LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire de l'Acte 1 Scéne 8 de la pièce de théâtre Le Mariage De Figaro de Beaumarchais

Rapports de Stage : Commentaire de l'Acte 1 Scéne 8 de la pièce de théâtre Le Mariage De Figaro de Beaumarchais. Recherche parmi 260 000+ dissertations

Par   •  8 Mars 2013  •  918 Mots (4 Pages)  •  10 290 Vues

Page 1 sur 4

Ce passage est avant tout une scène de séduction. Le comte y apparaît comme un

libertin sans scrupule, qui est ici en position de force du fait qu'il est un homme et, qui plus

est, un aristocrate ; face à lui se trouve Suzanne, à la fois femme et servante: elle le vouvoie

et l'appelle Monseigneur alors que lui la tutoie et l'appelle Suzon ou Suzette .

C'est le Comte gui ~l'initiative de l'échange, il est venu dans la c~mbre de Suzanne, même

s'il «étrit désolé qu'on l'y surprit » Sa démarche est calculée: il lui explique ses vues,

et envisage de profiter de sa mission d'ambassadeur à londre pour les mettre à

exécution. Il s'emploie à prostituer Suzanne tout en minimisant la gravité de sa démarche : le

le droit du seigneur devient dans sa bouche un « droit charmant », une légère faveur .

22:09

Dylan Lex

Face à lui , Suzanne, qui est pourtant dans une situation délicate, se défend comme

elle peut. Elle se montre courageuse et soucieuse d'un bout à l'autre de protéger lejeune page,

comme le montrent les didascalies, au début et à la fin du texte. Les titre de respect

qu'elle adresse au Comte marquent sa soumission, mais elle avance cependant de véritables

arguments : elle lui raplle les engagements de son mariage : il a aboli par amour pour sa femme un << affreux droit du seigneur >>:..Les didascalies cependant marquent

son extrême émotion: elle est successivement troublée (2X) effrayée ,en colère .

Son déplaisir de voir le Comte dans sa chambre se manifeste par << AH>> . Tout marque

son trouble: elle multiplie les phrases négatives, comme << Je n'écoute rien >>, les

exclamations, les questions, elle se répète << Je n'en veut point- et perd un peu ses

moyens, mais elle ne cède pas.

Cette tentative de séduction est donc source de conflit . Le Comte et la servante

s'affrontent: Suzanne, dans la didascalie finale lui barre le chemin

C'est la lutte du pouvoir contre la raison et la vertu. L'un et l'autre se coupe la parole,

comme l'attestent les points de suspension; les gestes sont nombreux; la scène apparaît très annimée

,très visuelle. On y retrouve les thèmes traditionnels de la comédie bourgeoise:

l'adultère, la séduction, le mariage. Finalement la servante s'en Sort bien grâce à un coup de

theatre : l'arrivée d'un nouveau personnage Bazile, qut va constituer une menace pour le

Comte et lui faire changer d'attitude.

On note, cependant, que la scène, malgré la situation, est tout à fait comique.

Elle relève tout d'abord d'un comique de situation: le jour de son mariage, Suzanne

se retrouve avec deux hommes, dans sa chambre, et potentiellement même un troisième,

Bazile. Le Comte, qui vient séduire la jeune fille, ne sait pas que le fauteuil cache un témoin

auditif: s'il l'apprend, la situation risque de devenir .embarrassante pour lui. Il choisit de se

cacher,

...

Télécharger au format  txt (5.8 Kb)   pdf (75.9 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com