LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir Culture : « Bonne Maman »

Dissertation : Devoir Culture : « Bonne Maman ». Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  12 Janvier 2020  •  Dissertation  •  1 162 Mots (5 Pages)  •  64 Vues

Page 1 sur 5

Devoir Culture : « Bonne Maman »

Bonne Maman est née à la fin de la Seconde Guerre mondiale avec Jean Gervoson, lorsqu’il rachète des fruits invendus pour en faire de la confiture. Très rapidement, le marché se développe et la marque connaît un essor grâce à la grande distribution. Nous allons nous intéresser à une publicité pour de la confiture d’orange parue au début des années 2000. Suite aux analyses iconiques, plastiques et linguistiques, les trois grands thèmes qui ressortent de cette image sont les qualités du produit, le savoir-faire traditionnel et un retour nostalgique à l’enfance. Nous nous intéresserons à la partie nostalgique de la publicité. En effet, nous pouvons nous demander par quels moyens la marque ressuscite-t-elle notre souvenir de l’enfance? Tout d’abord, elle nous renvoie au souvenir de l’école. Ensuite, elle interpelle nos souvenirs familiaux. Enfin, les choix artistiques nous renvoient à un temps révolu.

Tout d’abord, la publicité nous renvoie à notre souvenir de l’école.

En premier lieu, la marque Bonne Maman suscite notre souvenir de l’école grâce à sa typographie. En effet, elle utilise une typographie de la famille des Scriptes qui peut faire référence à l’école et à la période où l’on apprend à écrire. De plus, il s’agit d’une typographie traditionnelle qui rappelle quelque chose d’artisanal et d’ancien. Elle peut également nous rappeler l’écriture de nos grands parents.

En second lieu, le nom de la marque est porteur de références culturelles et de traditions. D’abord, « Bonne Maman » peut évoquer la mère ou la grand-mère. L’utilisation de « maman » a pour but de faire retomber en enfance les consommateurs. Il dégage un côté affectif, un lien familial qui parle aux enfants. De plus, il peut faire référence à l’histoire de la madeleine de Proust dans son oeuvre À la recherche du temps perdu. Il s’agit de la réminiscence d’un souvenir d’enfance avec sa mère. L’expression « Madeleine de Proust » est par ailleurs un phénomène déclencheur d’un souvenir lié à la mémoire et à la nostalgie. Enfin, il s’agit d’un livre que l’on étudie à l’école ainsi, il renvoie une fois de plus à notre enfance. 

En dernier lieu, le slogan évoque un temps ancien, une idée de notre enfance. « Un doux parfum d’antan » renvoie à une tradition et à un souvenir d’un temps « avant nous ». On est dans le parfum, dans l’embaume qui renvoie à quelque chose de léger et de nuancé. Il s’agit d’une douceur du souvenir que l’on garde. De plus, il y a une rime en « an » similaire avec la phrase du haut. Le nom « Bonne maman » est indissociable du temps d’avant car elle a gardé son identité et ainsi sa tradition de la recette.

En conséquence, la marque « Bonne Maman » s’est construite autour d’une image traditionnelle et artisanale. La publicité utilise la nostalgie du temps de l’école afin de ramener le consommateur dans son enfance.

Nous avons précédemment observé que cette affiche évoque le souvenir de l’école pour ramener le consommateur en enfance. Elle remémore également le souvenir familial du consommateur.

Tout d’abord, le décor renvoie à une scène de vie en famille. L’orange est croquée, et le pot de confiture est ouvert et il n’est pas rempli entièrement. La scène de vie est désordonnée. Elle peut représenter l’heure symbolique du goûter mais également des vacances en famille ou chez des grands-parents. De plus, le cadre fait penser à un univers campagnard et rural. Il apporte de la proximité entre le consommateur et la marque.

Ensuite, le

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (38.6 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com