LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé de philosophie

Dissertation : Exposé de philosophie. Recherche parmi 228 000+ dissertations

Par   •  14 Janvier 2017  •  Dissertation  •  4 289 Mots (18 Pages)  •  247 Vues

Page 1 sur 18

        II/ RESUME DE LECTURE DU LIVRE

   CHAPITRE 1 : Sujet de ce premier livre

L’homme est né libre et partout il est dans les fers. C’est ce constat qui pousse Rousseau à expliquer comment l’homme, alors qu’il est ne libre et sans entrave, a pu s’enchainer au cours de sa vie de manière systématique.

  CHAPITRE 2 : Des premières sociétés        

La plus ancienne et la seule société naturelle c’est la famille. Mais si le lien naturel se dissous et malgré sa les membres de la famille restent lies alors la famille devient conventionnel. La différence entre les familles et les sociétés politiques est que l’amour que donne le père a ses enfants est compenses par l’amour qu’il ressent pour eux, par contre l’Etat se fait récompenser par le plaisir de commander. Selon Grotius (prédécesseurs de Rousseau) chaque personne occupe la place qu’il méritait à la naissance. Certains naissent étant destine a l esclavage et d’autres à devenir seigneur. D’autres philosophes tels que Aristote et l empereur Caligula partagent son oint de vue. Ce chapitre sera l’occasion pour Rousseau de critiquer les thèses de ces auteurs.

CHAPITRE 3 : Du droit du plus fort

Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maitre, s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir. Ce n’est pas parce que quelqu’un détient une puissance que nous devons lui obéir aveuglement. Nous avons donc l’obligation d’obéir uniquement aux puissances légitimes.

CHAPITRE 4 : De l’esclavage

    Personne ne s’aliène ‘’ne se fait esclave’’ volontairement, ce serait s’opposer au bon sens. Ou alors seuls les fous le font, mais en ce cas ils ne sont pas esclaves dans le droit, car la folie ne fait pas droit. Rousseau fait ici un double constat :

  1. Aucun homme n’a d’autorité naturelle sur un autre
  2. La force ne produit aucun mal

Rousseau en tire le principe que seule la convention peut constituer une autorité légitime. On ne peut pas parler de droit et d’esclavage car ces deux mots sont contradictoires. En effet le fait de soumettre quelqu’un a l’esclavage équivaut a le tuer car on a pris sa liberté et cela revient à prendre sa vie. 

CHAPITRE 5 : Qu’il faut toujours remonter a une    

                        première convention

La loi de la pluralité des votes n’est rien sans une convention antérieure. Le vrai fondement de la société est l’acte par lequel un peuple est un peuple. Donc avant de savoir comment sont institues les rois il faudrait comprendre cet acte. C’est en l’occurrence par la convention.

CHAPITRE 6 : Du pacte social

Rousseau explique comment se forme vraiment le pacte social et ce qu’il est. Le problème à résoudre est le suivant : trouver une forme d’association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associe et par laquelle chacun s’unissant a tous n’obéisse pourtant qu’a lui-même et reste aussi libre qu’auparavant. Tel est le problème fondamental dont le contrat social donne la solution. La solution se trouve dans le contrat social. C’est l’aliénation totale de chaque associe avec tous ses droits a toute la communauté. Pour autant, ce n’est pas qu’un acte de soumission, chaque associé en sort gagnant.

Enfin, chacun se donnant a tous ne se donne a personne et comme il n y’a a pas un associe sur lequel on n’acquière le même droit qu’on lui cède sur soi, on gagne l’équivalent de tout ce qu’on perd et plus de force pour conserver ce qu’on a.

    Ce qu’on appelait autrefois la cite devient désormais la république ou corps politique. Ce corps politique est désigne de trois manières

  • Passif : Etat
  • Actif : souverain
  • Comparable a ses semblables : puissance

CHAPITRE 7 : Du souverain

Le souverain ne peut instituer de loi contre lui-même parce qu’étant le souverain il n’est soumis a aucune obligation. De plus étant réuni en seul corps, attaquer une partie du corps politique, c’est attaquer le corps politique dans son ensemble et réciproquement.

      Enfin l’intérêt particulier peut se dissocier de l’intérêt général. Dans ce cas la le citoyen jouirait des droits de citoyen sans remplir ses devoirs de sujets. On pourrait contraindre celui qui s’y oppose : ce qui ne signifie rien d’autre sinon qu’on le forcera d’être libre.

CHAPITRE 8 : De l’état civil

Le passage de l’état de nature à l’état civil entraine plusieurs changements :

  • L’instinct est remplacé par la justice
  • Les actions dénuées de moralité ont désormais une moralité
  • L’homme écoute sa raison plutôt que ses penchants

Rousseau parle de cet ‘’instant heureux’’ qui ‘’d’un animal stupide et borne fit un être intelligent et un homme. De cela ses facultés s’exercent et se développent, ses idées s’étendent.

Deux types de libertés sont alors distingués :

  1. La liberté naturelle qui n’a pour bornes que les forces de l’individu
  2. La liberté civile qui a pour limites la volonté générale

Dans ce cas la l’homme perd sa liberté naturelle et gagne la liberté civile qui est la propriété de tous ce qu’il possède et la liberté morale qui est la seule a vraiment rendre l’homme maitre de sa vie.

CHAPITRE 9 : Du domaine réel

Dans le cas d’un nouveau terrain, il existe un droit du premier occupant, qui répond en général à trois conditions :

  1. Le terrain n’est habite par personne
  2. Celui qui le revendique ne prend que la quantité qui lui est nécessaire
  3. Il doit être pris en possession par le travail et la culture qui sont des signes de propriétés.

Rousseau termine le livre 1 du contrat social en disant que la remarque qui devrait servir de base au système social est que les hommes doivent être tous égaux en convention et en droit dans la loi pour réparer le fait que la nature a mis une inégalité phtisique, en force ou en génies aux hommes.

...

Télécharger au format  txt (19.6 Kb)   pdf (102.7 Kb)   docx (20.6 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com