LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude de l'acte II, scène 13 de la comédie Les fausses confidences de Marivaux

Dissertation : Étude de l'acte II, scène 13 de la comédie Les fausses confidences de Marivaux. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  28 Mai 2013  •  1 509 Mots (7 Pages)  •  2 894 Vues

Page 1 sur 7

I) une scène d'amour et de conflit et d'affrontement

A) Araminte ou l'art de la provocation

Asyndète : "oui, tout a fait résolue" montre la fermeté de Araminte face a Dorante. Mise en abîme, Araminte joue un rôle.

-exhortation : "ne vous embarrassez pas" elle joue un rôle, elle fait semblant de ne pas voir son émotion. Elle veut le provoquer.

-Didascalies d'Araminte : "air délibéré" montre décalage entre être et paraître, elle veut faire croire qu'elle est insensible. Elle simule indifférence et insensibilité.

-apposition : "je le lui dirai même" elle veut provoquée sa jalousie, elle veut le pousser a se déclarer

Elle est également cruelle car, comme le révèle le paratexte au début, elle sait qu'il est amoureux d'elle comme lui à révélé le valet Dubois et fait comme si elle n'en savait rien. En aparté, lorsqu'elle dit : « Il souffre, mais il ne dit mot » v32 montre qu'elle sais qu'elle le fait souffrir et qu'elle veut qu'il se dévoile ; et le « – est ce qu'il ne parlera pas ? »montre qu'elle a le désir qu'il lui avoue son amour.

B) dorante un amoureu pris au piège, forcé de se devoiler

Exclamation : "Déterminée, Madame !" / "quelle différence pour moi" Il a une attitude choqué, il est jaloux

- répétition : "madame" de plus en plus de mal a caché ses sentiments

Didascalies de Dorante : "ton émue" / "toujours distrait" montre les sentiments qu'éprouve Dorante qui sont profond et sincère, affirme sa tristesse. Il est désorienté.

-catachrèse : "il change de couleur" elle le torture, il est bouleversé

-stychomities: "il est vrai" mal être de dorante, qui se sent pris au piège.

question oratoire : "Comment, Madame ?" Il est désorienté, il est perdu, il ne sait pas comment réagir. Il est partage entre sa crainte de partage ses sentiments et son désir de laisser éclater sa jalousie.

-hyperbole : "Ciel ! Je suis perdu" la progression de ses sentiments, il est dans l'incompréhension d'abord , puis dans la jalousie et enfin dans le désespoir.

II) une scène comique : un haut degré de théatralité.

A) comique de situation= le role de la letter comme procédé dramatique.

asyndète : "je vous garantie que vous resterez ici ; je vous le promets" comique de situation. Dorante va devoir être spectateur de leur union. Elle le pousse dans ses retranchements

-question de rhétorique : "vous n'allez pas à la table ?" montre la provocation, elle éprouve un plaisir a le faire souffrir. Elle exerce un pouvoir sur lui. Elle se sent désiré.

-question oratoire : "êtes vous prêt à écrire ?" Montre son emprise sur Dorante, elle veut le faire souffrir en l'obligeant à écrire cette lettre. Traduit la perversité d'Araminte qui n'hésite pas a faire de Dorante son médiateur entre elle et le conte.

-apartés : "à part" / "voyons si cela continuera" double énonciation, elle prend le spectateur a parti, comique de situation, jeu de rôle, mise en abîme

Elle veut le pousser dinas ses retranchements

- comique de situation : "je ne me trouve pas bien" inversion des rôles, c'est la femme qui domine la situation.

- -généralisation : "tout ce qu'il faut sur cette table" théâtralité, rôle des objets.

-forme emphatique : "voilà qui est écrit tous de travers " montre le malaise de dorante

-asyndète et aposiopèse : "hâtez vous de venir, monsieur ; votre mariage est sur..." elle attend de voir sa réaction, elle scrute sa réaction.

La lettre apparaît comme le procédé dramatique essentiel dans cette scène. Le vocabulaire spécifique de la correspondance est cité comme « écrivez », « billet », « mot », « en mon nom », « papier », « lettre », « adresse ». Ce champ lexical de la lettre permet la mise en place d'un décor et d'accessoires en relation « papier », « table », « il se place ».

La lettre est utilisé par Araminte comme stratagème destiné à rendre l'autre jaloux et représente un enjeu important pour les deux personnages : leur bonheur ou leur malheur : « Le cœur me bat ! » v.48 et « Ciel, je suis perdu » v. 39. Le stratagème n'a pas marché, Araminte n'a pas réussi à parler Dorante, elle n'es donc pas certaine de ses sentiments. « Il n'y

...

Télécharger au format  txt (8.8 Kb)   pdf (104 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com