LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire de la pièce de théâtre acte I scène 2 Le Mariage De Figaro de Beaumarchais

Mémoire : Commentaire de la pièce de théâtre acte I scène 2 Le Mariage De Figaro de Beaumarchais. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  23 Juin 2014  •  1 138 Mots (5 Pages)  •  721 Vues

Page 1 sur 5

INTRODUCTION

Le mariage de Figaro est le deuxième volet d’une trilogie dramatique, composé également du Barbier de Séville, ainsi que de La Mère Coupable. Cette pièce comique est jouée pour la première fois en 1784. Figaro, le personnage éponyme veut épouser Suzanne mais le Comte Almaviva cherche à séduire cette dernière et à profiter de son droit seigneurial qu’il avait abolit. Nous sommes dans la scène 2 de l’acte I. Dans la précédente scène, Suzanne révèle à Figaro que le Comte lui a fait des avances. La scène 2 est constituée d’un monologue de Figaro.

Quelle sont les fonctions de ce monologue ?

I) LA FONCTION PSYCHOLOGIQUE : SE LIBERER DE SES EMOTIONS

1) Figaro est un personnage agité, et les sentiments qu’il exprime sont forts et opposés :

– Figaro éprouve de l’amour pour Suzanne, mis en évidence avec l’énumération « toujours riante, verdissante, pleine de gaieté, d'esprit, d'amour et de délices ! mais sage ! », qui est composées d’adjectifs élogieux ; cependant, il est en colère vis-à-vis du comte, comme le témoignent les phrases exclamatives « Ah, Monseigneur! mon cher Monseigneur ! ».

– la didascalie montre le personnage animé, qui « marche vivement en se frottant les mains ».

– ici, les points d’exclamations sont ironiques, et dissimulent une rancœur : « vous feriez faire de l'autre à ma belle un joli chemin ! ».

– le rythme est accéléré, saccadé comme le montre l’énumération : « vous, compagnon ministre ; moi, casse-cou politique, et Suzon, dame du lieu, l’ambassadrice de poche, et puis ; fouette courrier ! » .

– les point de suspensions montrent que le personnage a du mal à trouver ses mots, qu’il est incertain : « vous voulez m'en donner... à garder ? » et « je veux… Non »

– bien qu’il s’agissent d’un monologue, les interlocuteurs changent : il s’adresse d’abord à lui-même « Je cherchais aussi pourquoi », puis au comte « J'entends, Monsieur le Comte », et enfin à Bazile « Pour toi, Bazile ! », qui est un personnage méprisable.

Ainsi, le personnage est submergé par les sentiments et le rôle du monologue est de lui permettre de les raconter et de s’en libérer.

2) Après avoir exprimer ses sentiments, Figaro réfléchit et change d’attitude :

– une rupture est créée avec la phrase « Non, dissimulons avec eux, pour les enferrer l’un par l’autre » ; le personnage devient maître de lui-même et parle de manière rationnelle avec l’énonce d’un plan chronologique, avec l’adverbe « D’abord » suivi de l’énumération des différents infinitifs « épouser », « écarter », « empocher », « donner », « étriller ».

– un vocabulaire de la prudence apparaît aussi avec « Attention sur la journée, monsieur Figaro ! ».

Ce monologue permet donc au personnage de se ressaisir après une émotion violente : c’est là la fonction psychologique du monologue ; mais il a également une fonction dramatique.

II. LA FONCTION DRAMATIQUE : APPORTER DES ELEMENTS

1. Le monologue forme la trame de la pièce, l’intrigue :

– le plan de Figaro laisse à prévoir les différentes actions à venir : « épouser plus sûrement » Suzanne, « écarter une Marceline », « empocher l'or et les présents », « donner

...

Télécharger au format  txt (6.7 Kb)   pdf (86.2 Kb)   docx (10.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com