LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Memnon ou la sagesses humaine

Discours : Memnon ou la sagesses humaine. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  22 Février 2016  •  Discours  •  944 Mots (4 Pages)  •  538 Vues

Page 1 sur 4

Allyson Néron

Memnon

Ou la sagesse humaine

François Marie Arouet, communément appelé Voltaire (1696-1778), est un célèbre écrivain français, surtout reconnu pour son esprit. Vivant vers le XVIIIe siècle, il connaît le Siècle des lumières, aussi appelé « l’ère des philosophes ».  Ce courant de pensées aborde la recherche du savoir et de l’idéal. Voltaire écrit dans tous les genres (lettres philosophiques, contes littéraires, etc.). Dans son œuvre « Memnon ou la sagesse humaine », on retrouve l’aspect philosophique. Nous allons donc étudier un passage de cette œuvre afin de trouver l’époque qui lui convient, ainsi que le genre littéraire que lui a donné Voltaire. Nous allons premièrement présenter le passage, deuxièmement étudier le contenu et finalement analyser le style. (117 mots)

Premièrement, le passage précédent l’extrait à analyser, nous fait découvrir Memnon, un homme qui désire être parfaitement sage et par conséquent, très heureux. Il convient que pour y arriver, il doit toujours rester sobre, ne pas avoir de sentiment envers les femmes et ses amis, manger qu’au besoin afin de toujours avoir une bonne santé et avoir des pensées pures et lumineuses. Il accorde aussi qu’il doit songer à sa fortune. Il doit modérer ses désirs afin que ses finances soient bien assurées. Pour lui, c’est ça la sagesse et le plus grand des biens. À ce moment, Memnon aperçoit par la fenêtre deux dames ; l’une est vieille et sans émotion, tandis que l’autre est une jeune dame assez élégante. Elle pleure et semble fortement absorbée dans ses pensées. Memnon est alors touché par la tristesse de la Ninivienne et décide de l’approcher afin de la consoler, avec sagesse bien sûr ! La jeune demoiselle lui raconte donc, avec un air si doux et inoffensif, le mal que lui cause son oncle, un homme violent et cruel. Elle lui demande par la suite de venir chez elle afin de lui donner conseil pour sortir cet endroit. Évidemment, celui-ci accepte de sagement la suivre. (204 mots)

Deuxièmement, dans le passage à analyser, la jeune femme conduit Memnon dans une chambre afin de s’y asseoir avec elle. Chacun s’assoit en face de l’autre, les jambes croisées aux extrémités du sofa. La femme commence à parler en versant quelques larmes. Memnon prend à cœur les paroles de cette magnifique demoiselle et dans ses discours si envoûtants, les deux êtres se rapprochent considérablement l’un de l’autre tout en décroisant leurs jambes. Les conseils de Memnon sont si doux que ni l’un ni l’autre ne peut parler d’affaires. À cet instant, l’oncle de la jeune Ninivienne arrive armé, menaçant de tuer l’homme et sa nièce qui se trouvent sur son sofa. Il ajoute que la seule façon d’avoir le pardon est son argent. Memnon, pétrifié, accepte sans protester. Dans cet extrait, nous pouvons voir que Memnon recherche l’idéal confort et la sagesse, ce qui nous rapporte à l’ère des philosophes, au XVIIIe Siècle, celui de Voltaire et de ses contes philosophiques. De plus, à la ligne 8 de ce passage, il est inscrit « Memnon prenait ses affaires extrêmement à cœur, et se sentait de moment en moment la plus grande envie d’obliger une personne si honnête et si malheureuse. » Cette phrase est la partie la plus importante du passage, car elle démontre que le sage désobéit à ses propres règles, ce qui va le conduire à perdre tout ce à quoi il rêve; la sagesse, le bonheur et la fortune.   (242 mots)

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (101.8 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com