LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Phèdre, Racine

Commentaire de texte : Phèdre, Racine. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  16 Février 2021  •  Commentaire de texte  •  255 Mots (2 Pages)  •  35 Vues

Page 1 sur 2

En deuxième lieu, on remarque dans cette scène que Phèdre est atteinte d’une profonde tristesse. D’une part, elle est honteuse d’avouer à Hippolyte qu’elle l’aime, entre autres parce qu’elle sait que le jeune homme ne l’apprécie pas nécessairement, puisqu’elle est sa belle-mère: « Je m’abhorre encor plus que tu ne me détestes » (v. 678). En effet, Phèdre se sent coupable et embarrassée d’aimer le prince, puisque cela implique notamment un amour interdit mais elle ne peut s’empêcher de l’aimer ; c’est totalement hors de son contrôle. Aux vers 693 à 694, elle demande à Hippolyte si « cet aveu qu[‘elle] […] viens de [lui] faire », « […] si honteux, [s’il] le cro[yait] volontaire. ». D’autre part, on voit chez Phèdre son envie de mettre fin à ses jours. Elle demande à Hippolyte de « délivr[er] l’univers d’un montre qui [l’]irrite » (v. 701), en parlant d’elle-même comme le monstre, donc elle lui demande de la tuer pour son propre bien. De plus, on voit au vers 710, qu’elle veut même prendre l’épée du prince et se tuer elle-même, s’il ne veut pas le faire : « A défaut de ton bras, prête-moi ton épée ». Son côté suicidaire surgit dans cette scène, d’où sa honte et son ‘crime’ la consomme petit à petit – elle ne peut plus vivre avec ses émotions et ses désirs. Bref, l’auteur nous offre le personnage troublant de Phèdre, qui représente autant les effets déstabilisant de l’amour, que la dépression et l’impuissance de l’humain face à ses émotions.

...

Télécharger au format  txt (1.5 Kb)   pdf (43.3 Kb)   docx (7.2 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com