LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comment orienter le management des emplois et des compétences selon les besoins de l'organisation ?

Cours : Comment orienter le management des emplois et des compétences selon les besoins de l'organisation ?. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  10 Novembre 2017  •  Cours  •  676 Mots (3 Pages)  •  635 Vues

Page 1 sur 3

MANAGEMENT

Thème 4 : Le management stratégique : les choix en matière d’animation et de mobilisation des hommes

Chapitre 2 : Comment orienter le management des emplois et des compétences selon les besoins de l’organisation ?

Travail à faire :

  1. Forme : OBL

Statut juridique : SAS

Nationalité : Française (le siège social est à Saint-Sever)

Champ d’action : Nationale

Finalité : profit et pérennisation de l’activité, finalité sociétale

I- Comment identifier les besoins en emplois et en compétences des organisations ?

  1. En tenant compte de ces missions et valeurs et de la qualité de ses produits, l’entreprise doit adapter ses disponibilités en ressources humaines à ses besoins réels, elle doit faire évoluer les compétences de ses salariés, pérenniser son savoir - faire, innover, permettre à ses salariés d’évoluer professionnellement.

  1. C’est une entreprise qui a dû faire évoluer ses besoins car dans les années 50 elle n’avait pas les mêmes besoins, on tient compte de l’écologie, technologie, social.

  1. Pour que l’organisation survive il faut gérer au mieux les ressources humaines en adaptant les salariés aux évolutions de l’entreprise, sa pérennité est en jeu.
  1. On évalue les besoins en emplois et en compétences, elle fait un diagnostic de ses ressources humaines disponibles sur le plan quantitatif (les effectifs, volume d’heure de travail) et sur le plan qualitatif (gestion des compétences, formation).
  1. La GPEC c’est repérer les compétences dès qu’elles sont dans l’organisation pour ensuite les faire évoluer en fonction des contraintes de l’environnement et des choix stratégique de l’organisation.

II- Comment adapter la GPEC aux besoins immédiats et futurs ?

  1. Par le biais de la formation qui correspond aux attentes des salariés, du recrutement, plan d’action (action menée, prévoit le nombre de personne, le budget) donc entreprise flexible.

  1. Aptitude d’une organisation doit s’adapter voire anticiper les changements de l’environnement.

  1. Flexibilité quantitative : Action sur les effectifs, le volume des heures de travail

Techniques : annualisation du temps de travail, travail à temps partiel, recours au CDD, CTT, CDI (recrutement), licenciements, chômage technique

Flexibilité qualitative : la formation continue (formation tout au long de la vie), télétravail (travail à distance), polyvalence, polycompétence, sous-traitance de qualité.

III- A quel niveau, la responsabilité sociale de l’organisation (programme de 1ère STMG) reflète-t-elle la performance de la GPEC ?

  1. RSE :
  • Volet social : mesure en faveur des salariés (exemple : formations, promotions, bonnes conditions de travail)
  • Volet sociétal : pour participer au bien-être de la société (mesures en faveur des séniors, des jeunes, des handicapés, des femmes, …)
  • Volet environnement : respect de l’environnement : respect des animaux, diminution des déchets, diminutions de la consommation de l’énergie
  • Volet économique : produire de manière éthique, respect des clients, fournisseurs, salariés

  1. La RSE du cas pratique de la ressource 4 s’exprime par la gestion des ressources humaines par le volet social et sociétal. Le service de RH a organisé et suivi l’accueil des nouveaux, avec des tuteurs préalablement formés, supervisés par les chefs de chantiers. Les conditions d’accueil et d’intégration sont facilitées et élargies à tous les salariés.
  1. L’entreprise les fermiers landais s’inscrit dans une démarche de RSE en intégrant enjeux sociaux, environnementaux et sociétaux car elle veille au bien-être de ses collaborateurs. Un ergonome, employé au sein de l'entreprise, veille au confort et à la sécurité des postes de travail. En allégeant au maximum la charge physique supportée par les employés, cela leur permet de se concentrer sur l'essentiel : la précision des gestes et le respect du produit. Elle investit dans la formation, pour améliorer leurs compétences et accompagner leur épanouissement professionnel. Elle s’inscrit dans une filière dont tous les acteurs -éleveurs, producteurs de maïs, accouveurs, organismes certificateurs…- sont des locaux. Certains travaillent et vivent dans le Sud-Ouest depuis plusieurs générations. Elle contribu ainsi à la viabilité de nombreuses petites exploitations en polyculture élevage et, au-delà, à la survivance du monde rural dans le Sud-Ouest. De même, elle soutient les initiatives visant à améliorer l'insertion professionnelle et le maintien de l'emploi. Pilier de la vie économique locale, cette entreprise apporte également sa contribution au lien social, en favorisant la vitalité du tissu associatif, via un soutien financier aux associations et l'organisation des Festivolailles.

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (178.1 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com