LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Travail de comparaison sur les J-O

Synthèse : Travail de comparaison sur les J-O. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  13 Septembre 2023  •  Synthèse  •  1 860 Mots (8 Pages)  •  140 Vues

Page 1 sur 8

Travail de comparaison sur les jeux olympiques

  1. Origine et concept des Jeux Olympiques

  1. Antiquité

Pour commencer, les jeux antiques ont commencé en 776 aCn. Et il dureront jusqu’en 393 pCn avec l’interdiction des cultes païen par l’empereur chrétien Théodose. Au départ les grecs voulaient  unir les habitants de la Grèce pour exercer une grande cérémonie religieuse à Olympie ou d’autre cités à une époque où la Grèce n’était un pays en tant que telles mais plutôt un ensemble de cités-états qui se font même la guerre entre elles. Et oui il n'y avait pas qu'à Olympie où se déroulait des jeux il y en avait dans toutes la Grèce dans les citées importantes (ex : Delphes, Olympie, Corinthe , Némée). L'ensemble de ces jeux s'appelait les jeux panhéllenique et à chacune de ces citées on vénérait des dieux différents.. De plus c’était un événement que tous les grecs attendaient tous les 4 quatre ans, dans toute la Grèce et toutes ses colonies (Italie, Asie Mineur, …) les gens partent de chez eux pour assister ou participer aux jeux. C'est pourquoi les grecs ont gardé cette date en point de r epère pour leur calendrier, c'était le premier calendrier annuel grecque. Cette période était l'occasion de vénérer les dieux comme Zeus à Olympie ou Apollon à Delphes en faisant des prière et des sacrifice mais aussi en faisant des concours sportifs, les Jeux Olympiques. Pour se faire, ils installèrent une trêve sacrée pour que non seulement les athlètes mais aussi les spectateurs puissent aller en tout sécurité jusqu’au sanctuaire.

Concernant, le créateur de ceux-ci on a pas retrouvé de trace véridique cependant on a des passage de la mythologie qui dit que ce serait Hercule ou Pélops.

  1. Aujourd’hui

Les premiers jeux Olympiques de l’ère « modernes » se sont passés en Grèce dans son pays d’origine en avril 1896 à Athènes. Il sont aussi en mouvement, chaque année il se passe dans une ville différente. Ensuite tous les quatre ans (olympiade) se sont organiser ces jeux ; en 1900 ceux-ci font place à une nouvelle règle : les femmes peuvent participer ! Par la suite, lors des 7ème jeux olympiques, ceux d’hiver sont inaugurés. Ils se sont tenus d'abord la même année que les Jeux d'été (jusqu'en 1992), puis ont été décalés de deux ans depuis 1994. Mais n’oublions pas que les JO viennent de nos ancêtres grecs donc en 1928 la flamme olympique est apparue pour symboliser le lien entre les jeux modernes et la Grèce antique. Pour cela, le relais de la flamme olympique est installé (1936), c’est une course relai qui démarre à Olympie, le berceau des jeux antiques, pour terminer à la ville où se déroulent les jeux modernes. Ensuite concernant le drapeau emblématique de ces derniers il a été dessiné par Pierre de Coubertin lors de la 1ère guerre mondiale. Ce drapeau montre l’union entre les nations qui participent aux jeux avec ces anneaux enlacés.

Maintenant, parlons de  Pierre de  Coubertin, rénovateur des jeux olympiques antiques. Il a remis au goût du jour cette tradition grecque cependant elle n’aura plus cette caractéristique religieuse comme elle l’avait jadis. En 1894 celui-ci lance son projet qui pour finir va obtenir un fabuleux succès, il a réussi à réunir 241 athlètes de 14 pays différents pour une compétition où l’essentielle n’est pas de gagner mais de participer. Pour la première fois la notion d’entraide et de fair-play est introduite dans le sport comme en 1964 où Eugenio Monti a reçu la première médaille du fair-play en donnant une partie de son propre bobsleigh à ses concurrents qui l’avaient perdu lors d’une course.

Points communs

Différences

Leur but est d’unifier les personnes

Il n’existe pas de deuxième ou troisième dans l’Antiquité

Ce sont tous les deux de grands évènements auxquels de nombreuses personnes y assistent

Jeux laïcs de nos jours

Notion de vainqueur

  1. Déroulement des jeux antiques

Les jeux durant l’antiquité (lors de leurs apogée) se déroulait pendant 5 jours et se déroulait dans le stade et sur l’hippodrome.

  1. Premier jour :

Lors de ce premier jour les juges vont prêter serment de se prêter au règles des jeux et donc ne pas tricher. De plus il y aura aussi la sélection des trompettistes qui aura l’honneur de faire les annonces tout au long des jeux. Ensuite, le nom de l’épreuve et le nom de l’athlète va être crier pour toute la foule.

  1. Deuxième jour :

                     Les premières épreuve vont être faites ce jour-là, ce sont les compétitions hippiques qui se passeront sur l’hippodrome. L’épreuve la plus attendue est la course de quadrige (chars tirés par quatre chevaux). Mais il existe aussi des cours de chevaux montés ou de chars tirés par des poulains.

Par la suite, a lieu le pentathlon qui comme le dit son nom (penta : cinq) possède 5 épreuves : le lancer du disque (sans élan et ils utilisent tous le même disque), le lancer du javelot ( pour que leur javelot aille plus loin ils utilisaient une cordelette qu’il enroulaient autour de leur javelot pour lui donner de la rotation et donc fendre plus facilement le vent), la course et la lutte (ces deux dernier se pratique aussi hors pentathlon)

  1. Troisième jour :

Ce jour est l’apogée des jeux car il est réservé au grand sacrifice. Lors d’une cérémonie cent bœufs seront sacrifiés en l’honneur de Zeus (Hécatombe). Ensuite, leur chair servira de repas pour tous les participants.

  1.  Quatrième jour :

Pour ce jour-ci, les épreuve de course à pied et de combat seront à l’honneur. Premièrement, les courses à pied se font dans le stade , il y a quatre types de courses pratiqués : la course d’un stade (environ 192 m), le diaulos (2 stades), le dolichos (7 à 24 stades) et la course en arme (avec un bouclier, des jambières et un casque).

Ensuite les sports de combats commencent (tire au sort leur adversaire) : le pugilat (boxe où leurs mains sont protégés par des lanières en cuir où peuvent être rajoutés des pièces de métal pour rendre les coups plus violent), la lutte (combat debout où le but est de faire toucher 3 fois le sol à son adversaire), le pancrace (combat où le but est de mettre KO son adversaire où les seules règles sont de ne pas mordre, pas arracher les yeux, mettre les doigts dans le nez de son adversaire)

  1. Cinquième jour :

Les vainqueurs sont désignés et reçoivent une couronne de feuillage en olivier sauvage (Olympie), en laurier (Delphes), en pin ou en céleri (Némée), un ruban de laine rouge (la taenia) et une palme en signe de leur victoire. De plus ils rendent fier la cité qu’ils représentent et cela peut avoir des retombées positives. Par exemple, ils peuvent devenir d’importants dignitaires dans leur cité d’origine et donc exercer des fonctions politiques.

...

Télécharger au format  txt (11.9 Kb)   pdf (119.7 Kb)   docx (776.4 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com