LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Oral Anglais

Compte Rendu : Oral Anglais. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  13 Janvier 2014  •  350 Mots (2 Pages)  •  967 Vues

Page 1 sur 2

I/Le point de vue des autres

I/point de vue religieux

Valori et le Cardinal Cibo représentent l’autorité religieuse et portent de gros soupçons quant au comportement de Lorenzo et vont par ailleurs prévenir mainte fois le Duc du comportement insolent de Lorenzo face à l’autorité religieuse. Celui-ci avait fait tomber les statues de l’arc de Constantin. « C'est Lorenzo de Médicis que le pape réclame comme transfuge de sa justice. » Sir Maurice « un jour d'ivresse, avait décapité les statues de l'arc de Constantin »Sir Maurice

Le cardinal Cibo par exemple, n'est pas trompé par son jeu, il sait que son évanouissement n'est pas complètement sincère. Il tente de prévenir le duc du danger que constitue Lorenzo, mais celui-ci n'a pas peur, pour lui Lorenzo ne représente pas une menace (on voit là le travail postérieur de manipulation qu'a dû effectuer Lorenzo pour l'en convaincre). Il n'a pas peur de lui. «Vous croyez à cela, monseigneur? »Cardinal Cibo

Cette tirade de Lorenzo est centrale à plusieurs égards. D’abord parce qu’elle se situe précisément au centre de la pièce et du déroulement de l’intrigue. Par ailleurs, la scène 3 est la plus longue de la pièce. Elle est cruciale car elle retrace la germination et l’itinéraire qui ont amené Lorenzo au projet d’assassinat du duc et permet, sur le mode de la confidence, voire de la confession, de présenter le meurtre comme un acte nécessaire, patriotique et libérateur.

Mais la révélation prend surtout, dans cette tirade, une dimension existentielle. En effet, le tyrannicide devient, à travers Lorenzo, un acte personnel de résistance et de révolte. La modalité de parole de la tirade permet à cet égard d’accéder à la conscience du héros qui tombe le masque et dévoile son conflit intérieur face à Philippe, interlocuteur bienveillant. Le raisonnement de Lorenzo peut d’abord sembler paradoxal. Conscient de l’inutilité de son geste, il exprime pourtant la nécessité de l’accomplir jusqu’au bout et le besoin de s’en justifier. Dans cet extrait, toujours dans la peau du héros tourmenté, il oscille entre constat amer d’une vie qu’il abhorre, désillusions, désir de vengeance et élans d’orgueil.

...

Télécharger au format  txt (2.2 Kb)   pdf (48.3 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com