, dans le Roland furieux d’Arioste, Roland, neveu et chevalier de Charlemagne, affronte à lui tout seul une multitude de Sarrasins et accomplit des exploits tout au long de sa quête. Il se distingue des autres chevaliers par sa force et son courage. Nous pouvons également relever dans Le Cyclope d’Euripide les valeurs morales qu’Ulysse dévoile comme celles de la civilisation grecque, c’est-à-dire la liberté, le patriotisme, sa soumission aux dieux mais aussi l’hospitalité. De plus, une des principales caractéristiques d’Ulysse est surtout qu’il fait toujours preuve de ruse pour sortir lui et ses compagnons des situations délicates. Nous pouvons ajouter à cela, l’humanité dont fait preuve Fabrice Del Dongo dans La Chartreuse de Parme de Stendhal. Lorsque qu’il traverse le champ de bataille de Waterloo et voit tous les cadavres des ennemis anglais, ce dernier évite de marcher sur les malheureux blessés encore vivants. C’est un personnage naïf et humain qui éprouve de la compassion et de la pitié pour eux. Ce sont des valeurs morales contradictoires avec son poste de soldats et pourtant elles sont présentent chez Fabrice ce qui montre que son humanité est exceptionnelle.

La vie des héros de roman est parfois plus intense qu’une simple vie normale. Cela permet au lecteur de voyager dans différents univers et de le faire rêver avec des aventures héroïques qui répondent au besoin de s’évader « de la vie de tous les jours ». Un héros aux qualités extraordinaires peut servir de modèle au lecteur.

En effet, un héros peut être interpréter comme un modèle à suivre. Il permet d’explorer les limites de l’humain, de donner une image des capacités humaines et de la perfection, de provoquer l’admiration. Néanmoins, certains auteurs décident de présenter des personnages anti-modèles, c’est-à-dire à ne pas suivre. Ces personnages sont « extraordinaires dans le mal ». Ainsi, Primo Lévi dans Si c’est un homme montre à quel point les détenus du Lager sont déshumanisés par les nazis. Son but est de dénoncer ces atrocités pour personne ne les reproduise. D’autres personnages comme Folcoche de Vipère au poing de Bazin suscitent le rejet du lecteur de par son exceptionnelle cruauté et sa froideur envers ses enfants.

...

Télécharger au format  txt (7.1 Kb)   pdf (141.7 Kb)   docx (167.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com