LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Bénédiction, Spleen et idéal, Baudelaire

Compte rendu : Bénédiction, Spleen et idéal, Baudelaire. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2021  •  Compte rendu  •  853 Mots (4 Pages)  •  46 Vues

Page 1 sur 4

Bénédiction, premier poème du recueil Spleen et Idéal, toujours fidèle à l’alexandrin et composé de 19 strophes de 4 vers en rimes croisées, Baudelaire y représente la naissance d'un poète comme une malédiction pour sa mère. Depuis son enfance, Baudelaire aime sa mère, mais cet amour fait face à un obstacle : son choix pour la poésie.

Leurs relations se dégradent quand, après son baccalauréat, Charles Baudelaire accumule des dettes et décide d'être poète. Une décision que ni Caroline, sa mère, ni le général Aupick, son beau-père, ne peuvent admettre. Dès lors, ce fut le début de nombreux reproches qui finiront par les éloigner. Bénédiction, le premier poème des Fleurs du Mal, fait écho à cet épisode et l'enfant maudit représente donc Baudelaire lui-même. Le titre de ce poème est un paradoxe. On retrouve les cinq premières strophes qui ne parlent que de malédiction. Maudit par sa mère, maudit par le fait d'être poète, mais sa mère même est maudite par Dieu qui, pour elle, lui a fait mettre "bas tout un nœud de vipère". La vipère ou le serpent est sans doute une référence biblique au serpent du jardin d'Eden, responsable de la chute de l'Homme. De plus, on peut voir le nom Poëte avec un tréma, ce qui désigne également Le Créateur. La mère maudit son enfant mais également Dieu.

Ce poème permet à Baudelaire d'exprimer sa souffrance. Dans les strophes qui suivent les plaintes de sa mère, il explique que "Tous ceux qu'il veut aimer" sont cruels envers lui mais Baudelaire se moque de la haine de ces gens. Il se dit être "sous la tutelle d'un ange" et "s'enivre de soleil". Le poète trouve "dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange, …, l'ambroisie et le nectar vermeil". Il parvient à voir la beauté de Dieu partout. " Dans le pain et le vin destinés à sa bouche ils mêlent de la cendre avec d'impurs crachats;" Le Pain et le vin font référence au corps et au sang du Christ ce qui montre que le poète s'y compare. Parmi ces gens qu'il veut aimer, il y a une femme, probablement avec qui il eut des relations. Au travers du discours de cette femme nous voyons de nombreuses atteintes à la religion :

• Première strophe de son discours,

"Puisque vous me trouvez assez belle pour m'adorer, je ferai le métier des idoles antiques". Ici c’est une atteinte directe au deuxième des Dix Commandements "vous ne vous ferez point d'idoles".

• Deuxième strophe,

"Je me saoulerai de nard, d'encens, de myrrhe, de génuflexions, de viandes et de vins,". Dans ce vers, il fait mention de substances réservées aux grands. Nous retrouvons cette citation dans l’Evangile de Jean, chapitre 12: “Marie prit alors un demi-litre d'un parfum très cher, fait de nard pur, et le répandit sur les pieds de Jésus [...], Mais Jésus dit : << [...] Elle a fait cela en vue du jour où l'on me mettra dans la tombe. >>

Concernant la “génuflexion”, “l’encens et la myrrhe”, nous les retrouvons

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (44.2 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com