LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La conscience de soi est-elle la connaissance de soi ?

Dissertation : La conscience de soi est-elle la connaissance de soi ?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  9 Février 2021  •  Dissertation  •  537 Mots (3 Pages)  •  619 Vues

Page 1 sur 3

Le sujet qui nous est proposé interroge la nature humaine ainsi que sa conscience. Il questionne le fait que pour se connaitre, il faut avoir conscience de soi. La conscience se définit comme la capacité de connaitre ce qu’il existe en soi et en dehors de soi. La conscience comprend deux manières d’être précisée : la conscience immédiate, c’est le fait de percevoir le monde qui nous entoure et ses sensations de manière immédiate et la conscience réfléchie, c’est le fait de prendre conscience de soi et du monde qui nous entoure avec la capacité de jugement, de recul ou de pensée. Alors l’être humain peut-il savoir qui il est et arrive-t-il à se distinguer ? Nous verrons dans une première partie que la conscience est liée à l’existence et à la réflexion. Notre seconde partie mettra en exergue le fait que l’être humain possède également une seconde caractéristique qu’est l’inconscience.

La conscience est une valeur très importante pour l’homme. En effet, on pourrait réfléchir en se disant « Comment puis-je me connaitre si je ne suis pas conscient ? ». La conscience de soi est donc primordiale à sa connaissance car comment pourrai-je me connaitre si je n’existe pas ? Je pense que la conscience est liée à l’existence. Si je n’existe pas, je ne réfléchis pas donc je ne suis pas conscient qui plus est, je ne me connais pas. Socrate a dit « Connais-toi toi-même », en disant cela, Socrate interroge son interlocuteur sur sa connaissance de lui-même ainsi que sur ses pensées. Il existe également une théorie portant le nom de « Solipsisme » voulant dire que seul moi existe dans le monde de façon certaine, les autres n’existent peut-être pas. La conscience est donc l’intermédiaire par lequel l’être humain prend conscience de ses pensées, de son existence. Finalement, l’être humain prend conscience de lui-même.

Nous avons déterminé dans une première partie ce qu’est la conscience, mais peut-on vraiment se connaitre nous et notre conscience ? Nous verrons dans cette deuxième partie qu’il existe une autre face à la conscience : l’inconscient.

L’inconscience est l’état que l’homme ne contrôle pas et fonctionne tout seul sans aide extérieure. Mais est-ce-que l’inconscience pourrait entraver la connaissance de soi ? Faudrait-il être conscient de tout, même ce dont notre inconscient est conscient pour se connaitre ? Victor Hugo disait « Il y a dans l'homme un autre que l'homme, et cet autre est situé dans les profondeurs. » Il fait référence à la partie sombre de notre conscience : l’inconscience. Cependant, il sépare les deux consciences en les définissant comme deux hommes ce qui définit, assurément, une barrière entre la conscience et l’inconscience. Néanmoins, elles restent deux valeurs primordiales pour l’homme.

Le sujet nous a questionné sur le fait que la conscience de soi était essentielle à la connaissance de soi. Nous avons observé que la connaissance de soi était liée à la conscience de soi. Nous nous sommes aussi interrogés à savoir si l’inconscience pouvait enfreindre notre connaissance. Il semblerait que l’inconscience prospère de manière seule. Pour conclure, pour se connaitre et savoir qui nous sommes, on a besoin d’être conscient de soi mais aussi être conscient de notre inconscient. Je terminerai ma réflexion

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (30.2 Kb)   docx (7.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com