LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Interne De La Confiture Bonne Maman

Mémoire : Analyse Interne De La Confiture Bonne Maman. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  5 Mars 2012  •  727 Mots (3 Pages)  •  1 986 Vues

Page 1 sur 3

Forces

Marketing

- Ciblage : la cible est large => Bonne Maman a donc adopté une politique de marketing différencié qui s’adresse au segment principal du marché, défini de façon très large : hommes, femmes, enfants, milieux urbain et rural, de tous âges, cherchant une confiture de bonne qualité à un prix convenable.

- Cette marque met en avant « le fait maison » : « Maman, c’est bon comme la confiture traditionnelle que l’on faisait à la maison ». cela nous fait retourner en enfance.

- La marque a su exploiter toute la charge émotionnelle du « fait maison », une émotion absente dans les offres concurrentes qui proposent des produits simplement faits de fruits et de sucre.

- Le produit : Le nom de la marque évoque à lui seul l’image de l’enfance heureuse et de la tendresse maternelle. Le packaging est pour Bonne Maman l’élément peut-être le plus important pour exprimer le positionnement. Le pot de Bonne Maman va jouer un rôle déterminant dans son succès. Tous les codes de la confiture faite à la maison s’y retrouvent : La forme du pot reprend à l’identique le pot en verre traditionnel que l’on achetait pour faire de la confiture. Le couvercle reprend le motif de la toile de Vichy dont on se servait autrefois pour recouvrir les pots de confiture. L’étiquette et la typographie reprennent le principe de l’étiquette écrite à la main sur laquelle on écrit par exemple « Fraise, été 2007 ».

Forces

Marketing

- Ciblage : la cible est large => Bonne Maman a donc adopté une politique de marketing différencié qui s’adresse au segment principal du marché, défini de façon très large : hommes, femmes, enfants, milieux urbain et rural, de tous âges, cherchant une confiture de bonne qualité à un prix convenable.

- Cette marque met en avant « le fait maison » : « Maman, c’est bon comme la confiture traditionnelle que l’on faisait à la maison ». cela nous fait retourner en enfance.

- La marque a su exploiter toute la charge émotionnelle du « fait maison », une émotion absente dans les offres concurrentes qui proposent des produits simplement faits de fruits et de sucre.

- Le produit : Le nom de la marque évoque à lui seul l’image de l’enfance heureuse et de la tendresse maternelle. Le packaging est pour Bonne Maman l’élément peut-être le plus important pour exprimer le positionnement. Le pot de Bonne Maman va jouer un rôle déterminant dans son succès. Tous les codes de la confiture faite à la maison s’y retrouvent : La forme du pot reprend à l’identique le pot en verre traditionnel que l’on achetait pour faire de la confiture. Le couvercle reprend le motif de la toile de Vichy dont on se servait autrefois pour recouvrir les pots de confiture. L’étiquette et la typographie reprennent le principe de l’étiquette écrite à la main sur laquelle on écrit par exemple « Fraise, été 2007 ».

-

Forces

Marketing

- Ciblage : la cible est large => Bonne Maman a donc adopté une

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (63.2 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com