LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lecture analytique Le Roman Comique

Commentaire de texte : Lecture analytique Le Roman Comique. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  13 Janvier 2016  •  Commentaire de texte  •  655 Mots (3 Pages)  •  9 367 Vues

Page 1 sur 3

Le Roman Comique, Paul Scarron (1651-1657)

Burlesque : caricature, exagération.

Milieu « plus commun », registre réaliste, société « banale ».

Sensations/ Observations

Procédés

Interprétation

Le comique

burlesque : la structure du texte est en répétition

  • Comique de situation : (L.15) Ragotin , chute du Destin (L.20), la femme séduit l'homme

  • Comique de mots : « grosse sensuelle » oxymore    ironie (pas de dialogue), discours indirect (L.25-26)Comique de gestes : démangeaisons du dos, chute de Madame Bouvillon
  • Comique de caractère : caricature
  • Faire rire

  • Se moque de la société personnage/fonctionsCritique du héros littéraire (théâtralisé)
  • Titre du livre (dans la veine de Rabelais) (Pantagruel / Gargantua)

Phénomène de répétition

  • Portrait anti-sensuel en action qui tourne en rond, elle est dévalorisée, ridiculisée, portrait anti-héros, peu d'éléments sur le personnage
  • Plusieurs chutes (du Destin, Bouvillon)
  • À l'opposé des attentes du lecteur

  • À l'opposé du roman classique
  • Définition du burlesque

Personnage du Destin

Son nom renvoie à un domaine philosophique voire religieux et il s'associe à Bouvillon/Ragotin     lourdcontraste entre les 2 personnages

  • (L.15) dilemme du Destin : « combattre ou se rendre »
  • Caractéristiques du héros tragique
  • « Le pauvre garçon » (L.13)

  • Personnage dont l'auteur veut en faire le personnage principal (le héros tragique)
  • Le lecteur a de l'empathie pour lui (le personnage) et de la pitié

Problématiques : Comment le héros de roman est-il abordé dans ce texte-là ?

En quoi ce texte-là s'oppose-t-il à la notion de roman ?

Comment les effets comiques sont-ils abordés dans ce texte-là ?

C'est un portait caricatural basé sur l'exagération et sa description doit susciter le rire. Elle est dévalorisée par ses dénominations (L.10 « La Bouvillon », L.24 « la pauvre dame »). Elle est livrée à ses désirs, on la compare à un animal (L.12 « harnais »). Le narrateur se concentre sur son physique, 2 domaines     Corpulence et rougeur ( La Princesse de Clèves), décalage énorme entre son physique et sa volonté de séduire, ce qui crée le comique. Par les actions, nous avons le portrait moral du personnage. L'absence de parole est assez révélatrice      forme de violence du personnage, la scène de séduction apparaît ici comme une scène de combat, champ lexical de la guerre ici présent. Bouvillon vient du latin  bos,bovis qui signifie le bœuf.

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (138.5 Kb)   docx (156.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com