LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Mort Est-elle Un Bien

Documents Gratuits : La Mort Est-elle Un Bien. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  19 Février 2015  •  394 Mots (2 Pages)  •  630 Vues

Page 1 sur 2

La mort est-elle un bien, comme le suppose Socrate à la fin de l’Apologie de Socrate ? Êtes-vous d’accord avec lui ? Pourquoi ? (300 mots)

Contrairement à ce que suppose Socrate à la fin de l’Apologie de Socrate, il est faux de propager l’affirmation que la mort est un bien. La mort étant dans ce contexte, selon le petit Larousse, la perte définitive par une entité vivante (organe, individu, tissu ou cellule) des propriétés caractéristiques de la vie, entraînant sa destruction.

Pourquoi est-il faux d’affirmer que la mort est un bien ? Et bien premièrement, il y a la perte de l’aventure, de l’adrénaline. En effet, même dans le cas où il y aurait un royaume d’Hadès, la seule activité qui semble être possible est la discussion. Qui a toujours quelque chose à dire après une journée complète à parler ? Pire encore, une éternité. Tandis qu’en étant vivant, quand les discussions ne suffisent plus, il y a toujours le monde à voir pour pouvoir en faire une discussion. Apprendre des nouvelles choses avec les nouvelles découvertes humaines et les pratiquer. C’est pourquoi la vie après la mort sans aventure est une perte et non un gain.

Deuxièmement, quand Socrate soutient dans l’Apologie que la mort serait un bien puisque dans l’autre cas où il n’y aurait pas de royaume d’Hadès, la mort serait une extinction des sentiments avec un sommeil semblant être une seule et paisible nuit sans songe, il parait clair que les rêves de Socrate n’était pas des plus beaux mondes. N’avons-nous jamais ces nuits où l’on ne veut pas se réveiller parce que le rêve n’est que trop magnifique ? Où notre esprit crée l’un de ces mondes loufoques qui semble si réel. Ces songes, ne sont-ils pas des plus beaux ? Sans émotion et sans journée avec des évènements nouveaux, comment faire pour les avoirs ? Peut-être que certains préféreront l’abstinence d’émotions comme Socrate, mais d’autres non. Il ne s’agi ici que de Socrate qui, paradoxalement avec son ennuie des sophistes, persuade en pensant convaincre qu’une nuit sans émotion est meilleur qu’une nuit avec émotion.

En conclusion, je ne pense pas que Socrate avait une vérité absolue face au gain que pourrait être la mort puisque des discussions ne peuvent être une activité éternel si l’on ne remplie pas à nouveau notre cervelle de nouvelles

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (49.5 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com