LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Contemplations, Victor Hugo, 1856

Dissertation : Les Contemplations, Victor Hugo, 1856. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Septembre 2022  •  Dissertation  •  1 139 Mots (5 Pages)  •  39 Vues

Page 1 sur 5

DAUVÉ Enola

1ere 1

français         

        Le recueil poétique Les Contemplations est une œuvre autobiographique de Victor Hugo, publiée en 1856 et composée de six livres qui sont surtout les “ mémoires d’une âme ” dans lequel l’auteur reprend des évènements de sa vie depuis sa jeunesse jusqu’à l’âge adulte.

        Dans la préface des Contemplations, d’où est tiré le titre du parcours « Les Mémoires d’une âme », Victor Hugo décrit son œuvre comme “un miroir tendu aux lecteurs ”  et qu’elle peut être considérée comme la réflexion de son âme ;: « Qu’est-ce que les Contemplations ? C’est ce qu’on pourrait appeler, si le mot n’avait que quelques prétentions, les Mémoires d’une âme » (l. 5). Il désire que les lecteurs se reconnaissent et s’identifient dans cette œuvre. Pour cela il va aborder de nombreux thèmes caractéristiques du mouvement romantique auquel il appartient et qui ont une portée à la fois universelle et personnelle, comme les souvenirs, l’amour, la mort, la nature, la religion mais aussi de nombreuses réflexions existentielles.

        Ainsi en quoi cette image rend-elle compte de la lecture  des quatre premier livres du recueil ?

        Tout d’abord, ces livres des Contemplations sont un « miroir tendu au lecteur ». Néanmoins, ils ont aussi une dimension autobiographique.

        Tout d’abord, les quatre premiers livres de ce recueil ont une dimension universelle.

        D’une part, Victor Hugo s’engage dans un projet poétique dans lequel il va dépeindre sa vie en tant qu’homme afin de mieux décrire la destinée de l’humanité. En effet, il va, en se basant sur des expériences personnelles, se retrouver face à des questions et des réflexions ayant une portée universelle. Notamment, dans la préface du recueil, le poète utilise la troisième personne du singulier ainsi que la première personne du pluriel afin de parler de lui à l’évidence, mais surtout d’inclure tous les autres hommes avec qui il partage cette terre, dans ses questionnements et réflexions. La citation « Est-ce donc la vie d’un homme ? Oui, et la vie des autres hommes aussi » (l. 13 – l. 14) confirme que Victor Hugo veut induire chaque lecteur à trouver le reflet de son âme dans cette œuvre. De même que la phrase « Ma vie est la vôtre, votre vie est la mienne, vous vivez ce que je vis » (l. 15) qui indique que tous les hommes ont la même destinée.

        D’autre part, on observe dans Les Contemplations, une forte présence de thèmes ayant une portée universelle. Effectivement les thèmes de l’amour, de la mort suivie du deuil, de la famille ainsi que des questionnements métaphysiques sont omniprésents dans toute l’œuvre et font office de toile de fond pour ses poèmes. Victor Hugo, dans un poème tel que « Elle était déchaussée, elle était décoiffée », présente les thèmes de l’amour, comme le confirme la périphrase « c’est le mois où l’on aime » (v.7) qui se rapporte à la saison des amours. Le thème de la nature occupe aussi une place conséquente comme le certifie le champ lexical de la nature qui est très présent dans ce poème. Ce n’est pas le seul poète de ce mouvement à les utiliser. Alphonse de Lamartine, dans son poème « Le Lac » se les réapproprie et y mêle le thème de la mort et du deuil après le décès de sa bien-aimée Elvyre. Il va, dans un premier temps, interpeller le lac du Bourget afin de tenter de faire son deuil puis il utilise une prosopopée pour faire parler Julie Charles qui va surtout évoquer la fuite du temps et la mort.

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (68.2 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com