LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ADM2007 TN1

Étude de cas : ADM2007 TN1. Recherche parmi 231 000+ dissertations

Par   •  12 Mars 2017  •  Étude de cas  •  957 Mots (4 Pages)  •  218 Vues

Page 1 sur 4

Résultats sommaires

Suite à la lecture du cas Provigo1 et à de nombreuses recherches, j’en suis venu à la conclusion que les consommateurs québécois recherchent un supermarché qui leur ressemble, avec des employés disponibles et des options d’alimentation santé, bref une épicerie proche des gens. En effet, « le développement constant des connaissances à propos des liens entre l’alimentation et la santé maintient l’intérêt des Québécois pour les aliments dits « santé ». Les consommateurs choisissent de manger tels ou tels aliments dans l’optique de favoriser un meilleur fonctionnement de leur métabolisme. Par exemple, à l’échelle canadienne, selon une enquête de Statistique Canada, la proportion de répondants ayant déclaré manger des fruits et des légumes au moins 5 fois par jour a été supérieure à la moyenne nationale (41 %) uniquement au Québec (47 %)2 ». L’importance des produits frais se fait également sentir puisque les familles québécoises veulent de plus en plus cuisiner par elles-mêmes, ce qui les mènent instinctivement à choisir des produits du terroir. Ainsi, « la majorité (53 %) des produits alimentaires achetés par les Québécois proviennent de fournisseurs (producteurs et transformateurs) du Québec 3. »

Toutefois, la concurrence se fait sentir et elle est plutôt agressive. Les marchés non traditionnelles, tel Costco, Wal Mart et Dollarama, prennent de plus en plus d’expansion dans l’alimentation. Les marchés traditionnels d’alimentation, tels les groupes Loblaw-Provigo, Sobeys-IGA et Metro, compte encore parmi les principaux fournisseurs, mais leurs concurrents gagnent du terrain. Les parts de marché du groupe Loblaws-Provigo a diminué de 3,6% et de 0,6% pour le groupe Sobeys-IGA entre 2009 et 2014. De leur côté, l’ensemble des détaillants non traditionnels ont augmenté leur part de marché de 2,5% en cinq ans4.

De plus, le groupe Loblaw-Provigo était l’épicerie détenant le moins de point de service au Québec en 2014. Effectivement, avec ses 422 magasins, il est surpassé par les groupe Sobeys-IGA et Metro qui détiennent, respectivement, 447 et 1076 magasins à travers la province5.

1 Manuel Le marketing : concepts, décisions, actions. Édition Pearson 2014 pages 136-137.

2 https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Bottin_Statistique2015.pdf page 11

3https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Bottin_Statistique2015.pdf page 5

4 https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Bottin_Statistique2015.pdf page 35

5 https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Bottin_Statistique2015.pdf page 32

Analyse FFOM

Environnement Interne :

  • Provigo fait partie des trois principaux leaders des marchés d’alimentation (Force)
  • Avec Sobeys-IGA et Metro, ils détiennent 66% du marché en 2014
  • Le groupe Loblaw-Provigo est le plus important détaillant en alimentation au Canada6 (Force)
  • Il est le leader à détenir le moins de point de vente au Québec (Faiblesse)
  • 422 contre 447 pour Sobeys-IGA et 1076 pour Metro
  • Provigo a une excellente offre de produits spécialisés avec Provigo Le Marché6 (Force)
  • Il est très impliqué dans la société, notamment grâce à la fondation pour enfant Les choix du président (Force)
  • La présence de publicité pour démontrer la proximité avec les gens est quasi inexistante (Faiblesse)
  • Il y a plusieurs aspects de leurs offres qui ne sont pas mis de l’avant.

Environnement Externe :

  • Les consommateurs veulent des produits frais (Opportunité)
  • Avec les comptoirs de produits spécialisés, Provigo pourrait miser sur les produits frais québécois, par exemple les fromages.
  • Les consommateurs veulent une épicerie qui est disponible et près des gens (Opportunité)
  • Possibilité d’augmenter la fidélité des consommateurs et d’en attirer de nouveau en démontrant l’implication de Provigo auprès de ceux-ci.
  • La concurrence est très nombreuse (Menace)
  • Les groupes Sobeys-IGA et Metro possèdent plus de point de vente que Loblaw-Provigo, ce qui permet une meilleure proximité avec les consommateurs.
  • En plus des groupe Sobeys-IGA et Metro, les marchés non traditionnels sont en expansion dans l’alimentaire.

6 http://www.provigo.ca/fr_CA/community/who-we-are.html

Ma réponse

        Lors de mes recherches pour l’analyse FFOM, j’ai découvert plusieurs aspects de Provigo dont je n’avais jamais entendu parler. J’en ai donc conclus qu’un manque de visibilité serait à corriger. Les consommateurs québécois veulent manger plus sainement, sans augmenter leur budget alimentaire, il serait donc récompensant pour Provigo de faire savoir aux clients et futurs clients qu’il est possible d’y arriver en démontrant que monsieur et madame tout le monde peuvent réussir des recettes santés. Une force à exploiter est donc l’école culinaire, disponible dès l’âge de deux ans. C’est une bonne façon d’augmenter l’intérêt pour la future génération, et ce, à peu de coût7. Pour les adultes, des plats allant des sushis aux pâtes fraiches en passant par les mets végétariens, tout le monde y trouve son compte. De plus, le message transmis pourrait se traduire par « Si nous le pouvons, vous le pouvez aussi », ce qui démontrerait la proximité entretenue envers les consommateurs, en plus de permettre de faire une rotation dans les produits en magasin, en les utilisant lors de ces cours

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (88.6 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com